par Thibaut Emme

Routes secondaires à 80 km/h : le Président Macron confirme un test pour 2 ans

Lors d'une entrevue au journal télévisé de TF1 à 13h ce jeudi 12 avril 2018, le Président Emmanuel Macron a confirmé le passage à 80 km/h.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Lors d'une entrevue au journal télévisé de TF1 à 13h ce jeudi 12 avril 2018, le Président Emmanuel Macron a confirmé le passage à 80 km/h.

En 2020, les départements pourraient avoir le dernier mot

Ce passage, rappelons-le, concerne les routes secondaires à deux voies sans séparateur central. A partir de juillet, la limitation à 90 km/h sera abaissée à 80. La grogne tente de s'organiser sous l'impulsion de la FFMC et de 40 millions d'automobilistes, mais rien n'y fait.

En revanche, le Président confirme également que ce doit être un test de 2 années. Si à l'issue du test, les résultats ne sont pas probants, la mesure sera abandonnée. Enfin presque. L'Etat laisserait les départements choisir la limitation de vitesse si les résultats locaux sont contrastés.

"C’est une décision impopulaire et j’entends les mécontentements mais il faut relativiser : en région, les automobilistes parcourent en moyenne 40 kilomètres par jour. Par une règle de trois, on voit que l’abaissement de la vitesse à 80km/h ça représente deux minutes de plus par jour. Ça ne mérite pas les coups de sang qu’on a vus".

L'argent reversé à l'hôpital

Le Président assure également "durant ces deux années, l’argent qui sera perçu sur les contraventions (...) sur ces routes, on le mettra, et on assurera la transparence, pour les hôpitaux soignant les blessés de la route". Reste à savoir exactement quelle partie des contraventions sera reversée aux hôpitaux et surtout comment la chiffrer ?

Est-ce que ce sera toutes les contraventions pour excès de vitesse sur les routes passées à 80 km/h ? Visiblement oui. Evidemment, vu les tensions sur les budgets des hôpitaux, certains pointeront du doigt une annonce faite pour qu'on ne puisse pas s'opposer à la mesure.

Concernant l'efficacité de la mesure, le seul indicateur devrait être le nombre de tués sur la route. Or, d'ici 2 ans, le parc automobile se sera amélioré et des équipements de sécurité comme le eCall seront plus répandus. Des routes auront aussi sans doute été modifiées, et des zones accidentogènes enlevées. Dès lors, comment faire la part des choses entre les effets de la mesure et les autres ? Le gouvernement vise 400 décès de moins d'ici 2020. S'il n'y en a que 350, y aura-t-il cette fameuse marche arrière ? Le Président promet la totale transparence.

Toujours est-il que la mesure sera en vigueur à l'été. La prochaine journée de mobilisation à travers toute la France aura lieu ce samedi. Le passage est à voir à partir de 1h dans le journal de 13h de TF1 du 12 avril 2018.

Illustration : Sécurité Routière

Pour résumer

Lors d'une entrevue au journal télévisé de TF1 à 13h ce jeudi 12 avril 2018, le Président Emmanuel Macron a confirmé le passage à 80 km/h.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.