Accueil Audi Audi : enquête sur suspicion de manipulation d’AdBlue

Audi : enquête sur suspicion de manipulation d’AdBlue

1101
12
PARTAGER

Décidément, l’affaire du dieselgate colle à la peau du groupe Volkswagen. C’est désormais au tour de sa filiale Audi d’être prise dans la tourmente. Cette fois-ci pour une sombre histoire d’AdBlue.

Le ministère allemand des Transports a ainsi indiqué mardi que la KBA, l’autorité de tutelle du secteur automobile allemand, avait convoqué le constructeur pour une audience. Laquelle vise à déterminer si des modèles A6 et A7 diesel ont été équipés d’un dispositif « inédit » destiné à contourner les tests anti-pollution. Les ingénieurs du groupe VW semblent donc bien imaginatifs ces derniers temps …

Cette annonce vient conforter les propos de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Citant un porte-parole du ministère, le journal avait indiqué que près de 30.000 véhicules diesel déclarés conformes aux normes antipollution Euro 6 en Allemagne pourraient au final avoir été équipés d’un dispositif illégal.

60.000 véhicules impactés en Allemagne, mais pas aux USA selon Audi

S’exprimant dans un communiqué, le ministère des Transports a confirmé que la KBA avait demandé une audience sur « un soupçon de suspicion » que des modèles Audi V6TDI A6/A7 aient « été équipés d’un dispositif de contournement illégal ». Le ministère a par ailleurs précisé qu’environ 60.000 véhicules diesel dans le monde ont été équipés de ces moteurs diesel V6 TDI. De son côté, Audi a déclaré qu’aucun de ses modèles n’était visé aux Etats-Unis par cette dernière enquête.

Rappel ou mise à jour logicielle ?

Selon une source proche du dossier, de ce fait, initialement fixé à 850.000 unités, le nombre de véhicules équipés de moteurs six et huit cylindres devant être rappelés devrait être revu à la hausse.

Toutefois, à l’heure actuelle, la KBA n’a pas indiqué si elle envisageait ou non des rappels des véhicules concernés. Audi a indiqué quant à lui qu’une mise à jour de son logiciel serait mise à disposition « en concertation, avec, ou sur ordre, des autorités ».

Interruption des livraisons et coopération d’Audi

La marque aux anneaux a ajouté avoir contacté la KBA au sujet de ce problème de sa propre initiative et avoir arrêté les livraisons des modèles concernés. « Les irrégularités concernant le logiciel de gestion  ont été découvertes lors de contrôles dans le cadre de l’enquête interne sur le diesel », indique le groupe dans un communiqué. Histoire de préserver autant que faire se peut son image de marque et de prendre le taureau par les cornes tant qu’il en est encore temps. Mieux vaut prévenir que guérir …

Un système anti-gaspi …..d’AdBlue ?

Selon le journal allemand Der Spiegel, la fraude concerne le système antipollution AdBlue, un additif qui a pour objectif de réduire le volume d’oxydes d’azote qui s’échappe des pots d’échappement des véhicules à moteur diesel.

Selon Der Spiegel, le système de gestion du moteur agit de telle sorte qu’entre deux inspections techniques, cet ingénieux – mais onéreux – liquide soit injecté en moindre quantité dans le pot catalytique. Objectif ? En limiter la consommation … histoire de réduire la facture. Bilan des courses : une émission accrue de gaz polluants, selon le journal.

« Nous souhaitons que ces faits soient entièrement élucidés », a déclaré pour sa part le PDG d’Audi, Rupert Stadler.

Rappelons enfin qu’en février dernier, les groupes allemands Daimler et Volkswagen – maison-mère d’Audi – avaient d’ores et déjà été menacés par les autorités de rappels massifs, suite à la découverte de manipulations sur leur dispositif AdBlue.

Sources : Ministère allemand des transports, Audi, Reuters, AFP, Der Spiegel

Crédit Photo : Audi

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Audi : enquête sur suspicion de manipulation d’AdBlue"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Allegra
Invité

« Nous souhaitons que ces faits soient entièrement élucidés », a déclaré pour sa part le PDG d’Audi, Rupert Stadler.

C’est toujours savoureux d’entendre des responsables soutenir que non, ils n’étaient pas et n’ont jamais ô grand jamais été au courant d’une éventuelle tricherie. x)

Allegra
Invité

Parce que si tel est le cas, c’est au moins de l’incompétence, au pire un mensonge…

Anonyme
Invité

Ah ce niveau là, ce n’est plus de l’incompétence ! Mais ils sont cons ou quoi ? Apprennent-ils de leurs erreurs ? L’avidité n’a plus de limites. Ou alors ils le font exprès, ils travaillent en sous marins pour un concurrent dans le but de détruite VAG ? Une forme plus vicieuse d’espionnage industriel quoi !

Amiral_sub
Invité

Leurs ventes n’en pâtissent pas, ils auraient tort de se priver de continuer

georges
Invité

Décidément ses ingénieurs allemands, pauvre Audi encore deux qui ont de leur propre chef installés un logiciel fraudeur sans le dire à personne de peur de perdre leurs travail.

klm
Invité

un scandale de plus!!! un!!!

mko
Invité

Au moins la on est sûr que Renault ne triche pas !!!!

AXSPORT
Invité

Mais que fait l’Europe contre VAG ????

Rien…………

Intouchable

wpDiscuz