Alfa Romeo montre son Milano camouflé en actionLancer le diaporama
Alfa Milano camouflage Balocco
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani
pour rassurer les Alfistes ?

Alfa Romeo montre son Milano camouflé en action

Le crossover Milano sera l’une des grosses nouveautés de l’année, et un modèle crucial pour Alfa Romeo afin de confirmer sa reprise amorcée par le Tonale.

Zapping Le Blogauto Essai Mercedes Classe E400E 4MATIC

Quelques semaines après avoir découvert son futur nom, nous avons désormais une date : la première mondiale est prévue à Milan le 10 avril, avec un événement dans la ville d'origine de la marque. En attendant, alors quelques images 3D avaient fuité fin 2023 pour spéculer sur le design du Milano, la marque communique un peu. Sur le circuit d'essais de Balocco, l'équipe d'ingénieurs italiens intensifie les dernières étapes du développement de la nouvelle Milano. Alfa Romeo insiste sur un point : le prochain modèle du Biscione est entre de bonnes mains.

Un Milano "mijoté" par la crème des ingénieurs Alfa

Sous la direction de l'équipe d'ingénieurs italiens, connus pour leur rôle dans des projets emblématiques d'Alfa Romeo, le Milano, un véhicule destiné à marquer les débuts du constructeur automobile dans le véhicule électrique, finalise sa mise au point.Les essais sont placés sous la direction de Domenico Bagnasco, qui a participé au développement de la sculpturale 8C, de la charmante 4C, de la Giulia GTA et bien d'autres. À la tête du projet se trouve Stefano Cereda, qui a joué un rôle clé dans le développement des moteurs diesel Giulia et Stelvio ainsi que de la plateforme Giorgio. Avant d'assumer la responsabilité du projet de Milan, Cereda a dirigé le développement du moteur hybride rechargeable Q4 de 280 ch pour le SUV Tonale. L'aspect technique du développement est supervisé par Luigi Domenichelli, un ingénieur expérimenté chargé d'intégrer et de valider tous les sous-systèmes du véhicule en termes de performances, de durabilité et de confort.

L'équipe a concentré ses efforts sur l'optimisation de la dynamique de conduite, avec des interventions ciblées sur la suspension. L'objectif reste une dynamique de conduite "typée Alfa", basée sur une géométrie de direction directe et extrêmement précise, garantissant une agilité dans les virages avec un haut niveau d'adhérence.

Quelques clichés du Milano en tenue de camouflage sont sortis. On peut juste dire que la ligne semble assez dynamique. La face est signée au sommet par une ligne de capot franche qui ressemble à celle du Tonale et qui permettra peut-être de donner au Milano un regard expressif, alors que les images 3D laissaient entrevoir un possible système de phares à double niveau. Le Scudetto sera évidemment là mais semble plus anguleux, encore que le camouflage rend difficile l’analyse. La poupe est relevée, dans la pure tradition des « culs » des berlines, de la 75 à Giulia en passant par la 156.

Calmer les fans ?

Une question aussi : pourquoi cette communication et l’insistance sur la présentation d’ingénieurs « maison » réputés, auréolés de leurs travaux sur des Alfa Romeo « pur jus » ?  Doit-on y voir une inquiétude ? Il suffit pour cela d’aller sur les réseaux sociaux et de lire les commentaires des publications, en français ou en italien, sur ce Milano.  Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il part avec un handicap : une certaine hostilité clairement affichée par une partie des puristes et des « experts » du tribunal du Net.

Pourquoi ? Et bien parce que ce Milano est basé sur la plateforme CMP de PSA, déjà déclinée sur d'autres modèles (Mokka, Avenger, 600, etc)  et qu’il aura en entrée de gamme des blocs Puretech, dont la réputation a laissé une bien mauvaise image, quand bien même ils ont été repensés depuis. En gros, l’association Alfa + technologie PSA ne passe pas.

On semble retrouver cette défiance que l’on avait déjà vu au temps de la 155, qui reprenait une base Fiat Tipo et passait à la traction : sacrilège ! Cette berline mal aimée n’avait ainsi pas trouvé son public. Alfa Romeo semble ainsi vouloir rassurer sur le caractère et l’âme de ce véhicule, d’abord lancé en électrique. Dilemme cornélien : comment ne pas perdre son âme et ne pas s’affadir, sachant qu’Alfa Romeo doit étoffer rapidement sa gamme pour augmenter ses ventes et est amené à se fondre évidemment dans la politique de synergie d’un grand groupe multi-marques. La stratégie de synergie, n’est-ce pas ce que fait Volkswagen aussi ? Les attaques semblent moins virulentes.

 

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Alfa Romeo a dévoilé des images en tenue de camouflage du futur crossover Milano qui finalise son développement. Ce modèle revêt une importance majeure dans le plan de relance du Biscione, mais ses organes PSA semblent irriter une partie des "tifosis" du constructeur.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos