Accueil Chevrolet Chevrolet Corvette, le cabrio passe au toit rigide

Chevrolet Corvette, le cabrio passe au toit rigide

1100
25
PARTAGER
Chevrolet Corvette Cabrio (2019)

Le cabriolet ne pouvait manquer le rendez-vous du renouvellement de la Corvette, même en passant au  moteur central. Pour la version découvrable, une nouvelle révolution est au rendez-vous avec l’adoption d’un toit rigide rétractable.

  • Première Corvette cabrio à toit rigide
  • Volume de coffre inchangé

Brièvement présenté lors du lancement de la nouvelle Chevrolet Corvette Stingray, la C8, le cabriolet est à présent officiellement dévoilé, et débutera sa production au premier trimestre 2020 quelques semaines seulement après le coupé. Un cabriolet qui n’a jamais quitté la gamme, et qui était, est-il besoin de le rappeler, la seule version disponible de 1953 à 1962. Le passage au moteur central ne change donc rien à cette tradition. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a pas de changement bien au contraire. En plus du moteur arrière, cette Corvette Stingray Cabrio passe au toit rigide rétractable. Un passage un peu à contre-courant, puisque presque tout le monde a aujourd’hui abandonné cette solution. Sauf justement les supercars comme les versions découvrables des McLaren, Lamborghini ou Ferrari. Du beau linge donc pour cette Corvette, dont le toit se replie ou se déploie en 16 s, en roulant jusqu’à 50 km/h comme il se doit.

Autre nouveauté pour la Corvette, ce toit est opéré par des commandes électriques, et non plus hydrauliques. En deux parties, le toit se replie derrière les sièges, ce qui n’a donc pas d’impact sur le volume des espaces de chargement, et il est complété d’une vitre électrique verticale qui permet d’ouvrir en totalité, ou de limiter les remous. Réalisé en matériau composite, tout comme l’espace dans lequel il se replie, le toit sera livré en série couleur caisse. En option, le toit et le deux couvre tonneaux seront traités en noir brillant. On note aussi la présence d’une caméra pour le rétroviseur central en haut du toit.

Question mécanique, peu de changements. Le châssis est adapté à la nouvelle configuration, mais la prise d’embonpoint devrait rester limitée. Quant au moteur, il est inchangé. On retrouve donc le V8 LT2. Un « small-block » de 6.2 atmosphérique, développant 369 kW / 502 ch et 637 Nm. Il est associé à une boîte double-embrayage à 8 rapports. Des versions plus musclées ne manqueront pas d’apparaître par la suite (Z06, ZR1…).

L’avis de Leblogauto.com

Tradition respectée pour la Corvette, qui avec cette version cabriolet conserve aussi sa place sur un marché où ce type de carrosserie reste un standard. Et même le dernier pré-carré pour les modèles découvrables qui ont par ailleurs quasiment disparu des concessions.

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Chevrolet Corvette, le cabrio passe au toit rigide"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Si on exclut la Tesla Model 3, c’est l’auto qui avec la Toyota Supra, qui est la plus montrée et diffusée sur le net. La 911 fait moins. A quand le 1er essai?

SGL
Invité

Pour ma part, je la trouve immensément plus belle que la Toyota Supra.
De plus, cette Corvette est 100 % maison.
Mon seul regret, si j’avais les moyens de l’acheter, c’est faire plaisir à Trump d’acheter Américain, mais c’est un autre débat.
Une auto formidable et une belle pierre dans le jardin des Ferrari, Lamborghini, Porsche, Audi, etc.

AA26
Invité

Le président déteste GM donc tu n’as pas de souci a te faire

JC juncker
Invité

On a le plus parlé d elle en partie parce que son architecture change. Sans cela on est sur le même niveau 911 / Gallardo ….

SGL
Invité

…après, désolé de faire le rabat-joie, dans l’avenir, il faudra penser à l’hybridation évitable 😉
Dans quatre ans certainement après l’ère Trump !?

AXSPORT
Invité

Pourquoi vouloir absolument alourdir une voiture ?
C’est pénible cette mode………

SGL
Invité

Une hybridation légère pèse que dalle et embellie les chiffres théoriques comme par enchantement et fait « plaisir » au législateur 😉

AXSPORT
Invité

Euh…..
Vous croyez qu’ils vont s’em… avec ça pour le marché européen ?

Je crois pas………..

😉

gigi4lm
Invité

@AXSPORT : Pourquoi vouloir absolument alourdir une voiture ?
Parce que justement c’est une voiture. Et si certains privilégient la performance d’autres pensent d’abord à leur confort.
Sinon on achète :
Une moto … non, trop lourd
Un vélo … toujours trop lourd
Une paire de chaussure … ça pèse encore
On marche pieds nus.

Nico
Invité

Sauf que la on parle d une sportive, dont le rapport poids /puissance est une donnée plus importante que sur G63 amg.
Pour le confort, la corvette n est peut être pas la voiture idéale

gigi4lm
Invité

Sauf que @AXSPORT généralise son propos et parle d’une voiture, donc au delà de la Corvette.
On pourrait aussi répondre que les F1 ou les LMP1 sont des voitures hybrides … et sportives. J’entends même dans l’oreillette des nom d’utilitaires comme LaFerrari, Koenigsegg Regera ou Porsche 918

AXSPORT
Invité

Essayez une Prius pour voir
😉

gigi4lm
Invité

Suite à un article sur la Corvette C8 je parle de Ferrari, de F1 …
et vous me répondez Prius !
Pourquoi pas une AX fut elle Sport ! 😀

SGL
Invité

C’est vraiment un combat d’arrière-garde… Toutes les voitures, sportives comprises seront, un jour ou l’autre, hybride.
Que cela plaise ou non !

The Stig
Invité

Insistez pas SGL, AXSport en est resté au carbus et autres vis platinées, pour lui le reste n’existe pas… Un kéké avec le dé en fourrure au rétroviseur quoi…

AXSPORT
Invité

Vous partez dans les extrêmes, revenez sur terre….

Fred21
Invité

Ça lâche des particules mais c’est magnifique

Francois
Invité

Accessoirement, dernière supercar découvrable à moteur atmo.

18A
Invité

Dernière sortie, oui, mais il reste encore les Lamborghini Aventador Roadster, Huracan Spyder, Porsche 911 Speedster, ou même Ferrari 812 GTS

Motörhead
Invité

Quand on achète une corvette on s’en tape de l’hybridation

SGL
Invité

Pour le moment …on en reparle dans 5 ans !?

wpDiscuz