Accueil Finance Renault : 82 000 Micra pour Flins

Renault : 82 000 Micra pour Flins

154
21
PARTAGER

L’usine de Flins assemblera bientôt des Nissan Micra. Carlos Ghosn, PDG de Renault a annoncé cet accord de l’Alliance. Dès 2016 la petite citadine de Nissan sera assemblée à Flins avec comme objectif 82 000 unités par an.

Il y a un peu plus d’un mois, Renault signait avec ses partenaires sociaux un accord de compétitivité. Conséquence directe de cet accord, l’usine de Flins assemblera des Micra dès 2016 pour le compte de Nissan. Lors de la signature de cet accord de compétitivité, le losange s’était engagé à un volume de production sur le sol français de 710 000 véhicules par an en 2016 (contre 530 000 en 2012). Cet objectif étant assujetti à un volume de 80 000 unités apportées par « un partenaire » (dont acte).

Seule petite modification, si l’assemblage commencera bien en 2016, l’objectif de 82 000 véh./an ne serait atteint qu’en 2017. Après l’Espagne qui recevait il y a peu la promesse de l’assemblage de sa prochaine berline compacte de Nissan, la France bénéficie à son tour de l’aide du partenaire de Renault pour maintenir l’activité dans ses différentes usines.

« Cette annonce est une bonne nouvelle pour Flins, mais aussi pour toutes les usines Renault en France » a déclaré Carlos Ghosn, PDG de Renault. « Les efforts consentis par nos salariés pour l’accord de compétitivité commencent à porter leurs fruits. Renault est en ligne pour remplir ses engagements ».

Lire également : Nissan produira le prochain Primastar en France

Source et photo : Renault

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Renault : 82 000 Micra pour Flins"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SLS
Invité

espérons que ça se confirme, c’est une bonne nouvelle pour les employés de Flins et pour la France également.

Membre

Et dire que certains syndicats ont foutus le bordels prédisant al fin du monde si on signait … ils disent quoi, maintenant ? Car de l’autre côté, Peugeot vient de supprimer son équipe de nuit dans une de ses usines !

4aplat
Invité

J’avais compris que Flins devais devenir l’usine où l’on produit de la voiture electrique, Zoé en particulier, il n’en est rien visiblement !!!
La Clio viens majoritairement de Turquie, il faut donc faire travailler l’usine de Flins avec des Nissan … Logique, ou pas ???

wizz
Membre
peut être que la fabrication de cette Micra « ailleurs » que là où elle est construite actuellement, c’est juste que physiquement, l’usine en question n’est plus capable d’absorber un volume supplémentaire, spécialement pour une chaine d’assemblage polyvalent (assembler plusieurs véhicules de tailles différentes) Nissa a une usine très polyvalente à Sunderland (ou un truc dans ce genre), qui assemble plusieurs modèles Il se pourrait que ce soit la même que la Qashquai. Ce dernier cartonne plus que prévu. Il parait donc logique de déporter la production de la Micra ailleurs et optimiser le site de Sunderland pour la Qashqai. Et ça… Lire la suite >>
chaton51
Invité

la Zoé .. les voitures électriques : bides assurés .. y a que les écolos qui pensent que ca marchera .. ca n’a aucun avenir !

arbracam
Membre

On en reparle dans 10ans ?
Si il y a bien, par l’investissement consacré par les constructeurs automobile, une voie technologique futur qui se distingue nettement en dehors du moteur thermique, c’est bien l’électrique.

tator
Invité

Chaton51 doit être né en 1951 en ne comprends pas notre époque…

John
Invité

c’est vous qui n’avez pas compris, des fois quand on fait un pari technologique on peut le perdre (c’est pour ça que c’est un pari)

Les études tendent à montrer que le tout électrique « de masse » ne prendra jamais pour des raisons évidente de cout et de disponibilité en matériaux dit « terres rares » indispensables à la fabrication de moteur electrique et de batterie hautes performances

Nicolas
Invité

@John

il y a ici et là des chercheurs qui développent des moteurs électriques sans terres-rares, et d’autres qui cherchent à monter des filières de recyclage.

le gisement des produits électroniques « obsolètes » devrait permettre d’en récupérer un peu…

à mon avis dans l’électrique, il faut bien penser que la batterie Lithium est un étape vers la pile à combustible, en attendant, ça permet de travailler sur les groupes moteurs :-/ c’est mieux que rien.

John
Invité

Je suis bien d’accord que dans une perspective de remplacer le pétrole, l’électrique a un rôle à jouer, mais certainement pas massivement pour les particuliers, c’était ce que je voulait dire.

Oui on cherche, ceci dit les applications en cours d’industrialisation ne se passent pas de terre rare, et les produits electroniques sont assez difficile à retraiter ou à revaloriser, au même titre que les materiaux composites ou les panneaux solaire

Vincent de SAVOIE
Invité

La Micra sera assemblée à Flins, ce qui veut dire qu’elle ne partagera pas la même plateforme avec les futures Twingo et Forfour ? Ça peut paraître étonnant dans la logique actuelle de partager au maximum les plateformes pour diminuer fortement les coûts de développement et de fabrication et c’est la raison principale de l’alliance Renault/Nissan…

jurassix
Invité

La micra est du même segment que la Clio, pas la Twingo.

l'abbé Taillere
Invité

La Micra est à comparer à une Twingo…tout deux utilisent comme base roulante une platr forme de.clio 3 optimisée et bien rentabilisée !!

GoGreg
Invité

@l’abbé tailler : la Twingo II repose sur la plateforme de la clio 2, pas de la clio 3.
Et la Micra se compart bien à la Clio malgré les apparences.

Pat
Invité

Une super nouvelle pour la production nationale.

Et en provenant de Renault qui montre à ces salariés qu’ils n’ont pas fait des efforts en vain, ça fait du bien.

wpDiscuz