Accueil Actualités Entreprise Alliance Renault/Nissan : toujours plus en commun

Alliance Renault/Nissan : toujours plus en commun

83
4
PARTAGER

Ce qui n’était que rumeur depuis quelques jours est désormais réalité : l’Alliance Renault/Nissan va accélerer les efforts de coopération entre les deux constructeurs. Ces efforts s’articuleront autour de 4 axes : les achats, l’ingénierie, la production et enfin les ressources humaines.

Pour assurer la bonne mise en place de ces coopérations, un directeur est nommé à la tête de chaque pôle. Leur premier objectif est d’identifier d’ici à la fin du premier trimestre les moyens nécessaires à la réalisation des synergies. Ces dernières ont pour objectif de réduire les coûts (les synergies devraient atteindre un montant minimum de 4,3 milliards d’euros) sans pour autant sacrifier l’identité propre à chaque marque.

En matière d’achat, l’objectif sera d’avoir une centrale d’achat commune entre Renault et Nissan pour chaque  région. Cette étape permettra de diminuer le coût d’achat des composants grâce à un volume plus important de pièces répondant à un cahier des charges commun.

Concernant la recherche et le développement, les thématiques d’innovation seront partagées entre les deux constructeurs. Ils devront par ailleurs intensifier leurs efforts pour développer et utiliser des plateformes communes. Il en sera de même pour le développement des motorisations. Enfin, les bancs d’essais pourraient être mutualisés.

Pour la fabrication et la logistique, il est prévu de standardiser les processus de fabrication entre les deux marques, ce qui permettra de produire des Nissan dans les usines Renault et vice-et-versa. La coopération, à ce chapitre, a déjà été amorcée dans le cadre des accords de compétitivité : Renault pourrait produire jusqu’à 132.000 Micra (au lieu de 82.000 initialement prévues) sur le site de Flins à partir de 2016. Renault et Nissan ont décidé d’étendre les volumes de production avec la fabrication de Nissan à conduite à droite (projet initial) et à conduite à gauche.

Enfin, en matière de ressources humaines, les deux entités chercheront à élaborer des stratégies communes de recrutement et de gestion des talents. Les RH chercheront par ailleurs à favoriser l’échange de personnel entre les deux marques.

Source : Renault

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Alliance Renault/Nissan : toujours plus en commun"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
1
Invité

Et si Renault revenait aux USA ?

SGL
Membre

Pourquoi pas !
Mais pas maintenant, et avec des modèles pour des « niches » éventuellement dans un 2e temps .
Après il faut un réseau , bon il y a le réseau Nissan , mais il ne faut pas croire qu’aux states on gagne à tous les coups même Volkswagen semble faire un peu la gueule en ce moment .
http://www.caradisiac.com/Volkswagen-dans-une-situation-desastreuse-aux-Etats-Unis-91938.htm

SGL
Membre

Voilà @pat d pau et @nouh
Il semble que la Coopération se fera dorénavant plus en amont des études et moins sur les produits finis (châssis, boite, moteur etc.)
D’ici qu’ils nous sortent un véhicule à pile combustible 100% commune et non pas un châssis Renault avec un GMP Nissan…
Beaucoup d’espoir pour les futures modèles (à valeur ajoutée) de Renault, car l’absence d’Espace / Laguna / Safrane récente pèse lourd sur la branche HDG, vivement la gamme Initial Paris et alpine pour corriger ce problème.

bzep
Invité

Tout à fait, le hdg devrait commencer à arriver en fin d’année chez renault. Cette nouvelle annonce prouve que le potentiel et les valeurs qui fondent cette alliance sont grands.

wpDiscuz