Accueil Retromobile Rétromobile 2015 : Le programme de la vente aux enchères Artcurial Motorcars

Rétromobile 2015 : Le programme de la vente aux enchères Artcurial Motorcars

238
4
PARTAGER

En marge du salon Rétromobile qui ouvrira ses portes dans quelques jours à Paris, la division Motorcars d’Artcurial tiendra son habituelle vente aux enchères de véhicules de collection. Le catalogue présentant les 176 lots de la vente est tout simplement exceptionnel.  

Cette année, Matthieu Lamoure et son équipe sont particulièrement fiers de présenter la collection Baillon, découverte il y a quelques mois dans l’ouest de la France. Les 59 véhicules, entièrement à restaurer pour la plupart, constitueront la première partie de la vente, vendredi 6 février dès 14 heures. S’en suivront 117 véhicules en bien meilleur état de conservation, dont certains exemplaires méritent que l’on s’y arrête.

La 40ème édition du salon accueillera pas moins de 8 modèles dont l’estimation dépasse le million d’Euros. Le lot phare est une Ferrari 250 GT SWB California Spyder de 1961, un chef d’oeuvre ayant appartenu à Alain Delon avant de rejoindre la collection de Roger Baillon, qui la stockera pendant des années dans une grange, au sec fort heureusement. La rareté de cette version et son historique limpide font grimper l’estimation haute à 12 millions d’Euros.

Roger Baillon, dirigeant de la société de transport routier éponyme, a commencé sa collection dans les années 50. Grand amateur d’automobiles, il souhaitait ouvrir avec son fils Jacques un musée après restauration d’une centaine modèles. Malheureusement, la baisse d’activité le forcera a se séparer d’une cinquantaine de véhicules dans les années 70. Les autres modèles resteront stockés sous un amas de tôles jusqu’à leur découverte en décembre dernier. Parmi elles, les plus beaux exemplaires de Bugatti, Hispano-Suiza, Talbot-Lago, Panhard-Levassor, Maserati, Delahaye, Delage et autres Facel-Vega.

FERRARI_275_133387_1_54B66

Parmi les autres raretés qui passeront sous le marteau de Maitre Hervé Poulain, une Ferrari 275 GTB/2 nez long de 1966, ex Roger Vadem et Jane Fonda, ou encore une Bugatti Type 43 Grand Sport 3/4 places de 1927, devraient atteindre des records.

Le marché des voitures de collection ne s’est jamais aussi bien porté. Après une année 2014 en hausse de 67%, avec un chiffre d’affaire atteignant 50 millions d’Euros,  il ne fait aucun doute que la maison Artcurial va connaitre à nouveau un grand succès.

Le catalogue en ligne est disponible ici

Source et crédit photos : Artcurial Motorcars

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Rétromobile 2015 : Le programme de la vente aux enchères Artcurial Motorcars"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Je peux payé la California avec un chèque en bois? Vu que notre cerisier est tombé dans le jardin a cause la neige ça serait une bonne occasion de s’en servir donc :s

Dcomdim
Invité

Qui ne tente rien…

leelabradaauto
Invité

Vendredi soir, on va nous parler de la crise… bon, je ne vais pas « déraper « . On va nous afficher les tarifs ds la presse de ces « bouts de fer ». Moi, c’est plus la talbot qui m’intrigue sur le prix qu’elle va atteindre. Ce qui prouve que les autos qui ont la cote reconnue mondialement sont les marques qui se sont illustrées en compétition dep toujours. Et En France, on a le must, pas rien qu’avec Molsheim

jifa
Invité

Pas forcement, les cotes incroyables pour les voitures d’avant guerre sont aussi celles signées de grands carrossiers! Et dans ce cas, la signature vaut bien plus que la base 😉

wpDiscuz