Nouvelle BMW Série 5 Berline/SedanLancer le diaporama
BMW Série 5 G60 2023
+37
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme
La G30 est morte, vive la G60

Nouvelle BMW Série 5 Berline/Sedan

Nouvelle génération de BMW Série 5 berline avec la G60 qui remplace la G30. La marque à l'hélice continue l'histoire de la 5 avec la huitième version d'une berline qui a débuté sa carrière il y a plus de 50 ans.

Zapping Le Blogauto Essai de La Mazda MX30 R-EV

Cette génération pousse le curseur des équipements et du numérique embarqué. Esthétiquement, elle reste dans la famille BMW actuelle et cherche sa propre place. Il est intéressant de voir comment BMW décline sa face avant de multiples façons sans jamais sortir la photocopie. Grosse nouveauté, la Série 5 G60 aura des motorisations entièrement électriques, avec la i5.

La voiture dévoilée aujourd'hui sera officiellement lancée en octobre 2023. Côté motorisations, il y aura le choix puisque outre le 100% électrique, il y aura du PHEV essence (hybride rechargeable), de l'hybridation légère (48V) avec du moteur à essence ou Diesel "efficients". La nouvelle Série 5 sortira de l'usine de Dingolfing en banlieue de Münich, fief historique de la marque.

La nouvelle venue grandit un peu (hélas ?) par rapport à son prédécesseur. +97 mm en longueur pour atteindre 5,06 m. La 5 dépasse les 5 m désormais ! On est à 3 cm de la longueur de la précédente Série 7 tout de même... 1,90 m en largeur avec 32 mm en plus, et 36 mm de plus en hauteur pour un total de 1,515 m. Si la longueur a pris 97 mm, seuls 20 sont dévolus à l'empattement qui frôle les 3m avec 2,995 m.

Des lignes tendues

Esthétiquement, la Série 5 interprète à sa façon le style BMW. On retrouve des haricots d'un bon gabarit. Les feux ne touchent pas cette calandre. La signature lumineuse est en doubles chevrons verticaux. Si la calandre n'est pas assez visible, on peut en option prendre le BMW Iconic Glow qui ceint la calandre d'un halo lumineux, d'un goût que chacun jugera. Le bouclier intègre une grande partie noire qui touche la calandre. Cela fait "bizarre" de loin, comme une grande bouche béante. Cela rappellera sans doute la Seat Bocanegra.

Le profil de cette nouvelle BMW Série 5 évolue beaucoup. Le pli de carrosserie qui court de l'aile avant à l'aile arrière est là, mais remonte plus haut que sur la G30. La ceinture de caisse, droite sur la G30, remonte ici en fin de portière arrière. Cela croise la ligne du pavillon plus droite sur l'arrière. Cela dynamise le trait. C'est d'autant plus vrai avec le pli des bas de caisse qui part de très bas, pour remonter fortement à l'arrière. D'assez plate et horizontale, cette nouvelle série 5 semble "avoir le cul en l'air".

C'est d'ailleurs une tendance globale sur cette nouveauté, les lignes plutôt douces et arrondies sur la G30, se tendent sur la G60. Les feux arrière sont aussi plus tendus, et plus fins. BMW conserve l'idée des deux lignes lumineuses et des feux très horizontaux qui se poursuivent sur la malle arrière. Comme à l'avant, le bouclier dans la version i5 a de grandes parties noir brillant, comme les bas de caisse. Histoire d'alléger la ligne qui a grossi ?

Inévitable immense dalle numérique posée

A l'intérieur, la forêt de boutons physiques cède la place à l'écran tactile. Est-ce qu'on y gagne en facilité de manipulation des boutons ? A voir... Comme c'est la mode en automobile depuis quelque temps, on a une immense double dalle incurvée qui oriente les écrans légèrement vers le conducteur. La planche de bord est très horizontale dans ses traits, et plutôt sobre. Elle est visuellement séparée de la grosse console centrale qui regroupe différents boutons et l'accoudoir fourre-tout. Ici, on a droit à la "BMW Interaction Bar" qui regroupe sous une surface lisse, des boutons tactiles avec retour haptique (qui doit donner la sensation de vrais boutons NDLA).

Là encore les lignes se tendent par rapport à la septième génération qui avait encore une partie centrale bien distincte. On ne voit même plus les aérateurs. Même les écrans qui avaient tendance à avoir des coins arrondis, sont ici bien rectangulaires. La Série 5 fait le plein d'équipements qu'il est difficile de lister ici. A voir là aussi sur pièce lors d'un essai.

Le choix dans les motorisations

Concentrons-nous sur les motorisations. La i5 M60 xDrive en point d'orgue désormais est 100% électrique. Elle dispose d’une puissance de 601 ch (442 kW). Deux moteurs sont intégrés aux essieux avant et arrière ce qui donne une transmission intégrale. Le couple peut atteindre le chiffre très confortable de 820 Nm en pic (fonction M Sport Boost ou la fonction M Launch Control activée). Malgré son poids de 2380 kg (UE donc avec un conducteur de 75 kg) la BMW i5 M60 fait le 0 à 100 km/h en 3,8 secondes. La vitesse maximale est limitée électroniquement à 230 km/h.

La batterie de traction est sous 400 volts, et cumule 81,2 kWh de capacité. La batterie peut être chargée en courant alternatif AC jusqu'à 22 kW (comptez 8h15 pour un 0 à 100% sous 11 kW selon BMW) et en courant continu DC jusqu'à 205 kW de puissance (ce qui permet de récupérer de 10 à 80% en 30 min. L'autonomie annoncée est entre 455 et 516 km WLTP Mixte selon les équipements.

Mais cette i5 M60 ne sera pas la seule motorisation 100% électrique. Il y a aussi la BMW i5 eDrive40 au lancement. Cette version ne dispose que d'un seul moteur, placé à l'arrière. La BMW reste alors une pure propulsion forte de 340 ch (250 kW). Le couple est de 430 Nm en pic. Ici, le 0 à 100 km/h est fait en 6 secondes. Avec la même batterie de 81,2 kWh de capacité nette, cette version a une autonomie de 477 à 582 km WLTP mixte. Il faut dire que le poids est légèrement plus faible avec tout de même 2205 kg EU. 175 kg qui font beaucoup sur l'autonomie sur une seule charge. BMW met dans ses versions électriques un mode Max Range qui limite la puissance moteur et désactive plein de fonctions de confort pour offrir jusqu'à 25% d'autonomie en plus selon les cycles.

A partir de 62 800 €

Cette BMW Série 5 comme on le disait sera aussi disponible avec des moteurs thermiques. En France au lancement, on aura du 4 cylindres avec la 520i de 208 chevaux (essence) mais aussi la 520d et 520d xDrive de 197 chevaux (Diesel). Au printemps 2024, deux variantes PHEV (hybrides rechargeables) seront lancées, mais aussi un 6 cylindres en ligne (L6) Diesel. Une autre version 100% électrique, intégrale, devrait également arriver "en 2024".

Concernant les prix, il y a une légère inflation, même s'il n'est pas simple de comparer entre deux générations. L'actuelle Série 5 débute à 53 350 €, mais sur une version "entrée de gamme" 518d de 150 chevaux. La 520i de 184 ch débute, elle, à 55 800 €. Ici, les prix du lancement débuteront à 62 800 € pour la 520i. Dans la galerie, BMW nous propose la i5 eDrive40 (en gris) et la i5 M60 xDrive (en rouge).

Modèle Energie Série 5 Série 5 M Sport
BMW 520i Essence62.800 €66.850 €
BMW 520d Diesel65.100 €69.150 €
BMW 520d xDrive Diesel67.700 €71.750 €
BMW i5 eDrive40 Electrique76.200 €80.250 €
BMW i5 M60 xDrive Electrique107.500 €/

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

BMW lance sa huitième génération de Serie 5 sedan. La berline se réinvente avec des lignes plus tendues et les nouveaux haricots BMW. Côté motorisations, si des moteurs thermiques efficients restent au programme, on aura de l'hybride rechargeable et surtout des motorisations 100% électriques.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos