Accueil VW Volkswagen met l’accent sur l’Argentine pour le SUV Tarek

Volkswagen met l’accent sur l’Argentine pour le SUV Tarek

1014
0
PARTAGER

Le groupe Volkswagen va investir environ 800 millions de dollars  (720 millions d’euros) dans le développement de ses sites industriels. L’accent est mis sur l’Argentine,  en vue tout particulièrement de produire un nouveau modèle de SUV pour l’Amérique latine, connu sous le nom de projet Tarek.

Rencontre du Président argentin avec VW

Le président argentin Alberto Fernández a rencontré en début de semaine des dirigeants du groupe VW à Berlin (Allemagne), où il a annoncé le début de la production des premières unités du projet Tarek : un SUV pour le segment C (compact), qui a commencé à être fabriqué en l’usine de Buenos Aires de Pacheco et qui sera présenté à la fin de l’année 2020.

Les dirigeants du groupe VW ont ratifié deux investissements en Argentine : le premier s’élève à 650 millions de dollars pour le projet Tarek (annoncé en novembre 2017 ) en vue d’adapter les installations du site. Les sommes allouées vont permettre la construction d’une usine de peinture entièrement nouvelle et automatisée.

150 millions de dollars seront parallèlement injectés pour la production de la boîte de transmission à 6 rapports MQ281 à Cordoue (annoncé en Avril 2018 ).

Un enjeu économique crucial pour l’Argentine

Le président argentin s’est rendu cette semaine à Berlin pour une réunion avec la chancelière Angela Merkel. Le gouvernement de Buenos Aires, en place depuis la mi-décembre, lutte contre une crise économique caractérisée par un niveau d’endettement et une inflation élevés. Volkswagen est représentée dans le pays depuis 40 ans et y emploie plus de 5000 personnes.  Le groupe se considère comme le leader du marché argentin automobile.

Le SUV Tarek dérivé du SUV Tharu destiné à la Chine

En mai 2019, la direction canadienne de Volkswagen avait confirmé qu’elle lancerait un SUV d’entrée de gamme pour contrer les actuels Hyundai Kona, Chevrolet Trax et Mazda CX-3. VW prévoyant alors de se tourner vers sa filiale chinoise – laquelle produit depuis 2018 un SUV nommé Tharu– pour étoffer ainsi son catalogue nord-américain.

Volkswagen entend donc appliquer la même stratégie que ses rivaux Ford (EcoSport) et Nissan (Kicks et Qashqai) en adaptant un véhicule déjà existant aux goûts et aux attentes des consommateurs du continent américain.

La commercialisation de SUV également connu sous le nom de Tarek (Argentine et Brésil) débutera à la fin de 2020, avait alors confirmé Thomas Tetzlaff, porte-parole de VW sur le sol canadien.

Le SUV sera vendu en Amérique du Nord et du Sud. Les modèles construits pour l’Amérique du Nord seront fabriqués au Mexique, tandis que les variantes sud-américaines seront construites en Argentine.

L’usine de Pacheco produit actuellement l’Amarok et le Suran.  En mai 2019, Autoblog Argentina indiquait que le SUV serait mis en production localement en 2021.

Le Tarek à mi-chemin entre le T-Cross et le Tiguan AllSpace

Le projet Tarek, dont le nom commercial pour le marché argentin n’a pas encore été annoncé, sera positionné à mi-chemin entre l’offre actuelle du T-Cross (segment B) et Tiguan AllSpace (segment D) précise la presse argentine. Ajoutant que le nouveau modèle utilisera la plateforme MQB-A .

Dans un premier temps, le projet Tarek ne sera proposé qu’avec le moteur TSi 1.4  (150 ch et 250 Nm), uniquement avec la transmission automatique Tiptronic (six vitesses).

Ses principaux concurrents seront les autres SUV du segment C produits dans le Mercosur, comme le Jeep Compass , qui est le leader des ventes au Brésil, principale destination d’exportation de Tarek.

Si le projet Tarek est déjà produit et commercialisé en Chine sous le nom de Tharu , le modèle argentin aura des différences d’équipement et de design: « La version argentine sera beaucoup plus attractive », a déclaré le président de VW Amérique latine,  Pablo Di Si.

Volkswagen précise le calendrier de production

Leonardo Ezcurra , directeur exécutif du lancement du projet Tarek, a quant à lui détaillé à des medias argentins à quoi ressemblerait le calendrier de production du nouveau modèle.

Mars 2020: Production des 20 premières unités sous la configuration de « Advanced Manufacturing Vehicle ».  Les véhicules seront utilisés pour affiner l’ensemble de la chaîne de production Pacheco.

Mai 2020: Production de 70 unités de pré-séries pour Homologation.  Elles seront utilisées pour les tests d’homologation en laboratoire, y compris les tests d’émission et les crash tests.

Septembre 2020: 50 unités appelées «Série 0» seront fabriquées. Ce seront des véhicules dont les spécifications sont déjà définies pour la production en série. Ils seront utilisés pour tester la cadence de production de la chaîne de fabrication et pour des présentations aux media.

Octobre 2020: 50 unités seront fabriquées dans un but Marketing. Ils seront utilisés pour des actions de communication, telles la photographie publicitaire. Egalement pour le lancement officiel et l’exposition pendant la prévente.

Janvier 2021: au cours du mois, le début de la fabrication ou « Début de la production » sera finalisé.  Le démarrage sera progressif avec une croissance soutenue de la production jusqu’à atteindre l’objectif d’un taux de 250 unités par jour.

Sources : Dpa swi, VW, presse canadienne, presse argentine, Autoblog Argentine

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz