par Elisabeth Studer

Californie : les véhicules neufs devront être électrique ou à hydrogène en 2035

La Californie est en passe d'exiger que toutes les nouvelles voitures, camions et SUV vendus dans l'État soient alimentés à l'électricité ou à l'hydrogène d'ici 2035.
Ce sera alors la fin des ventes de véhicules neufs dotés de moteurs thermiques.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

100 % des voitures neuves électriques ou à hydrogène en 2035

La Californie est sur le point d'exiger que 100 % des voitures, camions et SUV neufs vendus dans l'État soient alimentés à l'électricité ou à l'hydrogène d'ici 2035, une politique climatique inédite susceptible de remodeler le marché automobile américain en accélérant la transition vers les véhicules électriques.

Le California Air Resources Board devrait être voté jeudi 25 août 2022. Le cas échéant, le texte mettrait en place les exigences les plus fermes aux Etats-Unis en matière de politique favorable à la transition vers les véhicules électriques. L'approbation, largement attendue, devrait déclencher un effet d'entraînement dans toute l'industrie automobile et à travers le pays.

Thermiques d’occasion et hybrides rechargeables encore autorisés en 2035

Bien que le plan californien établisse la feuille de route la plus agressive du pays pour le passage aux voitures électriques, il n'élimine pas les véhicules de tourisme fonctionnant aux combustibles fossiles. Il sera possible de continuer à conduire des véhicules à essence et à en acheter d'occasion après 2035 dans l’Etat. Le plan prévoit également qu'un cinquième des ventes après 2035 seront des hybrides rechargeables fonctionnant à la batterie et à l'essence.

Effet d’entraînement attendu

Washington et le Massachusetts ont déjà déclaré qu'ils suivraient l'exemple de la Californie et beaucoup d'autres Etats sont susceptibles de le faire – New York et la Pennsylvanie font partie des 17 États qui ont adopté une partie ou la totalité des normes d'émissions de la Californie, lesquelles sont plus strictes que les règles fédérales.

Les constructeurs préoccupés par le calendrier

Si le constructeur sud-coréen Kia a certes déclaré qu’il prévoyait de dépenser 25 milliards de dollars d'ici 2025 pour les véhicules électriques et espère proposer sept modèles d'ici 2027, il s’est toutefois joint avec d’autres constructeurs automobiles pour indiquer qu'ils étaient préoccupés par le calendrier de l'État compte tenu de différents facteurs tels que les défis de la chaîne d'approvisionnement et le coût élevé des matériaux pour construire des voitures électriques.

"Les constructeurs automobiles pourraient avoir des difficultés importantes à atteindre cet objectif compte tenu d'éléments indépendants de la volonté de l'industrie", a ainsi déclaré une représentante de Kia.

Une transition douloureuse pour l’industrie pétrolière de Californie

Le passage des voitures à essence aux voitures électriques réduira considérablement les émissions et les polluants atmosphériques, mais la transition sera douloureuse pour l'industrie pétrolière de l'État. La Californie occupe la septième place des États US producteurs de pétrole, et ce, même si sa production diminue à mesure qu'elle progresse vers les objectifs climatiques.

"La Californie ne devrait pas articuler toute sa stratégie de transport autour d'un marché des véhicules alimentés à l'électricité", a déclaré Tanya DeRivi, vice-présidente de la politique climatique de la Western States Petroleum Association, un groupe de l'industrie pétrolière.

Californie : 10 % du marché automobile US

La Californie est l'État le plus peuplé du pays, avec environ 39 millions d'habitants. Ils représentent 10 % du marché automobile américain, mais détiennent 43 % des 2,6 millions de véhicules rechargeables immatriculés dans le pays, selon l'Air Board.

Environ 16% des voitures vendues en Californie au cours des trois premiers mois 2022 étaient électriques et d'ici 2026, l'État souhaite que ce nombre atteigne un tiers.

Notre avis, par leblogauto.com

Atteindre l'objectif de 100 % d'ici 2035 signifiera surmonter des obstacles très pratiques, notamment une alimentation électrique et des bornes de recharge suffisamment fiables. La Californie compte désormais environ 80 000 stations dans des lieux publics, bien en deçà des 250 000 souhaitées d'ici 2025.

L'Alliance pour l'innovation automobile, qui représente de nombreux grands constructeurs automobiles, a signalé le manque d'infrastructures, l'accès aux matériaux nécessaires à la fabrication des batteries et la chaîne d'approvisionnement parmi les défis à relever pour respecter le calendrier de l'État.

Sources : Associated press

 

Pour résumer

La Californie est en passe d'exiger que toutes les nouvelles voitures, camions et SUV vendus dans l'État soient alimentés à l'électricité ou à l'hydrogène d'ici 2035.
Ce sera alors la fin des ventes de véhicules neufs dotés de moteurs thermiques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.