Accueil Actualités Entreprise Electrique : PSA pose une roue au Quebec

Electrique : PSA pose une roue au Quebec

168
14
PARTAGER

En marge du forum de Davos, PSA a signé un accord avec le gouvernement québécois. Le but est de créer une coentreprise pour développer des véhicules électriques.

Chez PSA, l’électrique est toujours synonyme de partenariat. Heuliez, Mitsubishi et Bolloré l’ont successivement aidé. Pour son projet québécois, il s’allie à Exagon Motors (auquel on doit notamment les buggys électriques de l’Andros) et à Hydro-Quebec (l’EDF local.) On reconnait d’ailleurs Luc Marchetti (PDG d’Exagon Motors) à gauche de Carlos Tavarès.
Le gouvernement québécois verse 10 millions de dollars canadien (6,3 millions d’euros) dans l’entreprise tricéphale et il leur prête 6 millions de dollars canadiens (3,8 millions d’euros.) De son côté, Hydro-Quebec fait un chèque 4 millions de dollars canadiens (2,5 millions d’euros.) Il possède déjà une filiale qui développe des moteurs électriques, TM4.

La coentreprise doit d’abord mener une étude sur le préfaisabilité de l’industrialisation de « composants pour véhicules électriques haute performance ». On n’en saura pas plus. Le budget de l’étude est estimé à 30,8 millions de dollars canadien (19,5 millions d’euros.) PSA va donc devoir mettre la main à la poche pour compléter le tour de table.

Au forum économique de Davos, Tavarès rencontre le premier ministre québécois et le ministre de la recherche. Egalement présent en Suisse, Jacques Daoust (absent de la photo) ministre de l’économie et VRP de l’industrie québecoise se vante d’avoir attiré un partenaire comme PSA. Reste que le groupe n’a jamais produit de véhicules électriques tout seul. Compte tenu de cette inexpérience, on le voit mal jouer les sous-traitants pour d’autres. Faut-il y voir un moyen, pour PSA, d’ouvrir une base en Amérique du Nord, en vue de l’arrivée de DS ?

PSA Quebec 2

Source :
PSA

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Electrique : PSA pose une roue au Quebec"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XX
Invité

Peugeot , Volkswagen , Renault n’existent pas dans l’électrique au Québec.

Un total de 8338 véhicules électriques est désormais enregistré au Québec au 31 décembre 2015.
Fin 2015 ratio : ventes de 7 « hybrides » pour 10 « 100% électriques » au Quebec.

Les ventes au Québec.
http://www.aveq.ca/uploads/9/3/4/2/9342609/4156627_orig.png

Mathieu
Invité

Renault existe grâce à Nissan quand même.

XX
Invité

Bien Sur, mais le dire est politiquevoiturement incorrect.

Stan_Qc
Invité

en fait oui, Renault existe bel et bien au Québec avec son Twizzy donc Azra est l’importateur officiel. Maintenant est-ce qu’il y a eu des ventes, c’est une autre histoire

zeboss
Invité

heu, PSA n’a jamais produit de véhicules électriques tout seul ??? 106 et saxo il y a presque 20 ans, berlingo partner encore récemment… avec des moteurs LS et assemblés par Venturi…
L’installation au Québec est peut être un moyen détourné de s’implanter sans homologation spécifique là bas, comme Renault avec les Twizy et Kangoo ZE.?

SGL
Invité

De bien belles perspectives ! 😉
Le marché de la voiture électrique est en augmentation partout dans le monde.
Exagon Motors savent faire des Teslas coupé (du moins en prototype 😉 )
Les batteries Saft sont les meilleurs au monde.
DS automobile aurait un formidable potentiel aux states et encore plus en électrique.
Je rêve un peu trop !?
Mais je verrais une DS Exagon Furtive e-GT attaquer l’Amérique ! 😀
https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2013/03/exagon_ouverture-500×245.jpg

XX
Invité
wpDiscuz