Accueil Audi Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

117
0
PARTAGER

Beaucoup de voyages ce week-end ! On se rend à Brands Hatch pour assister à la F3 Cup et à la F4. Puis, direction Sepang avec de la Formula Masters China, de l’Audi R8 LMS Cup et de la Carrera Cup Asia. Enfin, on termine à Penbay pour une course de Senova (Saab 9-5 rebadgées.)

F3 Cup

La discipline arrive à Brands Hatch, où elle emprunte le circuit « GP ». Pour l’occasion, Jacopo Sebastiani rejoint Omicron.

De plus, la F3 Cup a annoncé qu’en 2015, elle acceptera les Dallara 308 et 311 (jusqu’ici, elle se réservait aux F3 antérieures à 2007.) Veut-elle marcher sur les plate-bandes du British F3 ? Ou bien veut-elle accueillir davantage « d’invités » ?

Tristan Cliffe (Omicron) est le dernier qui peut empêcher Toby Sowery (Lanan) d’être titré. Il s’offre la pole de B’Hatch.

F3 Cup 3

Au feu vert, c’est la confusion. Sowery prend le dessus. Henry Chart (Enigma) arrive de nul part et prend le 2e rang. Puis Cliffe se ressaisi et repasse Chart. Louis Hamilton-Smith (Jigsaw) passe également l’ex-pilote de FF. Cliffe remonte sur Sowery, tandis que Chart se colle à Hamilton-Smith. Ce dernier est trahi par ses pneus et il doit laisser passer son poursuivant. Quant à Cliffe, il double le leader dans l’ultime tour.

Ainsi, Cliffe s’impose devant Sowery et Chart.

F3 Cup 2

Le dimanche, rebelote. Cliffe loupe son départ, Chart et Sowery le passent. La bagarre fait rage. En quelques virages, Chart se fait passer par Sowery et Cliffe. Puis Cliffe double le débutant, tandis que Chart cède le 3e rang à Hamilton-Smith.

Cliffe réalise le doublé et prolonge le suspens au championnat. Sowery est 2e et Hamilton-Smith, 3e.

F3 Cup 1

Sowery reste largement en tête, avec 361 points ; il peut se contenter de gérer son avance. Cliffe est 2e à 310 points. Rae, complètement largué, est 3e à 206 points.

F3 Cup 4

F4

Une grosse arrivée pour Brands Hatch : Alex Palou, chez SWR. Le jeune Espagnol est actuellement 2e de l’EuroFormula Open, alors que c’est sa première saison de sport auto. Visiblement, il n’aime pas les photographes (ou alors, c’est la F4 qui a quelque chose contre les Espagnols.)

Pour la fin de saison, Meridian rejoindra la troupe, avec Connor Jupp et Jai Nijjar. Ces deux pilotes ont débuté cet été en FF (avec Meridian) après des tests… En F4. Mectech compte également s’engager dans la discipline (sans préciser ses pilotes.)

Sennan Fielding (HHC) décroche la pole.

F4 1

Au départ  de la course 1, Will Palmer (HHC) est survolté et il met Fielding sous pression… Malheureusement pour le fils du promoteur, son Cosworth expire après quelques hectomètres. Struan Moore (Lanan) se retrouve 2e, devant le nouveau-venu Palou. L’Espagnol double Moore, qui se dédouble peu après.  Moore revient ensuite sur Fielding, tandis que Palou cède le bronze à Arjun Maini (Lanan.)

Fielding s’était imposé lors de la Winter Series 2013. C’est néanmoins la première victoire « estivale » du redoublant. Il devance Moore et Maini (qui reçoit la coupe d’un de ses parrains, Karun Chandhok.)

F4 2

Pour la course 2, Rahul Raj Mayer (Hillspeed) est en pole. La piste est humide, mais elle devrait s’assécher. Les hommes de têtes choisissent de partir en « pluie ». Mayer, Raoul Hyman (HHC) et George Russell (Lanan) dominent la première partie de la course. Puis, une trajectoire sèche s’ouvre, favorisant les « slicks ». Fielding, Gaetano di Mauro (Petroball) et Palmer fondent sur le trio. Di Mauro tente de rattraper le vainqueur de la course 1, en vain.

Fielding double ainsi la mise. Di Mauro, protégé de Rubens Barrichello, remporte son premier podium, devant Palmer.

F4 3

Fielding est en pole pour la course 3. Le vainqueur des courses 1 et 2 contrôle Moore à la chicane, puis il s’enfuit. Moore perd d’autant plus de terrain qu’il est pourchassé par Hyman. Le Sud-Africain trouve l’ouverture et tente vainement de revenir sur Fielding. Quant à Maini, 4e, il est trop loin pour menacer Moore.

Fielding réalise un triplé. Hyman et Moore l’accompagnent sur l’estrade.

F4 5

Au classement, Russell peut rigoler à pleines dents : il conserve l’avantage avec 317 points. Hyman se rapproche néanmoins, à 306 points. Quant à Fielding, le golden-boy de Brands Hatch, il passe 3e à 288 points.

F4 4

Formula Masters China

La discipline pan-asiatique attaque la 2e moitié de sa saison. Pour Sepang, Eurasia passe à 5 voitures. Hua Miao, vainqueur du « volant » de la Star Racing Academy, rejoint leur rang. Par ailleurs, Dominic Tija (vu cette année en Asian Formula Renault) remplace l’oubliable Sean Hudspeth. Chez Meritus, Jake Parsons débarque. Il n’est pas trop dépaysé, vu qu’il vient de l’Asia Cup Series (organisée par Meritus et dont toutes les manches ont lieu à Sepang.)

A la surprise général, c’est justement Parsons qui décroche la pole de la course 1.

FMCS 1

Pour la course 1, la piste est humide. Parsons se fait piéger et part en tête-à-queue. Matthew Solomon (Eurasia) prend les commandes, devant Dan Wells (KCMG) et James Munro (KCMG.) Le Néo-Zélandais passe l’Anglais et revient sur le leader. Mais à trop attaquer, il commet une faute. Wells n’a pas le temps de passer. En revanche, Solomon est trop loin pour être rattrapé.

C’est donc une victoire de Solomon sur Munro et Wells.

FMCS 2

Pour la course 2, Wells, 3e, reste scotché sur la grille. Yuan Bo (Eurasia) se retrouve 3e. Mais Parsons le passe dans le 1er tour. En tête, Munro dépasse le poleman Solomon. L’Anglais de Hong-Kong se dédouble. Munro se retrouve aux prises avec Parsons et de nouveau, il doit laisser filer le leader.

Solomon s’offre une deuxième victoire, devant Munro et Parsons (qui obtient donc son premier podium en FMC.)

FMCS 5

Le dimanche, Parsons met d’emblée Solomon sous pression. L’Australien trouve l’ouverture, puis il fait le trou. Wells, 3e, veut imiter le débutant. En essayant de doubler le poleman, il part en tête-à-queue et Munro passe. L’Anglais revient sur le Néo-zélandais et se dédouble in extremis.

Parsons obtient sa première victoire en Formula Masters. Solomon est 2e et Wells, 3e. Yuan Bo (Eurasia) rêvait d’un podium pour fêter la naissance de son fils. Il se contente de la coupe de « meilleur Chinois »… Avant d’être déclassé pour départ volé.

FMCS 3

C’est la première fois que Munro ne gagne aucune course. Le Néo-zélandais reste néanmoins en tête avec 14 points d’avance sur Solomon. Malgré ses deux podiums, Wells est largué, avec 40 points de retard sur l’Anglais de Hong-Kong (et donc 54 sur le Néo-Zélandais.) Darma Hutomo (Humpuss) est 4e et « 1er des non-anglophones », juste devant… Parsons.

Munro, Hutomo et Bo restent le lundi à Sepang. Le promoteur leur offre un test dans la R8 LMS Cup d’Aidan Wright (champion 2013 de Formula Masters China.)

FMCS 4

Audi R8 LMS Cup

La 3e saison d’Audi R8 LMS Cup comptera finalement 6 manches. En effet, en décembre, la série suivra le DTM à Abu Dhabi.

En attendant, c’est la 3e manche, à Sepang. Alors qu’on attend les locaux Alex Yoong et Ashraff Dewal, c’est André Couto qui décroche la pole.

Audi R8 LMS 1

Couto mène une course en solitaire, loin devant Marchy Lee. Le spectacle est derrière. Yoong veut briller à domicile, mais Cheng Cong Fu l’envoi dans le décor. Le pilote Chinois est puni d’un drive-through. Au 3e rang, le carbone vole entre Sun Zheng et Adderly Fong. Ils sont amis à la ville, mais en piste, pas de quartier ! Le pilote de GP3 doit renoncer et l’ex-champion de British F3 de filer vers son premier podium.

Et Couto de remporter la course 1, devant Lee et Sun.

Audi R8 LMS 2

Le dimanche, Cheng profite de sa pole pour semer le peloton. Yoong se débarrasse du 2e, Couto et part à la chasse de l’éphémère pilote d’essai McLaren. En vain. Derrière, Couto contrôle Lee. Du coup, Rahel Frey et Zhang Zhiqiang reviennent sur le champion 2012. Mais personne n’est capable de faire sauter le bouchon Couto.

Cheng passe le premier sous le damier, suivi par Yoong et Couto.

Audi R8 LMS 3

Au classement, rien ne va plus ! Yoong reprend la tête, à 84 points. Mais Frey est à 82 points, Cheng, 3e à 79 points et Couto, 4e à 75 points.

Audi R8 LMS 4

Porsche Carrera Cup Asia

Earl Bamber peut faire le doublé Carrera Cup Asia – Supercup.  Le problème est que certaines dates se chevauchent. Va-t-il privilégier la Supercup ? Ou bien va-t-il rester fidèle à la Carrera Cup Asia, qui lui a donné une 2e chance ?

Déjà présente à Sepang, en prologue du Grand Prix de Malaisie, la Carrera Cup Asia  y revient. Aux essais, c’est Martin Ragginger qui s’impose.

Carrera Cup 4

Le samedi, Kenneth Lau, John Shen et Jacky Yeung se percutent au départ. Safety-car.
Au restart, Ragginger garde l’avantage. Alexander Imperatori est 2e et Bamber, 3e. Le Suisse tente une attaque sur l’Autrichien et les deux Porsche partent en tête-à-queue. Bamber se retrouve 1er, devant Rodolfo Avila et Ho-Pin Tung. Le Néo-zélandais peut dérouler.

C’est donc une victoire servie sur un plateau pour Bamber, qui devance Avila et Tung.

Carrera Cup 3

Le dimanche, Imperatori, 3e sur la grille, doit démarrer des stands. Bamber hérite de son poste.
Ragginger, le poleman, s’envole au feu vert. Tung, 2e, cède à la pression de Bamber, puis d’Avila. Bamber veut un doublé mais cette fois, Ragginger est trop fort.

L’Autrichien s’impose ainsi devant Bamber et Avila.

 

Carrera Cup 1

Bamber, le plus régulier du lot, cimente son leadership, à 137 points. Ragginger est 2e à 119 ponts. Déjà 2e en 2013, il semble condamné à terminer au même rang. Tung passe 3e, à 104 points. Ce dernier s’envole immédiatement pour l’Europe, où il doit tester la Formula E du team chinois.

Carrera Cup 2

China Racing Cup

Difficile de faire plus exotique ! Senova (le simili Saab créé par BAIC) a monté une « coupe des nations chinoises ». 4 équipes (Chine, Hong-Kong, Macao et Taiwan) de 5 pilotes chacune courent sur des Senova D50 identiques.
La première manche a lieu à Taiwan, sur le circuit de Penbay. Il y a eu visiblement pas mal d’improvisation pour réunir 20 pilotes. L’organisateur fournit une liste d’engagés… Qui ne correspond pas du tout aux personnes présentes ! Sans surprise, les Chinois ont les pilotes les plus chevronnés. Pilote BAIC en CTCC, « David » Zhu (vu en F2, en F3 Open) est le chef de file, aux côté de Jiang Tengyi (pilote de CTCC et ancien de la Formula Atlantic), Chen Xu, Han Hanbio (deux brillants animateurs du CTCC) et de la débutant Huang Xu Yu. Marraine de l’équipe de Hong-Kong, « Denise » Yeung sera épaulée notamment par Samson Fung (vainqueur de la course CTM de Macao 2011), Paul Poon (vainqueur de la course CTM de Macao 2012) et Xie Sen (ancien du CTCC.) L’équipe de Macao est emmenée par Lo SzeHo (2e de l’Interport Race de Macao 2013) et Wu Jianrong (qui se vante d’avoir disputé la manche de Macao du WTCC.) Quant aux Taïwanais, ils n’ont carrément pas fourni de liste ! La seule tête connue est « Lorraine » Shen. Les 5 pilotes sont issus du STTCC (championnat local de tourisme) et au moins, ils connaissent Penbay comme leur poche.

Chinese Racing Cup 1

Stanley Yang est l’un des gentlemen-drivers taïwanais. Son palmarès se limite à quelques sorties en Chine continental et au STTCC. Ca ne l’empêche pas de s’imposer aux essais devant Zhu (qui a assuré le développement de la Senova.)

Penbay n’a aucune expérience des épreuves professionnelles. Le paddock est ouvert aux 4 vents, même en plein parc fermé. Bonjour mademoiselle, on ne vous dérange pas ?

Chinese Racing Cup 2

Yang conserve l’avantage au départ, face Jiang et Zhu. Qui plus est, Zhu loupe un freinage et il perd du terrain. Derrière, Poon est le premier abandon de la discipline. Yang part en tête-à-queue et il se retrouve dans le peloton. En tête, c’est une bagarre entre les « rouges ». Zhu fait parler son expérience et prend le dessus. Xie, Lu Haosi et Xu sont en bagarre pour la 3e place. Mais Yang revient et passe les 3 hommes ! En vue de l’arrivée, Yang rattrape Jiang et le dépasse.

Zhu est donc le premier vainqueur de la China Racing Cup, face à Yang et Jiang. 10e, Yeung remporte la coupe féminine.

Chinese Racing Cup 3

Asia Formula Renault

Il n’y a pas si longtemps, l’Asia Formula Renault se contentait de rouler en prologue des Pan-Asia Super Racing Festival de Zhuhai (fief du promoteur, FRD.) Soit 4 meetings par an (les festivals ayant lieu à chaque changement de saisons.) Avec sa volonté de reprofessionnalisation, elle s’offre des sorties. Cette année, l’AFR s’est rendu à Sepang et on l’attend à l’automne à Shanghai.
Pour 2015, avec l’arrivée des nouvelles FR 2.0, FRD a encore plus d’ambition. La saison 2015 se terminerait à Macao, lors du fameux Grand Prix. Or, le planning de la course urbaine est très serré (avec de la F3, du WTCC, du GT, des motos…) D’autant plus qu’il doit désormais accueillir la China Racing Cup. Conséquence : l’Interport Race est supprimée jusqu’à nouvel ordre. Une mauvaise nouvelle pour les gentlemen-drivers de Macao et de Hong-Kong. Pas sûr que les autres regrettent cette course de vieilles Honda, surtout si elle est remplacée par de la FR 2.0…

AFR

F3 ATS

D’ordinaire pilote Koiranen en FR ALPS, Kang Ling était au départ du British F3 à Spa avec ADM. L’équipe faisait parti du contingent venu de F3 ATS.

C’est donc sans trop de surprise que le pilote Chinois annonce sa participation au championnat allemand, avec ADM. Rappelons qu’il reste une demi-saison à disputer.

F3 ATS

Crédits photos : China Racing Cup (photos 1 et 24 à 26), F3 Cup (photos 2 à 5), F4 (photos 6 à 10), FMCS (photos 11 à 15), Audi R8 LMS Cup (photos 16 à 19), PCCA (photos 20 à 23), FRD (photo 27) et F3 ATS (photo 28.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz