par Elisabeth Studer

Tesla : Musk menace de quitter la Californie, faute de reprise

Elon Musk, le bouillonnant patron de Tesla aurait-il les nerfs à vif ? Dans un tweet rageur, il a menacé samedi de quitter la Californie, où se trouve son seul site de production de véhicules électriques sur le territoire US. Musk est vent debout contre la décision des autorités locales de maintenir à l'arrêt les activités industrielles pour tenter d'endiguer la propagation du coronavirus, l'empêchant de reprendre la production sur son site.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Mais la colère d'Elon Musk ne serait-elle pas aussi amplifiée par les problèmes rencontrés dans son usine de Shangai ? Cette dernière ne devait reprendre ses activités que le 9 mai, la reprise ayant été reportée de quelques jours, faute de pièces voire également suite à un problème sur un élément crucial de la chaîne de production. Réduisant à néant durant quelques jours les capacités de production de Tesla, qui ne dispose à l'heure actuelle que deux giga-factories.

Musk menace de déplacer ses activités hors de la Californie

"Franchement c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Tesla va immédiatement déplacer son siège et ses futurs projets au Texas/Nevada. Et si on devait garder une activité manufacturière à Fremont, cela dépendra de la façon dont nous sommes traités", a lancé Elon Musk sur Twitter.

Musk vante son expérience chinoise

Elon Musk a fait valoir l'expérience de Tesla en Chine, où son site de fabrication a ré-ouvert récemment. Oubliant de préciser qu'il a été grandement aidé pour cela par les autorités chinoises.

"Tesla en sait bien plus sur ce qu'il faut faire pour (reprendre la production) en toute sécurité, grâce à l'expérience acquise dans notre usine Tesla en Chine, qu'un petit fonctionnaire par intérim même pas élu", a lancé la patron du constructeur.

L’usine de Shanghai a été temporairement mise au ralenti il y a quelques semaines en raison de la crise du Covid-19 mais elle a également été parmi les premiers sites de constructeurs automobiles à reprendre la production, aidée en cela par l’appui des autorités locales. Ce qui aura permis à Tesla de voir ses ventes grimper en mars en Chine, alors que nombre de ses concurrents étaient confrontés à d’importantes difficultés.

Musk va poursuivre en justice le comté d'Alameda

Elon Musk a également affirmé qu'il allait "immédiatement" poursuivre en justice le comté d'Alameda, près de San Francisco, où se trouve l'usine, accusant ses autorités d'être "irrationnelles et coupées de la réalité".

"Le fonctionnaire ignorant et non élu 'responsable sanitaire par intérim' du comté d'Alameda va à l'encontre des ordres du gouverneur, du président, de nos droits constitutionnels et en dépit du bon sens!", s'est ainsi exclamé le patron de Tesla.

Quand Musk considère la poursuite du confinement comme un acte fasciste

Elon Musk ne digère vraiment le prolongement du confinement. Lors d'une téléconférence avec des analystes financiers, il avait jugé comme "fasciste" et non démocratique le prolongement du confinement. Voyant d'un très mauvais œil le maintien en inactivité de son site de Fremont depuis le 12 mars.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que Shanghai –  seule usine automobile de Tesla en dehors des États-Unis – connaît des retards dans la réception de pièces destinées à la production de la Model 3, le site devrait également faire face à des problèmes sur un élément crucial de la chaîne de production en cours de réparation, affirment des sources proches du constructeur.

Cet arrêt de la production signifie que durant cette période Tesla n’était plus en mesure de fabriquer aucune voiture dans le monde, son autre usine d’assemblage de véhicules – à Fremont, en Californie – ayant été mis au ralenti à cause du coronavirus. Un contexte qui a rendu l’usine de Shanghai encore plus cruciale pour Tesla.

La pression exercée par Elon Musk sur les autorités de Californie pourraient être liées aux problèmes d'approvisionnement et aux difficultés techniques rencontrées sur le site chinois, le constructeur pouvant très difficilement accepter de de se retrouver sans aucune capacité de production.

Tesla a déclaré dans un communiqué que son usine de Shanghai effectuait des travaux d’entretien normaux et que la société avait profité des vacances de la fête du Travail – du 1er au 5 mai – pour procéder aux ajustements de la ligne de production.

Sources : AFP, Elon Musk

Pour résumer

Elon Musk, le bouillonnant patron de Tesla aurait-il les nerfs à vif ? Dans un tweet rageur, il a menacé samedi de quitter la Californie, où se trouve son seul site de production de véhicules électriques sur le territoire US. Musk est vent debout contre la décision des autorités locales de maintenir à l'arrêt les activités industrielles pour tenter d'endiguer la propagation du coronavirus, l'empêchant de reprendre la production sur son site.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.