Accueil Ecologie Des bus électriques Scania à Ostersund

Des bus électriques Scania à Ostersund

260
11
PARTAGER

Décidément, il ne se passe pas une semaine sans au moins une annonce importante concernant les bus électriques ! Aujourd’hui, c’est Scania qui se lance, avec six véhicules destinés à la ville d’Ostersund, en Suède.

Comme d’autres, Scania est jusqu’ici resté en retrait du secteur des bus électriques. Il pensait que ses modèles hybrides ou fonctionnant au gaz satisferaient les besoins de ses clients. Or, d’autres constructeurs ont préféré tout miser sur l’électrique. Du coup, les municipalités exigent désormais de l’électrique.

Scania est parti de son Citywide LF, qu’il a électrifié. Il va s’offrir un premier test grandeur nature, à Ostersund. Cette année, trois véhicules circuleront sur l’une des lignes de cette ville du nord de la Suède. La ligne dure quatorze kilomètres. Arrivé au bout, le bus profitera des dix minutes d’arrêt pour recharger un peu ses batteries. Ainsi, les trois bus devraient être capable de circuler toute une journée. En 2019, ils seront rejoins par trois autres Citywide LF électriques.
L’idée étant avant tout de collecter des données, en vue du déploiement sur d’autres sites. Avec à un moyen terme, une industrialisation. Pour l’instant, Scania n’a pas dévoilé de calendrier, mais il doit se hâter, car d’autres sont déjà capable de proposer des produits fiabilisés et en grande quantité…

Source :
Scania

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Des bus électriques Scania à Ostersund"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité
« Comme d’autres, Scania est jusqu’ici resté en retrait du secteur des bus électriques. Il pensait que ses modèles hybrides ou fonctionnant au gaz satisferaient les besoins de ses clients. » Eh oui parce qu’ils savent très bien que leurs bus sont beaucoup plus propres que n’importe quelle voiture (même électrique). « Du coup, les municipalités exigent désormais de l’électrique. » Et comme une certaine idéologie est en marche, on en arrive à marcher sur la tête. Heureusement qu’il y a encore des gens qui réfléchissent : http://docplayer.fr/2120259-Etude-comparative-trolleybus-bus-hybrides.html La ville de la Chaux de Fond en Suisse s’est posée la question de l’intérêt de… Lire la suite >>
Christophe
Invité

Une petite info sur :
– la capacité des batteries,
– leur masse,
– leur emplacement,
– le mode de chauffage utilisé.

Christophe
Invité
Le lien cité précédemment indique une consommation de 2,4 à 3,2 kWh/km pour un trolleybus de 18 t (articulé) y compris le chauffage. Je serai surpris que l’hiver suédois soit moins rigoureux que l’hiver suisse. Donc partons sur cette conso. de 2,4 kWh/km pour assurer le chauffage sans recourir à de l’éthanol par exemple. Le kilométrage moyen d’un bus est de 180 à 200 km par jour. Il faut donc 480 kWh de batterie si pas de recharge intermédiaire. Cependant la batterie va perdre de la capacité au fil du temps et en fonction du nombre de cycles de charge… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Les trolleys étaient légions partout en France mais sous gage de « modernité » on les a enlevé…et on les regrette.
Limoges par exemple a su conserver son réseau de trolleybus. Mais ils ont supprimé le tramway dans bcp de parties éloignées de la ville, remplacé en partie par le Trolleybus.
Dommage.

Christophe
Invité
Et si maintenant on parle de prix. Un bus diesel c’est 250 k€ Un bus électrique c’est au moins le double. Même à 70 l / 100 km un bus diesel ne coûte pas 250 k€ pour 275 000 km en exploitation (gazole et entretien essentiellement). Si dans le même temps on n’encourage pas les automobilistes à prendre le bus, cet investissement n’aura strictement rien donné en terme sanitaire (pollution et bruit) et quasi rien en terme de GES. A mon avis la première chose à faire est d’augmenter la fréquentation des bus pour augmenter les recettes afin de mettre… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Je suis d’accord, malheureusement on a supprimé des choses que l’on regrette maintenant.
Le trolleybus, il lui est souvent reproché un manque de souplesse en utilisation (comme pour le tram d’ailleurs).

Thibaut Emme
Admin

Les trolley de Limoges ont un moteur diesel pour être indépendant en cas de panne, mais aussi pour une plus grande souplesse (genre passer d’une ligne à l’autre.
Le principal grief fut un temps les caténaires qui passent partout en ville et qui sont « disgracieux ».

C’est d’ailleurs pour cela que les trolley ont souvent été abandonnés.
Bcp de pays européens les ont encore, et ont même conservé les voitures (wagons) de l’époque. Cela fait une attraction touristique et évite de vilain bus à double étage mazout comme il y a à Paris…

Michel
Invité

Surtout que le trolley, utilise une infrastructure existante, qui doit etre électrifiée, c’est pas tres esthétique, mais c’est pareil pout le tram
Le tram c’est une autre histoire, il circule sur une voie ferrée qui demande des grands aménagements, plus les pbs de choix du tracé et les divers recours pour les pour et les contres

amiral_sub
Invité

pour la modernité on a supprimé les trolleys et des lignes de tram après guerre contrairement aux pays nordiques. Ainsi en 1946, le réseau de transport en commun de Bordeaux compte 38 lignes de tramway d’une longueur totale de 200 km. Tout a été détruit. Dans les années 90 on a reconstruit. C’était une erreur magistrale. Nos hommes politiques du tout voiture n’ont pas été sanctionnés. Heureusement que c’est pas nous qui payons!

Christophe
Invité
@amiral_sub Sur le fond je suis d’accord avec toi sauf sur la responsabilité des politiques. A Bordeaux, par exemple il y avait une vrai demande des automobilistes de restituer l’emprise du tram aux voitures. Dans ma ville, le maire actuel a gagné les élections sur la suppression du projet de TCSP et sur une promesse de fluidification de la circulation automobile. Il a bien arrêté les études du TSCP, pour son autre promesse c’est plus que mitigé. Il avait promis de mettre les bus gratuits, 3 ans après on attend toujours. Hier sur la marché, devant un producteur local bio,… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

@Christophe : Comme souvent, les pays du nord de l’europe ont mieux géré les TC. Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Ça tombe bien on est en plein dans les promesses ces temps ci

wpDiscuz