par Joest Jonathan Ouaknine

Formule 3 allemande 2014 à Oschersleben : Pommer et Jeffri en quête de rachat

Dans les formules de promotion, on a parfois des deuxième chance. Il y a quelques mois, Pommer semblait perdu pour la monoplace. Faute de budget, il a du se contenter d'apparitions en Carrera Cup. Quant à Nabil Jeffri, il sortait d'une saison anonyme en F3 allemande. Aujourd'hui, ces deux "ex-ex-futurs" sont les premiers leaders de la F3 allemande.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Formel Masters

Seulement une quinzaine d'inscrits (dont la plupart ont signé juste avant de s'envoler pour Oschersleben.) Les redoublants Ralph Boschung (Motopark), Marvin Dienst (Mücke), Maximalian Günther (Mücke) et Fabian Schiller (Schiller) font figure de favoris. Le débutant Joel Eriksson (Motopark) est le petit frère de Jimmy. Charge à lui de prouver que bon sang ne saurait mentir. Corinna Kamper (HS Engineering) est l'unique fille du lot.

Mikkel Jensen (Neuhauser) et Günther décrochent les poles positions.

Pour la course 1, Günther tente sa chance au départ. Mais Jensen résiste. Günther ne veut pas aller jusqu'au contact et il se contente du 2e rang. Tim Zimmermann (Neuhauser) complète le podium.

Pour la course 2, Günther part en pole. Jensen est aux prises avec Marvin Dienst pour le gain de la 2e place. Le leader roule coude à la portière, pendant que ses poursuivants se gênent. Jensen prend le dessus et il accélère immédiatement le rythme. C'est l'alerte rouge chez Günther, qui voit revenir le vainqueur de la course 1 dans ses rétroviseurs ! Il arrive à contrôler son retour et à s'imposer. Jensen est donc 2e et Dienst, 3e.

Fabian Schiller est en pole pour la course 3. Zimmermann, 2e sur la grille, ne lâche pas d'une semelle. 3e, Dennis Marshall (Motopark) est lui menacé par Boschung. Le Suisse trouve l'ouverture et il apporte à Motopark un premier podium 2014. Schiller et Zimmermann restent respectivement 1e et 2e.

3 courses, 3 vainqueurs. Jensen est en tête, à 49 points. Pour autant, il n'a qu'une mince avance sur Günther, 2e à 46 points. Zimmermann est 3e à 31 points.

ATS F3

En 2013, Motopark a tué la discipline, à coup de triplés. Performance Racing préfère raccrocher. Ainsi, il n'y a que 10 voitures à Oschersleben. EuroInternational se contente d'une voiture pour Weiron Tan. Il fera face à son compatriote Nabil Jeffri (Van Amersfoort.) Sam MacLeod (Van Amersfoort) est un autre "client". L'équipe championne en titre mise sur Markus Pommer (également engagé en Auto GP) et sur le débutant Indy Dontje.

Aux essais, Pommer fait honneur à son statut de favori, en décrochant la pole.

Jeffri vole le départ de la course 1 et il sera puni d'un drive-through. Une fois le Malaisien neutralisé. Nikita Zlobin (SMP) et Dontje se battent pour la 2e place. Le Russe, trop fébrile, termine dans le gravier. Avec tout cela, Pommer dispose d'un boulevard. Dontje assure le doublé et MacLeod, qui hérite du 3e rang, complète le podium. En fin de course, Jeffri met le feu au peloton, en remontant les attardés à coup de meilleur tour. Celui qui fut pilote d'essai Lotus Racing termine 6e.

Le dimanche matin, comme d'habitude, le "poleman" (en l'occurrence Maximilian Hackl -Amkon Motorsport-) fait long feu. Jeffri le dépose et on ne le reverra plus. Dontje et Pommer passent également l'infortuné. Pommer double son équipier, mais Dontje se dédouble... MacLeod profite de la confusion et s'offre le vainqueur de la course 1. Ainsi, Jeffri s'impose devant Dontje et MacLeod.

Le dimanche après-midi, c'est Jeffri qui fait long feu. Pommer le déboite et s'envole vers un 2e succès. Dontje, 3e, résiste aux pressions de MacLeod. Il offre ainsi un premier triplé à Motopark.

Pommer repart donc d'Oschersleben en tête, à 58 points. Jeffri est 2e, à 42 points. Dontje est en embuscade, à 41 points. MacLeod, 1e des "non-Motopark", est 4e à 33 points.

Crédits photos : ATS F3 (photos 1 et 7 à 12) et ADAC Formel Masters (photos 2 à 6)

Pour résumer

Dans les formules de promotion, on a parfois des deuxième chance. Il y a quelques mois, Pommer semblait perdu pour la monoplace. Faute de budget, il a du se contenter d'apparitions en Carrera Cup. Quant à Nabil Jeffri, il sortait d'une saison anonyme en F3 allemande. Aujourd'hui, ces deux "ex-ex-futurs" sont les premiers leaders de la F3 allemande.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.