Accueil Constructeurs L’incendie d’un fournisseur US paralyse la production

L’incendie d’un fournisseur US paralyse la production

736
4
PARTAGER

Après Ford, de nombreux constructeurs se voient contraints de réduire la production de certains modèles en raison d’un incendie dans l’usine d’un fournisseur. Ironie du sort, l’équipementier Meridian Magnesium  est spécialisé dans des pièces permettant d’alléger les véhicules alors que la course à l’économie de carburant est lancée, à la faveur des normes mises en vigueur par l’administration Obama. Mesures que l’administration Trump souhaitent reporter … pour ne pas dire geler, voire même plus ?

Ford le plus touché, mais le problème s’étend

Jusqu’à présent, Ford a été le plus durement touché par les pénuries de pièces de ce fournisseur. Le constructeur a dû mettre au chômage technique 7 600 employés, après avoir réduit la production du F-150, son véhicule le plus vendu au Canada et aux Etats-Unis.

La semaine dernière, il a annoncé qu’il suspendait la production de pick-up F-150 et Super Duty à Kansas City, Dearborn et Louisville. Les mesures de chômage technique ont été prises à Kansas City et à Dearborn, tandis que les employés de Louisville, au Kentucky, qui fabriquent le Super Duty seront permutés sur les chaînes de production des gros SUV Lincoln et Ford qui sont également fabriqués à l’usine.

GM lui aussi impacté

De son coté General Motors a été forcée de mettre la pédale douce sur les chaînes de production de ses plus gros vans dans son usine de Wentzville, au Missouri. La société a ainsi été contrainte de réduire la production des GMC Savana et Chevrolet Express. Néanmoins, les employés ont été réaffectés sur les chaînes de production de pick-ups et trucks midsize qui peuvent être assemblés sur la même chaîne de montage, Un porte-parole a par ailleurs indiqué que la durée de suspension de la production ne pouvait être établie à l’heure actuelle.

FCA doit réduire la production du Pacifica

La production du monospace Pacifica de Fiat Chrysler a été restreinte à Windsor, en Ontario (Canada). Le constructeur a indiqué qu’aucune mesure de chômage technique n’était pour l’instant prévue.

En parallèle des tractations menées avec l’équipementier pour obtenir plus de pièces pour pouvoir produire la Pacifica, le constructeur affectera sa production à un modèle plus ancien.

Une porte-parole de l’entreprise a déclaré que FCA ne s’attendait pas à de grandes perturbations de production dans les usines autres que Windsor.

Mais un responsable syndical de l’usine de Toledo (Ohio) assemblant des Jeep Wrangler a laissé entendre que des tranches d’heures supplémentaires mises en œuvre durant le week-end pourraient être réduites en raison de pénuries de pièces.

BMW réduit sa production de X5 et X6

BMW déclare pour sa part s’attendre à des interruptions de production dans son usine de SUV près de Spartanburg, en Caroline du Sud. Indiquant qu’il s’efforçait de trouver d’autres sources d’approvisionnements de pièces de magnésium, mais que jusqu’à stabilisation des stocks, il ne construira pas autant de SUV X5 et X6 qu’en période normale. La production de X3 et X4 ne sera pas affectée.

Mercedes également impacté

Mercedes-Benz a dû également arrêter sa production de SUV dans son usine du sud des Etats-Unis en raison de l’incendie survenu dans l’usine du même fournisseur.
L’usine Mercedes de Vance dans l’Alabama a épuisé depuis ses stocks de certaines pièces, le contraignant à interrompre la production, a ainsi déclaré le constructeur vendredi, rejoignant ainsi les américains Ford, General Motors et Fiat Chrysler.

« Nous n’avons pas à l’heure actuelle les pièces pour reprendre entièrement la production de SUV la semaine prochaine mais nous travaillons ardemment avec nos fournisseurs pour revenir à des niveaux normaux de production », a fait savoir une porte-parole, précisant que l’usine était en revanche en mesure de continuer la fabrication d’autres modèles.

Ces SUV figurent parmi les modèles les plus populaires de la firme allemande aux Etats-Unis. Mercedes les exporte également en Europe, en Chine et au Moyen Orient.

Dur impact financier pour Ford

Ford a tenu à rassurer en indiquant qu’il tentait de trouver une solution rapide à la situation. Ajoutant que ses prévisions de bénéfice annuel ne devraient pas être impactées.

Reste que selon les experts du cabinet Auto Trends Consulting, l’arrêt de la production pourrait coûter jusqu’à 15 millions de dollars par jour à Ford, le constructeur vendant près de 70.000 F-150 par mois.

La compagnie a par ailleurs qu’une vaste sélection de véhicules étaient encore disponible chez les concessionnaires américains et canadiens. Au rythme actuel des ventes, Ford a assez de trucks pour tenir 84 jours.

Meridian Magnesium Products : un équipementier stratégique

Meridian Magnesium Products se définie lui-même comme le poids lourd de la légèreté. « We are the lightweight heavyweight » est-il en effet mentionné sur son site. Tout un programme …

« Fournir des solutions qui aident les clients de l’industrie automobile à produire des véhicules qui peuvent parcourir de plus grandes distances tout en consommant moins de carburant et, ce faisant, atteindre des normes CAFE plus élevées » tel est l’objectif du fournisseur automobile.

Or, l’incendie survenu le 2 mai dernier a gravement endommagé l’usine principale de Meridian Magnesium Products à Eaton Rapids, dans le Michigan qui fabrique des pièces de structures, dont environ un tiers pour Ford.

Plusieurs constructeurs automobiles se sont en effet tournés vers Meridian pour produire des pièces en métal léger, tentant ainsi de réduire leur poids pour respecter les normes d’efficacité énergétique du gouvernement US.

Si l’industrie automobile est habituée à faire face aux pénuries de pièces engendrées par des catastrophes naturelles et des incendies, la situation est différente cette fois-ci.
« Il est plus difficile de trouver des pièces en magnésium » précise en effet Kristen Dziczek, vice-présidente du Centre de Recherche automobile.
Soulignant par ailleurs qu’il y avait beaucoup de demande pour ces matériaux légers. « Tout le monde en a besoin. Tout le monde en veut, et la chaîne d’approvisionnement n’est pas encore mature pour ce genre de volume » estime-t-elle.

Les équipements non endommagés devront être relocalisés et les constructeurs automobiles devront trouver un autre site pour pouvoir obtenir des pièces moulées en magnésium, a par ailleurs ajouté Kristen Dziczek. Si Meridian déteint d’autres bâtiments à Eaton Rapids et une autre usine de magnésium en Ontario, on ne sait pas quelle est la charge de production qu’ils peuvent absorber.

A l’heure actuelle, la cause de l’incendie n’est pas connue. Les autorités ont déclaré qu’il y avait eu des explosions et que deux salariés avaient été blessés. Des personnes ont rapporté avoir ressenti les explosions à des kilomètres.

Sources :  Driving.ca, Associated Press, AFP,  Meridian Magnesium 

Crédit Illustration : Meridian Magnesium

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "L’incendie d’un fournisseur US paralyse la production"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
voila
Invité

merci de ces éclaircissement.

Elisabeth
Invité

Merci à vous. Un compliment ça fait toujours plaisir. 😀

Elisabeth
Invité

Du nouveau pour Ford qui a du récupérer des équipements dans l’usine endommagée et transférer de monstrueuses machines dans une usine au Royaume-Uni pour impacter le moins possible sa production.

Anonyme
Invité

c’est fou ce que ça arrive de plus en plus ce genre de « mésaventure » !

wpDiscuz