PSA : 10 000 suppressions de postes ?
par Thibaut Emme

PSA : 10 000 suppressions de postes ?

PSA traverse actuellement une période trouble. Sa trop grande exposition au marché européen et français a placé le groupe tricolore dans une situation financière plus que préoccupante obligeant les dirigeants à prendre des mesures drastiques. Après la vente des bijoux de famille puis des mesures de chômage partiel sur différents sites, les syndicats font état d'une possible réduction de 10 000 postes.

Zapping Le Blogauto Essai du Mercedes GLC 220D

Le navire PSA est-il en train de sombrer corps et biens ? Toujours est-il que la direction mène les réformes à un pas de charge qui en dit long. Vente du siège social pour 245 millions d'euros, vente du loueur Citer, ouverture du capital du transporteur Gefco dont PSA pourrait céder la majorité, etc. toutes ces mesures ont pour but de dégager des flux de trésorerie à même de réduire la dette et faire redémarrer la machine. La prochaine étape devrait donc être les réductions de postes au travers de "suppressions, redéploiements et départs volontaires".

Le Comité Central d'Entreprise extraordinaire annoncé il y a quelques jours se tiendra finalement le 12 juillet à 8h00. Ce CCE extraordinaire sera une "réunion en vue de la remise de documents portant sur la situation économique du groupe et les mesures contribuant à son redressement" selon les termes de la convocation. Denis Martin, directeur industriel de PSA déclarait il y a quelques jours : "Il y a un certain nombre de dispositions à prendre vis-à-vis des autres établissements, entre autre l’établissement de Rennes mais aussi de nos autres sites industriels, de nos sites de recherche et développement".

Du coté des syndicats on fait état de près de 10 000 suppressions de postes (pas forcément 10 000 suppressions d'emplois NDLR) avec la fermeture du site d'Aulnay, la baisse drastique des effectifs sur le site de Rennes-La Janais ainsi que d'autres redéploiements de postes. Selon Christian Lafaye, délégué FO, ces suppressions de postes devraient être annoncées aux partenaires sociaux lors de ce CCE extraordinaire du 12 juillet et officialisées lors d'un deuxième CCE le 25 juillet, jour de la présentation des (mauvais) résultats du premier semestre 2012.

PSA est à un tournant de son histoire. Le groupe saura-t-il surmonter la crise qui le touche actuellement ? Le lancement de la gamme '01' (ne l'appelez pas low cost) permettra-t-il à PSA de surnager dans le marché mondial ? Philippe Varin sera-t-il débarqué le 25 juillet comme les rumeurs en font état ? Malgré la pression des politiques PSA va-t-il tailler de 10% dans ses effectifs français ? Tant de questions qui trouveront un début de réponse le 12 juillet prochain.

Lire également : La tension monte autour du sort des sites de production

Source : AFP, Photo : PSA

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

PSA traverse actuellement une période trouble. Sa trop grande exposition au marché européen et français a placé le groupe tricolore dans une situation financière plus que préoccupante obligeant les dirigeants à prendre des mesures drastiques. Après la vente des bijoux de famille puis des mesures de chômage partiel sur différents sites, les syndicats font état d'une possible réduction de 10 000 postes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.