par Pierre-Laurent Ribault

Formule 1 Japon: fabuleux grand prix, fabuleux Kimi

Quelle course. On a beau se plaindre longueur d'anne de la F1, tout est pardonn quand on voit des courses comme aujourd'hui. Dpassements, suspense, incidents, stratgie, il y en a eu pour tout le monde et Alonso et Kimi ont dfinitivement prouv que l'on est entr dans une nouvelle poque de la F1, sous le signe de leur duel.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Quelle course. On a beau se plaindre longueur d'anne de la F1, tout est pardonn quand on voit des courses comme aujourd'hui. Dpassements, suspense, incidents, stratgie, il y en a eu pour tout le monde et Alonso et Kimi ont dfinitivement prouv que l'on est entr dans une nouvelle poque de la F1, sous le signe de leur duel.

La grille de dpart avait un aspect inhabituel sous le soleil de Suzuka, avec les cadors dans le fond par la faute de la pluie qui s'tait invite en fin de sance qualificative la veille. Le premier tour se droulait sans trop de bobos, jusqu' la dernire chicane o les McLaren, nerveuses avec Fisichella loin devant et Alonso dj mi-peloton, partaient dans le gazon. Montoya, plus que jamais le sang bouillant, s'emmlait avec une Sauber peine revenu en piste et sortait violemment dans le dernier virage, faisant entrer le safety car en piste pour quelques tours.

Quelques tours aprs la reprise, Sato soignait sa rputation en peronnant comme un pirate la Toyota de Trulli. Alors qu'on s'intressait distraitement la course en tte, la lutte pour la cinquime place allait offrir un spectacle somptueux avec Schumacher, Alonso et Raikkonen roues dans roues. Alonso faisait sauter le verrou avec un dpassement d'anthologie sur Schumi dans le virage le plus rapide du circuit. Comme dirait Nanard, svrement burn le gamin. Il rditera la performance un peu plus tard au hasard des ravitaillements, et Kimi galement, malgr les efforts d'un Schumacher brillant au volant d'une Ferrari malheureusement pas au niveau...

Les stratgies diffrentes des uns et des autres conservaient le suspense jusqu' la toute fin de la course, o Kimi l'attaque 110 % comme son habitude rejoignait finalement Fisico qui tenait les commandes depuis une bonne partie de la course. Il se portait la hauteur de l'Italien dans la ligne droite des stands et le passait dans un freinage limite l'amorce du dernier tour et fonait vers la victoire. Un tour avant, Alonso avait poursuivi sa dmonstration de macho attitude en arrachant virilement la 3me marche du podium un Webber toujours aussi dur cuire. Qui a dit qu'on ne pouvait pas doubler en F1 ?

Source image : McLaren

Classement:

1. Kimi Raikkonen

2. Giancarlo Fisichella

3. Fernando Alonso

4. Mark Webber

5. Jenson Button

6. David Coulthard

7. Michael Schumacher

8. Ralf Schumacher

Pour résumer

Quelle course. On a beau se plaindre longueur d'anne de la F1, tout est pardonn quand on voit des courses comme aujourd'hui. Dpassements, suspense, incidents, stratgie, il y en a eu pour tout le monde et Alonso et Kimi ont dfinitivement prouv que l'on est entr dans une nouvelle poque de la F1, sous le signe de leur duel.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.