par Elisabeth Studer

Joe Biden devrait promouvoir Energie Propre et VE

L'élection de Joe Biden en tant que 46e président des États-Unis devrait être synonyme d'un durcissement des réglementations sur les émissions polluantes / consommation en carburant et encourager la production de véhicules électriques. Un changement de ton – voire un revirement ? - de taille par rapport à l'administration sortante de la Maison Blanche, présidée par Donald Trump.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

L'élection de Joe Biden en tant que 46e président des États-Unis devrait être synonyme d'un durcissement des réglementations sur les émissions polluantes / consommation en carburant et encourager la production de véhicules électriques. Un changement de ton – voire un revirement ? - de taille par rapport à l'administration sortante de la Maison Blanche, présidée par Donald Trump.

Plan ambitieux de Joe Biden en terme d'énergie propre

Après une course très disputée et un suspens de quelques jours, Joe Biden a été déclaré vainqueur des élections présidentielles aux Etats-Unis. L'ancien vice-président de Barack Obama a mis en avant durant sa campagne sa volonté de mettre en place un plan ambitieux en terme d'énergie propre. Lequel pourrait être à l'origine d'une nouvelle politique de transports en faveur des véhicules électriques, plaidant pour des infrastructures et autres technologies allant dans le sens d'un développement durable. Son programme devant être soutenu par des investissements fédéraux.

L'industrie automobile : le cœur du secteur manufacturier US selon Biden

"Joe Biden sait que l'industrie automobile est le cœur du secteur manufacturier US » et qu'elle essentielle pour l'avenir de notre économie", a déclaré le mois dernier un porte-parole de la campagne Biden dans un communiqué à Automotive News.

Rappelant que pendant la Grande Récession, le nouveau Président élu des Etats-Unis avait aidé au sauvetage de l'industrie automobile et avait permis de préserver plus d'un million d'emplois dans le secteur.

« En tant que président, il créera 1 million de nouveaux emplois dans l'industrie automobile américaine, les chaînes d'approvisionnement automobiles nationales et l'infrastructure automobile", avait ajouté le porte-parole.

L'administration Biden devrait adopter des normes d'efficacité énergétiques plus élevées

Une administration dirigée par Biden adoptera probablement des normes d'efficacité énergétique plus élevées, accélérant ainsi l'adoption de véhicules zéro émission, ont quant à eux déclaré plusieurs experts du secteur à Automotive News le mois dernier.

Le conflit avec la Californie devrait prendre fin

Selon les spécialistes US du secteur, il est également peu probable que l'administration Biden poursuive la bataille juridique - aux enjeux majeurs - menés avec les responsables de l'Etat de Californie, sur le pouvoir de l'État de restreindre les émissions d'échappement.

Programme d'investissement dans 500 000 bornes de recharge

Les promesses de Biden incluent également des dépenses d'investissement dans 500 000 bornes de recharge pour véhicules électriques dans le cadre d'un projet d'infrastructure de 2 milliards de dollars.

Incitation financière pour changer son véhicule thermique en électrique

Le futur locataire de la Maison Blanche a également proposé de fournir des bons en espèces aux consommateurs qui échangeraient des véhicules fonctionnant aux combustibles fossiles contre des modèles électriques fabriqués aux États-Unis.

Ces mesures pourraient être une aubaine pour les constructeurs automobiles qui envisagent de lancer une grande vague de véhicules électriques sur le marché américain, bien que leur acceptation par les clients ait jusqu'à présent été lente.

Vers un éventuel blocage du Congrès ?

Nouveau défi pour Joe Biden : ses ambitions écologiques pourraient toutefois être freinées par le Congrès américain. Si la Chambre semble être sur la bonne voie pour rester sous contrôle démocrate, l'équilibre des pouvoirs au sein du Sénat demeure toutefois lié aux résultats du 2eme tour des élections organisées en janvier 2021.

Le mois dernier, Kristin Dziczek, vice-président de l'industrie, du travail et de l'économie au Center for Automotive Research dans le Michigan estimait que les avancées législatives pouvaient être plus liées à la fortune des démocrates au Sénat qu'au locataire de la Maison Blanche.

Biden pourrait supprimer certains droits de douane imposés par Trump

En tant que président, Biden pourrait également supprimer certains droits de douane imposés par l'administration Trump et travailler avec ses alliés pour résoudre les problèmes commerciaux, y compris les différends en cours entre les États-Unis et la Chine.

En tant que candidat, il a déclaré qu'il soutenait les changements négociés dans le cadre de l'accord entre États-Unis-Mexique-Canada et l'administration Trump – lequel a remplacé l'ALENA - ainsi que les efforts pour renforcer la production américaine et ramener des emplois.

Notre avis, par leblogauto.com

Revirement important donc à prévoir avec l'Administration Biden sous réserve toutefois que le Sénat ne fasse pas blocage. Un important essor des véhicules électriques est donc à prévoir. Mais il devrait avant tout concerner des constructeurs américains … à mois que l'Union européenne ou le Japon ne se rebiffent face à de telles mesures protectionnistes. Car, ne rêvons pas, l'emploi des Américains demeure la priorité absolue et devrait guider les décisions politiques.

Sources : Reuters, Automotive News

Pour résumer

L'élection de Joe Biden en tant que 46e président des États-Unis devrait être synonyme d'un durcissement des réglementations sur les émissions polluantes / consommation en carburant et encourager la production de véhicules électriques. Un changement de ton – voire un revirement ? - de taille par rapport à l'administration sortante de la Maison Blanche, présidée par Donald Trump.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.