La fin de production de la Renault Zoe déjà programmée
par Thibaut Emme

La fin de production de la Renault Zoe déjà programmée

Selon un tract du syndicat FO (Force Ouvrière), la Direction de l'usine de Flins a annoncé aux salariés la fin de la production de la voiture électrique, la Renault Zoé.

Zapping Le Blogauto Essai Opel Grandland GSE

"La direction a annoncé, ce jour au CSE, l’arrêt de la fabrication Zoé acté au 30 mars 2024. Zoé a été produite sur le site de Flins durant 12 ans à ce jour pour une quantité de 420.000 exemplaires", rappelle le syndicat. Evidemment, ce n'est pas vraiment une surprise puisque la fin de la Zoe a été annoncée en 2020, mais jusqu'à présent nous n'avions pas la date exacte de la fin de production.

La Renault Zoe n'est plus vraiment mise en avant par Renault et les ventes baissent peu à peu. L'ancienne reine du VE en France a été déchue et n'apparait même plus dans les 10 meilleures ventes mensuelles. Pour FO, "ce n’est pas une surprise cet arrêt de Zoé mais il restera pour nous une décision difficile à accepter pour une usine avec notre histoire et nos racines...dont acte !".

Ce que FO déplore, c'est que l'usine de Flins va en finir avec la production de véhicule. En effet, Flins deviendra en 2024 une usine de recyclage, totalement intégrée dans la stratégie de Renault dans l'économie circulaire. Renault a confirmé l'information auprès de BFM Business. L'usine a déjà commencé à reconditionner les véhicules d'occasion pour les remettre "à neuf". C'est la "ReFactory".

Sur les plus de 2000 salariés de Flins, seulement 355 sont encore employés à la production de la Renault Zoe. La production de la Zoe serait passée de 150 par jour à seulement 90 quotidiennement selon FO (non confirmé par Renault). Renault de son côté indiquait encore récemment devoir stopper temporairement la production suite à des soucis d'approvisionnement de composants électroniques (alias pénurie de semi-conducteurs).

Dans la stratégie du groupe Renault, Flins doit générer, in fine, plus de chiffre d'affaires qu'en produisant des véhicules. Et l'usine devrait atteindre le chiffre de 3000 employés. Un changement de paradigme pas forcément évident à intégrer pour les syndicats.

Flins, loin de sa superbe

L'usine de Flins (Yvelines) a été inaugurée en 1952 et a produit des citadines pour Renault, puis l'Alliance. Le maximum de production a été atteint à la fin des années 1990 avec la Twingo 1 et la Clio 1 puis 2. Le déclin de production arrive dans les années 2000 avec les assemblages des citadines qui partent à l'étranger. L'usine de Flins a alors été transformée à coup de millions d'euros pour accueillir la Renault Zoe.

Sauf que cette production n'a pas été suffisante pour remonter les effectifs. A sa plus belle époque, Flins employait 20 000 salariés (sans intérimaire tiennent à préciser les syndicats). Les délocalisations de production de Flins ont aussi entraîné des pertes d'emplois du secteur automobile implanté autour de l'usine (équipementiers).

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

La Renault Zoe cessera d'être produite à l'usine de Flins le 30 mars 2024. A cette date, l'usine qui produit des véhicules depuis 1952 basculera totalement dans la "ReFactry", à savoir la remise à neuf de véhicules d'occasion dans une stratégie d'économie circulaire.
Mais les effectifs ne remonteront pas pour autant.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.