Accueil Dépêches GM, Toyota et Fiat Chrysler aux côtés de Trump sur la pollution...

GM, Toyota et Fiat Chrysler aux côtés de Trump sur la pollution automobile

1700
21
PARTAGER

General Motors, Toyota et Fiat Chrysler ont décidé de se ranger aux côtés de l’administration Trump dans son offensive pour interdire la Californie d’établir ses propres réglementations en matière de pollution automobile, selon des médias américains.

Ces constructeurs automobiles ont annoncé lundi avoir lancé une procédure en justice pour soutenir l’administration Trump qui avait décidé le 18 septembre d’enlever le droit à cet Etat américain de fixer ses propres normes en la matière, selon le New York Times.

D’autres constructeurs, notamment Ford, Honda et Volkswagen, qui avaient annoncé fin juillet un accord avec la Californie pour réduire volontairement les émissions de gaz à effet de serre de leurs véhicules, ne sont en revanche pas partie prenante de cette action en justice, poursuit le quotidien américain.

John Bozzella, qui préside le groupe professionnel Global Automakers, estime que les entreprises n’ont guère le choix de soutenir l’administration. « Cela fait près de 40 ans que le gouvernement fédéral a pour politique de réglementer les normes d’économie de carburant », a-t-il dit, selon des propos retranscrits par le journal.

Cette action en justice a été vertement critiquée lundi par le sénateur démocrate Tom Carper.

« Au lieu de choisir la voie responsable tracée par quatre constructeurs automobiles et l’Etat de Californie – une voie qui nous mènera vers les véhicules plus propres du futur – ces sociétés ont choisi de se lancer dans une voie sans issue », a-t-il déclaré dans un communiqué posté sur son compte Twitter.

« En s’alignant sur la proposition irresponsable et illégale de cette administration, ces entreprises contestent activement le droit des Etats d’établir leurs propres normes d’émissions et de faire face à la crise climatique », a-t-il poursuivi.

Il a enfin souligné que ce n’était « pas dans le meilleur intérêt à long terme de ces entreprises et cela se fera au détriment de leurs travailleurs, de leurs actionnaires et de notre planète ».

La Californie, dirigée par les démocrates, se veut à la pointe du combat contre le changement climatique et a quasiment systématiquement contesté en justice les mesures prises par Donald Trump, un climato-sceptique qui a retiré dès 2017 les Etats-Unis de l’accord de Paris, dans ce domaine.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de revenir en arrière dans notre combat contre le changement climatique », avait réagi le procureur général de Californie, Xavier Becerra le 18 septembre à l’annonce de Donald Trump.

Photo datée de 1958 à l’appui, il avait alors ajouté sur Twitter que « la Californie a commencé à réglementer son air car la pollution était si importante que certaines personnes portaient des masques à gaz à l’extérieur ».

Par AFP

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "GM, Toyota et Fiat Chrysler aux côtés de Trump sur la pollution automobile"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
xavier
Invité

Étonnant de la part de Toyota la vertueuse
De la part de Fiat je suis moins surpris

Christophe
Invité
Ce n’est pas ce que dit Greenpeace : https://www.greenpeace.fr/lindustrie-automobile-moteur-du-dereglement-climatique/ PSA 49,2 t CO2 / véhicule en ACV Suzuki 49,6 t, VW : 53,8 Toyota : 53,8. Et encore ce calcul est défavorable à Suzuki et PSA pour plusieurs raisons et notamment puisqu’il est établi à partir des données de VW qui utilise de l’électricité carbonée et dont la masse moyenne est plus élevée que les 2 autres. « Nous avons choisi de nous baser sur ces chiffres provenant du groupe VW car ils présentent l’intérêt de combiner volume de vente important et marque haut de gamme. Ils sont toutefois à prendre… Lire la suite >>
xavier
Invité

Hélas, je ne lis pas le greenpeace 😉
En revanche Toyota, à travers sa com et beaucoup de leurs utilisateurs ont une certaine tendance à vouloir nous en remontrer.
Pour ma part je continue de penser que dans de nombreux cas (mais pas toujours) la voiture hybride au sens ou toyota la commercialise est une illusion écologique

Christophe
Invité

« beaucoup de leurs utilisateurs ont une certaine tendance à vouloir nous en remontrer. » entièrement d’accord. Tout comme les utilisateurs de VE.

Amazon
Invité

mais si la consommation est moindre à prestation équivalente, on a moins de CO2 émis, n’est ce pas?
donc pour l’effet de serre, c’est surement meilleur qu’une thermique classique.
sauf si en réalité c’est le mode de conduite obligtaoire avec une hybride toyota (pas d’accélération, peu de reprise…) qui génére l’économie

wizz
Membre

https://www.youtube.com/watch?v=F04MXepYiBs

le mode de conduite y compte pour beaucoup…

Kaizer Sauzée
Invité

La seule chose qui intéresse les acheteurs d’hybrides Toyota c’est la consommation moindre en carburant.
Le reste ils s’en tapent.
Ils ne sont écolos que quand çà les arrange.

xavier
Invité

Quand ils font le bilan, il doit y avoir quelques deceptions

Verslefutur
Invité

Consommation de carburant peu importante + confort de conduite (boite auto avec démarrage doux en électrique) + fiabilité + coût d’entretien faible + assurance moins onéreuse + carte grise souvent gratuite = Pas mal de raisons de choisir une hybride Toyota

Zent
Invité

C’est seulement politique, Toyota veux être bien vu et caresse l’administration Trump dans le sens du poil, possiblement tout bénef pour éviter la taxation des importations de voitures produites hors des États-Unis et que Trump veut mettre en place.

zafira500
Invité

@Zent
Toyota produit aussi aux États-Unis, c’est un faux problème. En tout cas, cela démontre que le constructeur nippon n’est pas si écolo que ça.

Zent
Invité

Toyota produit énormément aux États-Unis mais il importe aussi beaucoup du Japon, comme quasiment toutes les Lexus, tous les Land Cruiser, GT86… les Supra importés d’Europe…

Francois
Invité

En Amérique, Toyota, c’est la Prius et quelques modèles hybridés (Camry, Corolla, Avalon) mais Toyota, c’est aussi les lucratifs Tacoma (leader de son segment), Tundra, Highlander (ok, il existe en hybride), 4Runner, Sequoia et Land Cruiser, des autos qui se mangeraient toutes le malus maxi en France.

pat d pau
Invité

Pourquoi la Californie ne fait pas comme la Norvege ? C’est pas plus simple de jouer sur la fiscalité ?

Invité

Pour FCA c’est en effet normal. Pour Toyota, je pense qu’ils se sont dit que c’est pour que Trump soit moins intransigeant vis-à-vis du protectionnisme US à l’encontre des asiatiques. En gros, c’est « on est avec toi, donc soit avec nous ». Pas sûr que ça marche

Greg
Invité

Effectivement c’ est un peu désolant et décevant s’ agissant de Toyota.
Pour GL et FCA par contre je duis pas du tout surpris.

stephy.0130
Invité
Donald Trump n’a pas du tout apprécié l’entente GES entre la Californie et le Québec. Je pense qu’il a du faire pression sur GM-FCA et Toyota, il a déjà attaqué Ford dans un tweet le 21 août 2019 en disant que Henri Ford n’aurait pas voulu que ses voitures soient chères… Un coût d’environ 3000$ par véhicule !! Concernant les 3 autres constructeurs BMW-Honda et VW s’attaquer à l’administration Trump et aux lois fédérales qui gèrent depuis 40 ans… c’est s’attaquer à toute l’Amérique !! Le pire c’est la coalition avec le Canada ( Québec ) que Donald Trump n’a… Lire la suite >>
Greg
Invité
« Concernant les 3 autres constructeurs BMW-Honda et VW s’attaquer à l’administration Trump et aux lois fédérales qui gèrent depuis 40 ans… c’est s’attaquer à toute l’Amérique !!  » Heu en l’ occurence c’ est Trump qui s’ attaque aux lois fédérales. Je te rappelle que la Californie ne se contente que d’ exercer ses prérogatives legales: ils peuvent légiférer sur les normee d’ emission localement en vertu du clean air act de 1970. Quant à ton autre remarque: pardon mais quel est le rapport entre l’ entente sur la bourse du carbone signee en…2012 (oui ça date) et l’ affaire… Lire la suite >>
stephy.0130
Invité
En 2018, 69 % des ventes de véhicules neufs aux États-Unis étaient des 4 X 4 de ville (VUS), fourgonnettes ou camionnettes, qui consomment beaucoup d’essence et polluent le plus. Les trois modèles les plus vendus dans le pays étaient des camionnettes, dont le massif F-150 de Ford. Imagez 3 acheteurs sur 4 aux USA achètent pick up, camionnettes, SUV, 4×4 cela va être dur de changer pour des berlines, petites citadines… Ford a été contacter par l’AFP mais n’a pas voulu répondre et attend la Justice, quand à VW il n’ont pas voulu communiquer… Quand le mal est fait… Lire la suite >>
SGL
Invité

Trump, n’est pas l’ami de la terre… Néanmoins, sans le vouloir, il rend service à l’environnement quand il met des restrictions des importations vers les USA.
Si Elizabeth Warren devient présidente un jour, il aura un drôle de révolution aux États-Unis.

wpDiscuz