Accueil Citroën PSA – La Janais : survivre pour ne pas fermer

PSA – La Janais : survivre pour ne pas fermer

135
8
PARTAGER

L’usine de Rennes-La Janais a déjà fait partie du plan social qui a amené à la fermeture de Aulnay-sous-bois et pour La Janais à la suppression de 1 400 postes, mais elle devrait encore perdre une demi-équipe à partir du mois de juin.

C’est aujourd’hui lors d’un Comité d’Etablissement extraordinaire que ce projet de réorganisation doit être présenté. « On a aujourd’hui une équipe qui produit 46 véhicules par heure et une demi-équipe à 23 véhicules. Passer à une seule équipe, ça sonne un peu comme le début de la fin » déclare Nadine Cormier, du syndicat FO du site.

Pour les salariés, il s’agit maintenant de se raccrocher à l’annonce faite à la fin 2013 sur l’arrivée d’un nouveau véhicule à l’horizon 2016. Si Nadine Cormier est comme St Thomas et ne croira en ce nouveau véhicule qu’une fois les premiers robots de montage arrivés, du coté de la CFE-CGC on se montre plus optimiste : « On croit au projet sur lequel la direction s’est engagée. Il faut maintenant trouver des activités temporaires d’ici à 2016″ annonce Didier Picard, délégué du syndicat.

Pour arriver à la suppression de la demi-équipe sans supprimer de poste, PSA La Janais devrait avoir encore plus recours aux jours chômés. Triste constat pour une usine qui comptait 5 600 salariés en 2012 et jusqu’à plus de 14 000 (La Janais + La Barre Thomas) à l’époque de la BX ! Sur le premier semestre 2014, selon Nadine Cormier, 40 jours de chômage seront effectués par les salariés, soit autant que ce qui avait été prévu pour l’ensemble de l’année.

Source : journal des entreprises

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "PSA – La Janais : survivre pour ne pas fermer"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Isaac
Invité

Faudrait arrêter de mettre des sommes folles dans un Dakar inutile (et pour j’aime le sport-auto)

seb92
Invité

Nadine parait bien assumer son role de responsable syndical à savoir constater sans agir que de passer de 2 à une équipe ça sent la fin.
Et également d’attendre les robots qui remplace les ouvrier comme preuve qu’il va y avoir du boulôt lolo et relol.
Ridicule et vendu bien entendu.
Le rôle des syndicats aujourd’hui est de convaincrent les salariés des décisions des patrons.

pedro
Invité

Je ne suis pas forcement pour les blocages syndicaux et les fuites en avant delirantes mais la c’est etrange…
« ouai ben ca sent le sapin mais on y croit hein les mecs bon ben on va attendre faudra aussi demander son avis a notre nouveau partenaire chinois »
epic

pat d pau
Invité

j’ai dit a un meeting HEC/CCI versailles, il y a 8 ans.

« Attention, on va tout planter et on devra tout revendre aux chinois… »
« Le problème, c’est que l’industrie c’est ce qui soutient les classes moyennes, voilà pourquoi j’ai de tel propos. »

« Mais non ne vous inquiétez pas », m’ont ils répondu..

8 ans après / des élections municipales et bientôt des élections Européennes.

« Ne vous inquietez pas »
ahahahahaha

blabla
Invité

 » a déjà fait parti » ?!?????????
en français on écrit « faire partie de »

wpDiscuz