Accueil Ford Ford : effort herculéen pour relancer la chaîne du F-150

Ford : effort herculéen pour relancer la chaîne du F-150

1041
6
PARTAGER

Du nouveau sur l’arrêt de production de Ford dû à un incendie survenu chez l’un de ses fournisseurs, Meridian Magnesium.Le constructeur s’attend désormais à ce que sa production de F-150 revienne à son niveau nominal d’ici lundi prochain. 

Reprise progressive de la production

Dès vendredi, Ford reprendra la production de son très populaire pick-up dans son usine de Dearborn. Le site de Kansas City devrait suivre quant à lui lundi. Ce dernier avait du être mis à l’arrêt après l’explosion ayant affecté le 2 mai dernier le site du fournisseur Meridian Magnesium Products  à Eaton Rapids. L’usine de Dearborn avait pris le pas le 9 mai, stoppant la production du F-150 et du Super Duty.

L’un des trois équipes de Dearborn retournera au travail vendredi, a précisé à cet égard Joe Hinrichs, président des opérations mondiales de Ford. Les deux autres équipes commenceront à travailler entre samedi et lundi. Les employés de Kansas City sont quant à eux rappelés au travail lundi.

La production de Super Duty à l’usine de Kentucky, qui a été arrêtée depuis la semaine dernière, reprendra également lundi.

La production des SUV Expedition et Navigator se poursuit sans interruption à Louisville, a également précisé Ford.

Les interrogations demeurent quant à l’impact sur la production

Hinrichs a toutefois refusé de révéler jusqu’à quel point la production de ses véhicules serait impactée jusqu’à ce que les mesures prises pour faire face à la situation soient complètement ratifiées, expliquant que la situation évoluait « encore d’heure en heure. »

Ford a par ailleurs indiqué que si l’incendie avait impacté différents constructeurs, il avait été le premier à entrer dans l’usine – alors que le feu couvait encore – lorsque les équipes s’y sont rendues afin d’évaluer les dommages affectant les chaînes d’outillages.

Effort herculéen pour pouvoir rétablir la production

Ford a par ailleurs indiqué avoir passé la dernière semaine à travailler de concert avec Meridian et d’autres fournisseurs afin d’établir les mesures à prendre pour pouvoir restaurer la production de F-150.

Un défi majeur lancé au constructeur , que Hau Thai-Tang, vice-président exécutif du développement des produits et des achats de Ford, a qualifié de «effort herculéen».

Il est vrai que Ford n’a pas lésiné sur les efforts …. et les frais : parmi les directives décidées figure en tout premier lieu la récupération de 19 matrices – utilisées pour façonner des pièces en magnésium – au sein de l’installation endommagée de Meridian à Eaton Rapids afin de les réparer ou de les relocaliser dans les installations de Meridian …. à Nottingham, au Royaume-Uni ! Or, ce deuxième scénario implique le déplacement et le transport d’une machine de 87 000 livres (39.5 tonnes) d’Eaton Rapids à Nottingham en seulement 30 heures. L’opération a nécessité de recourir à un gigantesque avion cargo Antonov de fabrication russe, un parmi les 21 appareils de ce type disponibles dans le monde.

Après avoir inspecté et réparé les matrices, Ford a déclaré que certaines parties de l’installation d’Eaton Rapids étaient en mesure de redémarrer la production.

Un impact financier majeur pour le F-150, un modèle phare

Ford n’a pas souhaité divulguer le montant de ces dépenses engagées pour rétablir la production de F-150. Il a toutefois déclaré qu’il s’attendait à ce que les délais d’interruption et les coûts d’exploitation associés à la remise en service affectaient négativement les bénéfices du deuxième trimestre entre 12 et 14 cents par action.

Le constructeur avait préalablement annoncé qu’il disposait de 84 jours d’approvisionnement en trucks, ce qui devrait -selon lui – permettre de maintenir les ventes en hausse malgré la perte de production. Néanmoins, Ford s’attend à ce que les arrêts de production aient une incidence sur les bénéfices du deuxième trimestre. Il a toutefois maintenu ses prévisions pour l’année entière, estimant qu’il pourrait compenser la majeure partie de la production perdue.

Rappelons que le pick-up F-150 est le véhicule le plus vendu par le constructeur aux États-Unis. En 2017, rien qu’à lui seul, ce véhicule a généré 41 milliards de dollars de chiffre d’affaires, soit environ 28% du total des ventes et la plus grande part des bénéfices de Ford. On peut comprendre pourquoi des travaux dignes de ceux d’Hercule ont été menés pour rétablir sa production !

Les marchés ont semble-t-il apprécié les efforts du constructeur pour remettre en service ses lignes de production. Les actions Ford ont ainsi clôturé en hausse de 1,6% à 11,40 $ à la suite de cette annonce.

Sources : detroitnews.com, Reuters

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ford : effort herculéen pour relancer la chaîne du F-150"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Impressionnant et à la fois effrayant.
Impressionnant de par son leadership.
Inquiètant car il va falloir trouver un autre relais de croissance …
Les Pick up mainte fois annoncés comme décédés vont
finir par trépasser!

doubled
Invité

Impressionnant cette remise en route des chaines de montages des F150 quand même quand Ford s’y met que ça soit en production ou en sport ça rigole pas.

wpDiscuz