par Gautier Bottet

Les SUV électriques chinois Seres 3 & 5 lancés en France

Débarqué récemment en Allemagne et en Espagne, le constructeur chinois Seres arrive à présent en France. Il y annonce le lancement de 2 SUV électriques cette année, et le déploiement d'un réseau complet.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

  • Seres 3 : 4m39, 329 km d'autonomie (WLTP), 33700€ (hors bonus)

  • Seres 5 : 4m70, 500 km d'autonomie (WLTP), prix non confirmé

Après Aiways, MG, Lynk&Co et en attendant Xpeng, Nio ou encore BYD, c'est au tour de la marque chinoise Seres de faire son entrée sur le marché français. Seres est une marque créée par Sokon Motors, un groupe apparenté à Dongfeng qui en possède 26%, et la marque trouve ses origines aux Etats-Unis, initialement sous le nom de SF Motors, avec une usine en Chine, et une autre aux Etats-Unis rachetée à AM General en 2017. Depuis l'usine de South Bend dans l'Indiana a été revendue à la start-up ELMS qui y produira, c'est pratique, des utilitaires électriques issus du catalogue... de Sokon.

En ce qui concerne Seres, la marque a présenté ses premiers modèles au salon de Shanghai en avril 2019. Le lancement commercial est un peu plus récent et date de seulement quelques mois, avec le Seres 3, également vendu sous le nom de Dongfeng Fengguang E3, et le Seres 5. Ces deux modèles vont donc également arriver en France.

Le Seres 3 est déjà disponible. Il s'agit d'un SUV compact de 4m39 de long, doté d'un moteur de 120 kW / 163 ch et 300 Nm. La batterie LFP de 52 kWh lui permet d'annoncer une autonomie de 329 km en cycle WLTP. Surtout, il a désormais  un prix : 33700 euros hors bonus. Il devrait donc représenter l'essentiel des 1000 à 1500 unités que la marque compte vendre cette année dans notre pays.

Durant l'été sera lancé le Seres 5 (SF5 en Chine). On passe à l'échelon supérieur avec un modèle de 4m70. Particularité, il est proposé en Chine au choix avec une grosse batterie de 90 kWh, ou en version avec prolongateur d'autonomie. Dans ce cas Sa batterie a une capacité de seulement 35 kWh, pour une autonomie électrique de 150 km rechargée par un moteur essence 1.5 de 82 kW. La propulsion est uniquement assurée avec des moteurs électriques, identiques à la version 100% électrique. Pour l'heure, plusieurs configuration sont proposées en Chine, de 255 à 510 kW, en 2 ou 4 roues motrices.

Piloté par Julien Debard, Seres France affiche déjà une dizaine de distributeurs, et ambitionne d'en compter jusqu'à 80 en fin d'année. L'objectif de vente reste limité cette année : 1000 à 1500 unités, mais il monte à 5000 pour 2022. Et une usine en Europe serait à l'étude.

Pour résumer

Débarqué récemment en Allemagne et en Espagne, le constructeur chinois Seres arrive à présent en France. Il y annonce le lancement de 2 SUV électriques cette année, et le déploiement d'un réseau complet.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.