Accueil Alfa Romeo Nos lecteurs ont du talent : Georges, Florian et l’Alfa 6C Cuore...

Nos lecteurs ont du talent : Georges, Florian et l’Alfa 6C Cuore Sportivo Concept

256
12
PARTAGER

Régulièrement, le blog auto ouvre ses colonnes aux lecteurs. Entre spyshots (Renault Clio IV RS, Mercedes CLA ou Range Rover Sport par exemple) et design (revival de 4L ou autre), on se plonge alors dans l’actualité la plus chaude ou dans les réalisations virtuelles de passionnés. C’est le cas avec Georges et Florian, deux Alfistes transis qui nous livrent la 6C Cuore Sportivo Concept, interprétation néo-rétro ou rétro-néo des grandes GT de la firme italienne. Rencontre.

 

LBA : Bonjour. Avant de nous détailler votre projet, pouvez-vous vous présenter ?

Georges M : « Âgé de 35 ans, je suis titulaire d’un BTS Conception de Produits Industriels et je travaille dans l’industrie automobile depuis 1999. Pendant ces 14 années j’ai eu la chance et l’opportunité d’occuper différents postes qui m’ont permis de découvrir plus en profondeur ce que c’est qu’un véhicule, et ceci depuis le stade « embryonnaire » a la « fin de vie » du véhicule. J’ai eu le plaisir de partager un moment de ma carrière avec Florian car tous les deux on était à ce moment-là au sein de la même entité  » Accompagnement Design ». Cette entité a pour mission de rendre un Design, industrialisable en grande production, ainsi que homologable législativement en fonction des pays, où le véhicule seras commercialisé. On y travaille en étroite collaboration avec les Designers extérieurs  comme intérieurs, ainsi qu’avec les experts métier ayant en charge l’industrialisation des éléments proposés par le Design. Petit à petit j’ai compris comment un Designer construit et envisage son Design et j’ai pu alors leur apporter mon aide sur les points de divergence vis-à-vis de la technique. Fort de cette expérience et conjointement avec Florian, on a décidé de se lancer sur une proposition de concept-car de notre marque favorite, afin de nous faire plaisir. C’est ainsi qu’est née la 6C Cuore Sportivo« .

Florian J : « Âgé de 26 ans, j’ai à l’origine une formation d’ingénieur généraliste, mais je suis aussi designer amateur depuis très jeune. Durant mon parcours professionnel, j’ai toujours mêlé l’un et l’autre, en évoluant dans le secteur automobile. Pendant près de deux ans j’ai été dans un service nommé Accompagnement Design et situé entre la partie technique et la partie design de la conception d’une automobile, avec pour mission d’assurer la convergence entre les deux. C’est à ce moment que j’ai eu la chance de faire la connaissance de Georges, passionné autant que moi par les autos frappées du Biscione, et tout aussi désireux de donner forme à sa vision d’une Milanaise de rêve. Depuis peu je suis passé au plan de forme, service assurant la modélisation 3D des études de style en intégrant les contraintes techniques et de forme« .

LBA : Comment est née cette passion pour Alfa Romeo ?

Georges M : « Étant adolescent j’ai eu l’occasion de faire un trajet en tant que passager dans une Alfa Romeo qu’avait un ami de la famille. Cette voiture m’avait marqué par son bruit et par son esthétique raffiné et sportive en même temps. Bien plus tard j’ai su que c’était une Giulia, mais encore aujourd’hui je ne saurais dire quelle version cet ami avait. Par la suite, à l’âge de mes 18-20 ans, j’ai pu conduire la voiture d’un autre ami qui avait une Alfa Romeo 33 1.3L, avec laquelle j’ai eu beaucoup de plaisir et de sensations au volant. Chose qui m’avait marqué à l’époque c’est qu’avec cette voiture de 80cv j’arrivais largement à partir plus vite au vert d’un feu rouge qu’un autre ami en Renault ClioS 1.4 elle aussi de 80cv. Après divers véhicules, 3 Renault ainsi qu’une Toyota MR2 SW20 (super auto, tant du point de vue moteur que plaisir de conduite), j’ai acheté une Alfa Romeo 156 Ph1 2.4JTD (136cv) d’occasion complètement par hasard après un essai qui m’a définitivement séduit (certainement que ce moment-là j’ai été contaminé par le Virus Alfa). Depuis je suis membre d’un forum sur Alfa Romeo et nous organisons au moins 1 sortie par an dans une région de la France. On partage ainsi entre générations différentes notre passion et expérience au volant de nos belles« .

Florian J : « J’ai toujours eu un faible pour les belles GT européennes, en particulier les italiennes et leurs styles tout en rondeur, ou à l’inverse taillées à la serpe comme les Lamborghini depuis la Countach par exemple. Alfa m’a toujours intrigué, sans en être un véritable passionné. Puis, j’ai changé ma première voiture pour une Alfa, et c’est à partir de là que je me suis penché avec plus d’intérêt sur la marque au biscione. J’y ai découvert un palmarès et une diversité de modèles bien plus riches que ce à quoi je m’attendais. Alfa, ce sont des voitures incroyables comme la 8C bien sûr, la mythique Tipo 33 Stradale, mais aussi les 8C et 6C du début du siècle dernier, le très réussi coupé GT Bertone « Boite aux lettres », la Montréale et ses fausses paupières, le surprenant prototype 6C Aerodinamica Spider, et bien d’autres encore« .

LBA : Quel est votre sentiment sur la gamme actuelle ?

Georges M : « La gamme actuelle grand publique de mon point de vue est très limitée, elle se résume à une Mito, une 159 (Berline- Break) vieillissante et une Giulietta pour les derniers modèles. Donc je trouve cela restreint malgré les quelques séries limitées de la Mito. J’avoue avoir du mal avec la face avant de cette dernière et ses ailes Av surdimensionnées suggérant une version GTA, ainsi que la Giulietta ; je trouve qu’au niveau des optiques avant il manque légèrement d’agressivité ou bien de cohérence avec les feux arrière. Cependant j’apprécie beaucoup son intérieur, repris en partie de la 8C et je trouve qu’Alfa Romeo a fait d’énormes progrès de finition sur les intérieurs« .

Florian J : « La gamme Alfa Romeo d’aujourd’hui est un bon début. La Mito est à mon goût une excellente voiture et une très bonne alternative aux Mini, DS3, et A1 par exemple, avec ce petit côté italien rétro en plus. Quand à la Giulietta, elle me paraît très aboutie. Il ne manque plus qu’à tirer la gamme vers le haut pour que la marque révèle tout son potentiel. Une succession à la 159, la très attendu Giulia, mais aussi un coupé dans la lignée du GT ou du GTV et un spider, des autos indissociables de l’esprit Alfa Romeo d’après moi. On peut souhaiter aussi le retour d’une routière, pour donner suite à la 166 et offrir une alternative latine à la concurrence. Ça ferait déjà un bon renouveau. Et concernant l’arrivée imminente de la 4C, je suis impatient ! Georges et moi étions allés voir l’auto au Fiat Motor Village aux Champs Élysés, l’auto est vraiment superbe et promet de belles caractéristiques« .

LBA : Passons désormais à la 6C Cuore Sportivo Concept. Pouvez-vous nous détailler le projet ou les inspirations par exemple ?

Georges M : « L’auto se veut dessinée en hommage aux grandes GT d’Alfa Romeo. La 6C Cuore Sportivo reprend par conséquent les traits de différents modèles du passé de l’entreprise, au travers d’une approche moderne, et dans la continuité de la 8C Competizione.  De l’avant, inspiré des années 30 au travers de la 6C 2500 Sport Touring Berlinetta, vers l’arrière, orienté comme la 8C Competizione vers les années 60 fièrement représentées par la 33 Stradale, l’auto adopte clairement les gênes de la marque au Biscione, acquis au travers de sa glorieuse histoire« .

Florian J : « Cette GT mêle courbes classiques et lignes franches assumant pleinement son style néo rétro. Si l’avant désintégré se distingue de l’arrière plus unifié, l’ensemble du style de l’auto est guidé par le V, ou boomerang, qui est représenté principalement par la calandre. On peut notamment retrouver cette géométrie dans les optiques, l’ouïe latérale, l’embouti arrière et l’échappement. Outre les poignées de porte dissimulées de la même manière que sur la 156, on retrouve aussi le Quadrifoglio Verde qui en permet l’ouverture« .

LBA : Ce projet doit forcément vous donner des envies pour le futur de la marque. Des espoirs, des désirs ou même des fantasmes ?

Georges M : « Mes fantasmes concernant Alfa ? J’en aurais plein et tous plus fous les uns que les autres. Par exemple une Alfa Romeo propulsion ou en Q4 avec un moteur V12 à l’avant et un poste de conduite le plus proche possible de l’essieu AR, avec un Design à la fois contemporain et racé. Est-ce bien réaliste de nos jours ? Je ne pense pas et malgré quelques exceptions, la tendance est au downsizing.

Cependant, j’espère que les dirigeants du groupe puissent faire les bons choix sur du long terme afin que la marque ne disparaisse pas, tout en ne perdant pas de vue ce que caractérise une Alfa Romeo: sonorité, moteur et comportement routier et si possible avec moins de défauts de finitions, et surtout pas de moteurs américains !« .

Florian J : « Notre 6C ! Elle incarne fortement la GT ce que nous souhaitions voir dans une gamme Alfa, et ce serait un grand plaisir de la voir en concret ! Sinon bien sûr une succession à la magnifique 8C, ou peut-être un coupé GT 2+2 dans l’esprit de la Montréal remise au gout du jour, en conservant des lignes rétros tout en courbes qui font le charme des automobiles italiennes. Et pourquoi pas rêver d’un retour en endurance. On peut penser à la future Giulia en relève de la 156 DTM , ou plus poussé encore, une LMP1 pour accompagner Ferrari qui tourne en F1 et en GT. Après tout, dans les années 90 le prototype SE 048 E l’avait bien laissé imaginer… Dans le domaine du rêve tout est possible !« 

LBA : Tiens, et votre auto du quotidien pour conclure ? Une Alfa évidemment ?

Georges M : « Actuellement et depuis 2008, je possède une Alfa Romeo 156 TI 2.4 JTDm d’occasion en berline pour laquelle j’ai traversé quasiment la France entière pour aller la chercher. Elle totalise déjà plus de 200 mille km et fonctionne à merveille. J’aurais aimé avoir une 156 GTA avec le 3.2L Arese, ou alors la version 3.7L d’Autodelta UK mais la raison m’a poussé à trouver ce compris de plaisir de conduite et budget d’utilisation au quotidien.« 

Florian J : « Celle qui est à l’origine de ma passion pour les Milanaises, une 156 Mk3 ! Une voiture très confortable, agréable et sécurisante que je possède depuis plus de 3 ans, et que j’ai toujours plaisir à conduire. Ses lignes n’ont à mes yeux pas trop mal vieillies et son comportement routier reste sain et excellent. Pour ce qui est du cœur, il s’agit d’un sage mais volontaire 1.9 jtd qui est plus que suffisant pour l’usage que j’en fait.« 

Après la 8C, en attendant la 4C et le roadster conjointement élaboré avec le Japonais Mazda, Georges et Florian livrent ici leur 6C Cuore Sportivo Concept, une auto à découvrir avec la galerie ci-dessous. Merci à Georges et Florian pour s’être gentiment et simplement prêtés au petit jeu des questions réponses. Et si vous aussi fourmillez de projets que vous désirez faire découvrir aux lecteurs du blog auto, n’hésitez pas à nous contacter…

Alfa-6C-Cuore-Sportivo-Concept-3Alfa-6C-Cuore-Sportivo-Concept-2Alfa-6C-Cuore-Sportivo-Concept-4Alfa-6C-Cuore-Sportivo-Concept-1Alfa Romeo 6C - WebDraw - 01

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Nos lecteurs ont du talent : Georges, Florian et l’Alfa 6C Cuore Sportivo Concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

Tous simplement merveilleuse !!

Bravo vous êtes très inspirés 😉

La 6 c cuore sportivo concept est juste magnifique ..

Loshe
Invité

En cabriolet, cette 6C le ferait bien davantage parce que son toit ultra surbaissé, je n’en vois pas l’utilité.
La vision arriere et de coté du conducteur est carrément obstruée au point que s’en est meme dangereux. A l’inverse en cabriolet, à la maniere d’une Caterham cette version serait plus concrete.

Toyos
Invité

Wow 🙂 magnifique !!

Alfiste
Invité

Merci Georges et Florian pour ce partage de passion que je comprends a merveille étant moi même possesseur d’un GTV 3.2 Arese, je suis moi aussi Alfiste jusqu’au bout des ongles depuis le jour ou je suis monté dans une 33 Boxer. Comme vous je participe a plusieurs rassemblement tout au long de l’année et je suis d’ailleurs impressionné du nombre de membres partout en France. J’ai déménagé plusieurs fois en France et partout il y a toujours un rasso mensuel pas loin. Au plaisir de vous croiser.

Michel 68
Invité

Il ne manque plus qu’un V6 pour animer ce concept car .
Le nouveau V6 3.0 bi-turbo de chez Maserati pourrait faire l’affaire …

wpDiscuz