Accueil Actualités Entreprise PSA : Aulnay et Rennes fixés sur leur sort d’ici quelques jours

PSA : Aulnay et Rennes fixés sur leur sort d’ici quelques jours

63
9
PARTAGER

Lors de son comité aujourd’hui au siège parisien de l’avenue de la Grande Armée, la direction de PSA a annoncé la tenue d’un Comité Central Exceptionnel (CCE) « bien avant la fin juillet ». Cette annonce et les déclarations qui l’accompagnent ne font que renforcer les rumeurs autour de la fermeture du site d’Aulnay et planer de sérieux doutes sur l’avenir du site de Rennes-La Janais.

Denis Martin, directeur industriel du groupe a déclaré à l’AFP : « Le temps est venu de présenter à l’ensemble des salariés les solutions et les mesures que l’on doit mettre en place pour faire face à la baisse des ventes en Europe. Nous sommes vraiment dans une situation très très difficile ». De telles déclaration ne sont bien évidemment pas de nature à rassurer les salariés et leurs syndicats réunis pour l’occasion devant le siège. A noter que c’est la première fois que le groupe admet une situation « très très difficile ».

Pour le moment le sort du site d’Aulnay-sous-bois n’est pas encore officiellement scellé, cependant de gros nuages bien lourds s’amoncèlent au dessus de sa tête ainsi que de plusieurs autres. « Il y a un certain nombre de dispositions à prendre vis-à-vis des autres établissements, entre autre l’établissement de Rennes mais aussi de nos autres sites industriels, de nos sites de recherche et développement » a ajouté Denis Martin.

Le plan d’économies de 800 millions d’euros présenté en octobre 2011 n’est plus d’actualité et le groupe table désormais sur des économies de plus de 1 milliard d’euros. Dès lors la fermeture des sites les moins rentables semble inéluctable. Les convocations au CCE devraient arriver sous quelques jours et en fixer ainsi officiellement la date. Ce CCE sera-t-il également l’occasion d’une annonce concernant l’avenir de Philippe Varin ?

Lire également : PSA – suppression de l’équipe de nuit à Rennes

Philippe Varin l’assure : pas de fermeture de sites chez PSA

Source : AFP, Photo : PSA

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "PSA : Aulnay et Rennes fixés sur leur sort d’ici quelques jours"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Les Guignols de Canal Plus: « Peugeot, le problème ce n’est pas les ouvriers, ce sont les voiture ».
Moi je serais plus nuancé : « Peugeot, le problème ce n’est pas les ouvriers, ce sont les clients ».

AZZURRA
Invité

Ca va de plus en plus mal chez Peugeot, il est temps de se remettre à l’outillage portatif.
Ok ……..je sors mais je vous donne une adresse .
http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/psa-en-situation-critique-le-groupe-taille-dans-ses-couts-235254

Nicolas
Invité

Il va falloir que les ouvriers comprennent que les usines en Europe sont trop nombreuses par rapport à la demande, donc il faut en fermer, c’est triste mais nécessaire si on veut que PSA survive !

Homer S.
Invité

@Nicolas C’est pas le nombre d’usine le problème, c’est le type de voiture & de clientèle visé le problème.

En faisant du HdG, les allemands ont réduit le nombre de véhicule en vente mais pas la demande. En plus les ouvriers sont mieux rémunéré et peuvent à leur tour devenir acheteur de premium. Pour un ouvrier de base BMW ou Mercedes une voiture de 35000€ ça n’a rien d’inaccessible

SAM
Invité

@Homer S. HDG, montée en gamme : la mort progressive des généralistes. Comme je dis ce n’est pas les Peugeot, ce sont les clients…. Opel et Ford sont allemands et souffrent tout autant même dans un marché en hausse : l’Allemagne! L’Allemagne où la population est vieillissante et le pouvoir d’achat en accord avec cette population qui vieilli! Baisser les prix de vos autos, M. Peugeot.

Homer S.
Invité

@SAM Sauf que ceux qui changent le plus de voiture c’est ceux qui achètent des voitures à 35000€ que ceux qui achètent à 10000€.

Ensuite Opel & Ford n’ont rien d’allemand dans leur gestion, leur stratégie est américaine

Enfin la voiture est aux yeux de tous un objet de valorisation, c’est pas pour rien que la seul hybride qui se vend soit la Prius. Donc faire du low-cost en France est une aberration

4aplat91
Membre

Comme d’habitude, les anti-Peugeot se sont rues sur cet article …
Peugeot et Citroen font des voitures aussi séduisantes que Renault, Ford ou VAG . Donc arretez de taper sur nos marques françaises et de pleurer sur vos emplois .
Vous achetez VW pour la voiture, votre télé viens de chine ou du Japon et votre smartphone de Corée !!

Nico
Invité

Acheter du Citroën c’est français et bien au dessus des allemands malgré des moteurs moins puissant. Regarder le haut de gamme en cuir bracelet c’est bien au dessus du Mercedes Tout lisse et austère

r.burns
Membre

une voiture c’est pas des sièges

wpDiscuz