La Nissan Micra, c'est fini !
par Nicolas Anderbegani

La Nissan Micra, c'est fini !

Alors que Ford met fin à la saga de la Fiesta, un autre modèle emblématique tire sa révérence chez Nissan : la Micra

Zapping Le Blogauto Essai de l'Abarth 500E

En 2003, plus de 171.000 Nissan Micra de 3ème génération s'écoulaient en Europe. L'an passé, le chiffre est tombé à environ 30.000. Pis, sur les quatre premiers mois de l’année 2023, Nissan n’est parvenu à immatriculer que 1054 exemplaires de la Micra en France contre quasiment 27.000 Clio. Le modèle est 99e au classement des ventes.

Un modèle bien né

La première génération apparait en 1982, au Japon, sous le nom de March. Destinée à remplacée la Cherry, elle devait concurrencer les Honda City et autres Toyota Starlet en étant à la fois agréable, économique et pratique. Dessinée par le studio Italdesign de Giugiaro, elle arrive en 1983 sur le marché européen, en même temps que les Peugeot 205 et Fiat Uno, avec un moteur essence de 987cc tout en aluminium. En 1985, Nissan sort au Japon la March Turbo, avec un moteur 1 litre turbocompressé à gestion électronique de 110 chevaux, qui transforme la citadine en bombinette très appréciée dans les courses monomarques japonaises.

La seconde génération arrive en 1992,  avec une bouille plus arrondie et là encore avec des moteurs assez sophistiqués (deux arbres à cames et injection) et l'inauguration de la boîte à variation continue.

La 3ème génération arrive en 2002 et marque les esprits avec un style très affirmé, dans la veine néo-rétro et une qualité de fabrication en hausse, profitant du partenariat Renault-Nissan. Elle reçoit une large palette de motoriations et profite même d'une variante coupé cabriolet à toit rétractable.

La 4ème génération est arrivée en 2010. Elles ne sont plus assemblées au Japon mais en Thaïlande, afin de réduire les coûts de fabrication. Les modèles européens sont produits en Inde, où, une fois rebadgée, la Micra devient aussi Pulse chez Renault.

Une fin anonyme

Enfin, la dernière génération a été lancée en 2017 mais a connu beaucoup moins de succès que les précédentes générations, face à une concurrence plus affutée. Plus grande aussi, elle était cette fois-ci assemblée à Flins, profitant de l'alliance Renault-Nissan et reprenant les motorisations de la Clio IV. Néanmoins, la Micra était déjà délaissée depuis quelques temps par le marketing et n'a pas été aidée par un design assez alambiqué, loin du charme de la génération 3.

Si l'appellation Micra, bien ancrée tout de même dans les esprits, revient, ce sera peut-être dans 2 ou 3 ans, avec un modèle électrique qui partagera la base de la Renault 5 EV.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Les vieilles gloires se retirent. Quelques jours seulement après la fin de la Fiesta annoncée par Ford, c'est au tour de la Nissan Micra, citadine emblématique des années 90-2000, de se retirer du marché, 41 ans après ses débuts en Europe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.