WRX : clap de fin sur une saison pénible
par Thibaut Emme
Encore Johan Kristoffersson

WRX : clap de fin sur une saison pénible

La saison 2023 du rallycross mondial WRX s'est terminée ce weekend à Hong-Kong. Outre un nouveau titre pour Johan Kristoffersson, on termine surtout une saison pénible marquée par l'incendie des voitures et camion de Loeb et Chricherit et l'annulation de la fin de la saison.

Zapping Le Blogauto Essai de la Volkswagen ID3 (2023)

A Hong Kong, c'est Kevin Hansen qui a le mieux débuté le "double header" en remportant la première finale devant Niclas Grönholm et Timo Scheider. Kristoffersson termine 6e de la finale. Mais le champion s'est repris durant la seconde épreuve en la remportant devant Veiby, et un étonnant O'Donovan.

Résultat, Kristoffersson est une nouvelle fois titré en WRX, devant Kevin Hansen, le plus jeune des frères Hansen. Niclas Grönholm est 3e devant Timo Scheider et Ole Christian Veiby. Voilà pour le résultat de Hong Kong et de la saison 2023.

Maintenant les sujets qui fâchent. Déjà vous le savez si vous nous suivez, le WRX n'est plus que l'ombre de lui-même avec au départ 10 concurrents seulement quand il y en avait jusqu'à 30 il y a peu. Il y a eu un dérapage des budgets initiés par les constructeurs en "sous-main". Ce dérapage a fait fuir pas mal de pilotes et d'écuries qui faisaient le plateau du rallycross. Mais, il y a aussi cette électrification à marche forcée qui pose problème. Les voitures sont chères et n'ont donc pas incité les pilotes à revenir.

La plupart ont trouvé refuge en championnat Europe Euro RX1 qui a conservé les anciennes supercars du WRX. Marklund, Baumanis, Larsson, Bakkerud ou encore René Munich ont fait les grandes heures du WRX il y a moins de 10 ans.

Un championnat à sauver

L'autre problème avec cette électrification : l'incendie ! A priori le fournisseur unique de la partie électrique est incapable de fournir une explication valable pour l'incendie sous charge (emballement thermique) et surtout est incapable de certifier que cela n'arrivera plus. A priori, il y a aussi un souci de fourniture d'équipement de rechange.

Résultat, le WRX a du annuler 3 manches sur 10. Et pour les double headers du Cap et de Hong-Kong, il a fallu faire appel à la Zeroid X1, le véhicule électrique utilisé en RX2e, la catégorie inférieure du WRX. Nous n'irons pas jusqu'à dire que Johan Kristoffersson est un "sous-champion du monde". Car après tout, tous se battaient à armes égales à la fin. Toutefois, cette saison 2023 du WRX est la pire que l'on a pu suivre depuis la création du WRX en 2014.

A Hong Kong, il y avait 10 participants grâce au renfort de Patrick O'Donovan (chez Hansen) et Mikaela Ahlin Kottulisnky (chez Kristoffersson). Mais en 2024 ? Chicherit et Loeb vont-ils revenir ? Ou pas ? Et va-t-on repartir avec les voitures électriques ? Dernier point noir, la diffusion. Depuis le changement de promoteur (pour celui du WRC) les fans sont sevrés d'images, sauf à créer un compte et encore. Avant, les manches et les meilleurs moments (la finale en entier) étaient disponibles gratuitement via Youtube.

On ne peut qu'espérer que le WRX va savoir se ressaisir sous peine de suivre le WTCC dans les limbes du sport auto. Le WRC n'en est pas loin avec la même recette : des voitures bien plus chères, un plateau famélique en première catégorie, avec la chance d'avoir des WRC2 très présentes.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Le WRX rallycross mondial a terminé sa saison à Hong Kong. La saison 2023 a été marquée par l'incendie à Lydden Hill et depuis il y a eu des annulations d'épreuves puis une fin avec les véhicules de la catégorie inférieure.

Il y a urgence à sauver le WRX qui périclite sous différentes causes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.