Accueil Hyundai Hyundai prévoit une année 2019 difficile à cause de la Chine

Hyundai prévoit une année 2019 difficile à cause de la Chine

610
4
PARTAGER

Si la plupart d’entre nous profitent des premières heures de la nouvelle année pour s’échanger les meilleurs vœux, Hyundai s’attend d’ores et déjà à des difficultés pour 2019.

Le constructeur prévoit ainsi que l’année 2019 ne fera guère mieux que 2018 en terme croissance des ventes de véhicules. Selon lui, les choses ne devraient guère s’améliorer, les principales causes d’un tel phénomène demeurant d’actualité. Parmi elles figurent en priorité : les incertitudes liées aux politiques protectionnistes des Etats-Unis et de la Chine, et la faiblesse des marchés de ces pays , néanmoins majeurs en terme de volume.

Dans un tel contexte, Hyundai et sa filiale Kia Motors – entité figurant au cinquième rang mondial des constructeurs automobiles – viennent d’afficher un « objectif prudent ». Le groupe se fixe pour cible un volume de 7,6 millions de véhicules vendus en 2019.

4eme année consécutive de non atteinte des objectifs de vente

Cet objectif correspond à une hausse de 3% par rapport aux 7,399 millions d’unités vendues en 2018.
A noter que ce résultat 2018 est inférieur aux objectifs que s’était fixé le constructeur, lequel tablait sur 7,55 millions d’unités vendues. C’est désormais la quatrième année consécutive que l’objectif n’a pu être atteint.

En 2017, Hyundai et Kia avaient écoulé 7,25 millions de véhicules en 2017.

Des difficultés 2018 qui devraient perdurer

Hyundai a été confronté à des difficultés de divers ordres durant l’année 2018, lesquelles devraient en partie perdurer.
Comme ses concurrents, le constructeur doit tout d’abord faire face à l’éventualité d’une hausse des tarifs douaniers US. Il fait par ailleurs l’objet d’une enquête aux Etats-Unis où il lui est reproché son manque de zèle dans la gestion des rappels de ses véhicules faisant suite à des incendies. 

« Les incertitudes augmentent pour les entreprises alors que l’économie mondiale continue de faiblir. Des barrières protectionnistes sont érigées dans le monde », a déclaré à ce sujet Euisun Chung, vice-président exécutif, dans son discours du Nouvel An aux employés.

Ajoutant que le constructeur était confronté « à des tâches difficiles, telles que la stabilisation des activités sur des marchés importants comme les Etats-Unis et la Chine » tout en oeuvrant pour l’amélioration de sa réactivité « afin de stimuler la croissance future. »

Les investisseurs auront réagi négativement à ces informations. Le titre Hyundai perdant 3,8% mercredi à la Bourse de Séoul, tandis que Kia chutait de 2,67%, dans un marché en repli de 1,5%.

Sources : Hyundai, Reuters

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Hyundai prévoit une année 2019 difficile à cause de la Chine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Plus Hyundai et Kia se rapprochent des standards européen (qualités et prix) plus ils rentrent en concurrence frontale avec des groupes fort et bien établis. Il fallait peut-être oser faire du Dacia

Invité

ça va, s’ils ne font que stagner dans les venets, c’est pas non plus la mort. Après tout, comme disait Albert Einstein :
« Celui qui croit en une croissance infinie dans un monde fini, est soit un fou… soit un économiste. »

AXSPORT
Invité

Comme chez Apple……
C’est la faute des chinois………

Thomas
Invité

Pour PSA aussi c’est de la faute des Chinois 😉

wpDiscuz