par Frederic Papkoff

Voici les BMW M550d, X5 M50d et X6 M50d

Entre la gamme classique et les M, BMW va donc intercaler une nouvelle gamme baptisée M Performance. Une gamme qui a aussi pour vocation d'associer les lettres M et d. Car les premiers modèles partagent le même 6 cylindres diesel à triple (!) turbo.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Entre la gamme classique et les M, BMW va donc intercaler une nouvelle gamme baptisée M Performance. Une gamme qui a aussi pour vocation d'associer les lettres M et d. Car les premiers modèles partagent le même 6 cylindres diesel à triple (!) turbo.

Série 5, X5 et X6 partagent donc ici un même ensemble mécanique : transmission intégrale, boîte automatique à 8 rapports et surtout le dernier né des moteurs 6 cylindres diesel du constructeur, qui est aussi le premier moteur à faire appel à une suralimentation étagée avec 3 turbos… Une technologie annoncée depuis quelques temsp déjà. 2 petits turbos à haute pression pour la réactivité qui sont associés à un plus gros à basse pression. Dès le régime de ralenti, l'un des petits turbos entre en action, et le gros vient renforcer son action. Aux alentours de 2.700 tr/min, un circuit de dérivation s'ouvre dans le circuit d'échappement, déclenchant l'entrée en action du second petit turbo, alors que le plus gros donne sa force maximale… Les motoristes de BMW Motorsport en ont tiré 381 ch et surtout 740 Nm dès 2000 tr/min, et jusqu'à 3000 tr/min… Ce qui ne l'empêche pas de répondre à la norme Euro6 avec le système BluePerformance (catalyseur spécifique pour les NOx avec injection d'additif AdBlue).

Cela se traduit par des valeurs de 4"7 et 4"9 pour l'épreuve du 0 à 100 km/h en M550d xDrive berline et Touring, et une consommation normalisée de 6,3 et 6,4 l/100 km (CO2 : 165 et 169 g/km). Les deux SUV sont plus lourd, donc logiquement (un peu) moins rapides sur l'épreuve d'accélération avec 5"4 pour le X5 et 5"3 pour le X6. Comptez 7,5 et 7,7 l/100 km de mazout (CO2 : 199 et 204 g/km). Si les chiffres ne suffisent pas à satisfaire vos sens, BMW a prévu le système Sound Design. Lorsque les modes Sport ou Sport+ sont sélectionnés, le système audio vient renforcer la sonorité du moteur dans l'habitacle…

Tous ces modèles reçoivent une boîte automatique à 8 rapports dotée de palettes fixes au volant. Sa gestion a été, tout comme la mise au point des suspensions, direction ou freinage supervisés par les ingénieurs de la division M…

L'évolution du style est dictée à la fois par les besoins en refroidissement du moteur et les contraintes aérodynamiques. Sans aller jusqu'à reproduire de façon exact l'apparence des M5, X5M ou X6M. En fait, ces modèles M Performance reprennent en grande partie le style des "packs M" proposés sur le reste de la gamme. Avec quelques nuances, comme les barres horizontales métallisées dans les entrées d'air latérales, par ailleurs dépourvues de phares antibrouillard. Ou encore le style des échappements, ou bien sûr des jantes, de 20" pour le X6 et de 19" pour les autres (20 en option).

Les prix en France ne sont pas encore révélés. La M550d et la M550d Touring arriveront en Allemagne à partir du 12 mai, avec un tarif respectif de 80.800 et 83.750€. Il faudra attendre jusqu'au 16 juin pour les X5 et X6, facturés 82.300 et 85.800€ hors options.

BMW M550d xDrive berline et Touring

BMW X5 M50d

BMW X6 M50d

Pour résumer

Entre la gamme classique et les M, BMW va donc intercaler une nouvelle gamme baptisée M Performance. Une gamme qui a aussi pour vocation d'associer les lettres M et d. Car les premiers modèles partagent le même 6 cylindres diesel à triple (!) turbo.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.