par Bernard Fournol

20 ans déjà : Fiat rachète Alfa Romeo

La gestation de la 164 sur une plateforme commune à Alfa Romeo,  Fiat-Lancia et Saab, lannonçaitA la fin de lannée 1986, Fiat rachète la vielle firme lombarde nationalisée. Face aux géants qui se concentrent, Alfa fait figure de nain avec moins de 200000 voitures produites par an. Et si larrivée de Fiat nannonce peut-être rien de fameux, cest mieux quune mort certaine. Les viriles Milanaises et pétillantes Sudistes ne font plus recettes. Les modèles les plus "glamour", Sprint, GTV ou Spider sont vieillissants.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La gestation de la 164 sur une plateforme commune à Alfa Romeo,  Fiat-Lancia et Saab, lannonçaitA la fin de lannée 1986, Fiat rachète la vielle firme lombarde nationalisée. Face aux géants qui se concentrent, Alfa fait figure de nain avec moins de 200000 voitures produites par an. Et si larrivée de Fiat nannonce peut-être rien de fameux, cest mieux quune mort certaine. Les viriles Milanaises et pétillantes Sudistes ne font plus recettes. Les modèles les plus "glamour", Sprint, GTV ou Spider sont vieillissants.

Ce dernier, affublé de rajouts douteux,  attaque sa 20ème année. Certes, la récente 75, au caractère affirmé, a de quoi séduire le dernier carré d'Alfistes, et ravir les Carabinieri, habitués de la longue date à limprécision légendaire de la commande de boîte. Mais la "Guardia di Finanza" fonçant toutes sirènes et double arbre hurlants dans les rues de Naples a beau raisonner comme un appel de lItalie éternelle, on préfère acheter une serie3 BMW en 1986...

Il faut dire que lon a mis les bouchées doubles pour couler laffaire. Qualité douteuse, Alfa 6 invisible, 90 qui napporte rien, 33 en retrait par rapport à la Sud et cerise sur le gâteau, lArna

Alors oui, même sil fallait en passer par une 164, exception faite de lexcellente et rarissime Q4, aux roues avant très peu motrices, ou par une "Fiat" 155, il est bon que le géant Turinois se soit porté acquéreur des Milanaises. Même si les envolées lyriques du V6 ou les décélérations du Boxer ont disparues, la vision furtive dune 8C a de quoi faire oublier toutes les Arna de la terre

Pour résumer

La gestation de la 164 sur une plateforme commune à Alfa Romeo,  Fiat-Lancia et Saab, lannonçaitA la fin de lannée 1986, Fiat rachète la vielle firme lombarde nationalisée. Face aux géants qui se concentrent, Alfa fait figure de nain avec moins de 200000 voitures produites par an. Et si larrivée de Fiat nannonce peut-être rien de fameux, cest mieux quune mort certaine. Les viriles Milanaises et pétillantes Sudistes ne font plus recettes. Les modèles les plus "glamour", Sprint, GTV ou Spider sont vieillissants.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.