F1 2020 : Mercedes dévoile le D.A.S.Lancer le diaporama
F1 2020 : Mercedes dévoile le D.A.S. 1
+2
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

F1 2020 : Mercedes dévoile le D.A.S.

Les essais hivernaux de la F1 ont débuté hier à Barcelone. Michaël Dautremont nous réserve une sélection de photos, mais ce qui agite le paddock aujourd'hui, c'est le volant étrange de Mercedes.

Zapping Le Blogauto Essai Peugeot 408 Hybrid 225

Les essais hivernaux de la F1 ont débuté hier à Barcelone. Michaël Dautremont nous réserve une sélection de photos, mais ce qui agite le paddock aujourd'hui, c'est le volant étrange de Mercedes.

Sur les vidéos de la Formule 1, il est vite devenu évidant que le volant de la Mercedes peut être tiré et poussé, tout en roulant. Un peu comme on peut le faire dans une voiture de tous les jours. Mais, quel peut bien être l'intérêt d'avoir un tel jeu dans la colonne de direction ?

Devant la torpeur d'essais qui se déroulent sans casse ni sortie de piste (autre que quelques tête-à-queue en pneus froids NDLA), cette nouveauté amène une agitation bienvenue ! Très contents de leur petit effet, chez Mercedes on joue les faux modestes et on renvoie à la FIA pour la légalité du système. Alison nomme le système DAS (ou D.A.S.) alias "Dual Axis Steering".

Sur les vidéos embarquées, on peut voir que Lewis Hamilton tire le volant en sortie de virage, puis le repousse avant le prochain virage. Même si ce n'est pas flagrant, il apparaît aussi que cela influe sur les roues avant. Mais pourquoi ?

Décryptage du système

En fait, le système jouerait - légalement car manuel et mécanique - sur la pince des pneus avant. La pince (ou toe-in toe-out en anglais) c'est, vu de dessus, l'angle que forment les roues par rapport à l'axe de roulage. La pince peut être positive (toe-in ou pneu en-dedans) ou négative (toe-out ou pneu vers l'extérieur). C'est la perpendiculaire du carrossage (ou camber). En F1, on cambre les pneus (cela permet de passer plus vite en virage), et on met une pince négative pour pouvoir inscrire plus facilement la voiture en virage (voiture moins pointue).

Avec des pneus parfaitement alignés, on minimise les frottements. En revanche, pour mieux tourner et avoir plus de grip, il vaut mieux dé-pincer les pneus (vers l'extérieur donc). Ainsi, en ligne droite, tirer le volant de la Mercedes reviendrait à mettre à 0 (ou augmenter) la pince, tandis qu'avant un virage et un freinage, pousser le volant diminue la pince (toe-out) et met les pneus vers l'extérieur. On peut donc avoir deux pinces pour deux configurations plus optimales en fonction de la portion de la piste sur laquelle on est.

Quel est le gain ? Difficile à chiffrer. Mais, cela permettrait surtout de réduire l'échauffement des gommes sur les lignes droites sans perdre en performance dans les virages. En effet, des pneus vers l'extérieur vont avoir tendance à surchauffer en ligne droite, à s'user prématurément, et en F1, à sortir de la fenêtre de performance optimale. Avec ce système, Mercedes pourrait donc mieux gérer les pneumatiques, aller plus vite en ligne droite, tout en tournant mieux, ou au moins aussi bien qu'avant. Et peut-être économiser 1 ou 2 tours par train de pneumatiques.

Un système "pas nouveau"

Selon Mercedes, la FIA et la F1 ne découvrent pas le système. Il est pratiquement certain que la firme à l'étoile a déposé un tel développement dès l'an dernier et que la FIA n'a rien trouvé à redire. Sur de son fait, l'écurie n'hésite pas à montrer à la face des concurrents un système "simple" sur le papier, mais sans doute difficile à mettre au point, et sans doute pas en quelques semaines.

Ainsi, Mercedes annonce la couleur et promet peut-être 6 mois de domination le temps que les autres écuries copient le système. A moins que la F1 y mette le holà, mais ce n'est pas le son de cloche à Barcelone.

Illustration : Michaël Dautremont, Mercedes modifiée par leblogauto.com

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Les essais hivernaux de la F1 ont débuté hier à Barcelone. Michaël Dautremont nous réserve une sélection de photos, mais ce qui agite le paddock aujourd'hui, c'est le volant étrange de Mercedes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos