Accueil Ventes aux enchères Artcurial Motorcars termine l’année en beauté

Artcurial Motorcars termine l’année en beauté

77
2
PARTAGER

La vente Automobiles sur les Champs 7 d’Artcurial Motorcars, qui a eu lieu dimanche dans ses prestigieux salons de l’avenue Montaigne à Paris, a atteint la somme de 5 ,7 millions d’Euros €. 62 des 81 lots présentés ont trouvé preneur, et deux records du monde ont été battus. Précédée par la vente Automobilia qui ajoute 202 501 € au montant total, le bilan 2014 de la spécialité Motorcars de la maison française approche les 50 millions d’Euros, soit une croissance spectaculaire de 67% par rapport à l’année précédente.

La 7e édition de cette vente aux enchères a attiré de nombreux acheteurs au rond-point des Champs-Elysées en ce week-end automnal, et les nombreux visiteurs étrangers présents laissaient présager que certains des véhicules présentés vont quitter l’hexagone. Le garage d’Artcurial a ouvert ses portes dès le samedi matin, une Fiat 600 Multipla de 1956 ainsi qu’une Bentley Mulsanne 1981 trônant fièrement à l’extérieur. Au sous-sol, impossible de passer à côté de la Delta S4 Groupe B Usine, estimée entre 650 000 et 750 000 €. Celle-ci va malheureusement retourner auprès de son propriétaire japonais.

A l’issue des 3 heures de vente, le commissaire-priseur, Hervé Poulain, peut avoir le sourire. C’est sans surprise l’Aston Martin DB5 1964 qui a atteint la plus haute adjudication à 931 200 € (hors frais). L’autre star de cinéma, la Morgan 4/4 roadster conduite par Gérard Depardieu dans Les Valseuses a été cédée pour 38 144 €. La plupart des douze Porsche présentées ont ont également dépassé les estimations. Une 911 Carrera 2,7 Targa 1974 et une 911 2,4 LS Targa ont ainsi décroché deux records du monde, avec respectivement 232 440 € et 212 000 €. Une plus récente 964 RS coupé de 1992 a également changé de main pour 252 000 €. Une marque qui a la cote en ce moment, une Porsche de collection étant un des meilleurs placements actuels selon l’un des spécialistes d’Artcurial. Du coté des Ferrari, la F40 n’a pas trouvé preneur, sa concurrente de l’époque, la Jaguar XJ220 a quant à elle été disputée jusqu’à 211 120 €, une belle somme pour cette supercar de 1992.

Parmi les surprises de cette vente, une Morris Mini Traveller de 1966 a atteint 42 912 €, soit deux fois son estimation. Enfin, les 2 DS3 Ines de la Fressange Paris Concept passées sous le marteau au profit de Mécénat Chirurgie Cardiaque n’ont pas déchainé les foules, atteignant 52 000 € à elles deux. Prochain rendez-vous avec Artcurial Motorcars le 6 Février 2015 pour le salon Retromobile porte de Versailles, avec des exemplaires toujours plus rares et exclusifs.

 Crédit photo : Artcurial Motorcars

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Artcurial Motorcars termine l’année en beauté"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

Nouvelle preuve que, à la différence de la crise de 1929 qui vit des banquiers se suicider et de marques de luxe dépérir et disparaître, celle-ci n’a non seulement pas appauvri les riches mais les a enrichis.

La majorité de ces voitures ne roulera jamais. Qu’on me permette de préférer, chez les riches collectionneurs, ceux qui roulent bon train à Goodwood, Le Mans ou le Ricard.

Cette Aston est vraiment belle.

manu
Invité
En effet, la spéculation ces dernières années est due à tout plein de gens qui ont trop d’argent, ils ne savent pas où le mettre. Ils ne sont pas forcément passionnés d’auto mais puisqu’on leur a promis qu’ils feront une plus value à la revente…. Il n’est pas sain de battre record sur record de prix de vente. Espérons pour les vrais passionnés qui achètent sans avoir l’intention de revendre (c’est de plus en plus rare !), que ces spéculateurs prennent leur moins value quand le vent aura tourné. La spéculation n’est pas cantonnée aux voitures de luxe, les « youngtimers »… Lire la suite >>
wpDiscuz