Accueil Design Nos lecteurs ont du talent : Sébastien et son revival de 4L

Nos lecteurs ont du talent : Sébastien et son revival de 4L

378
17
PARTAGER

Suite de nos sujets abordant le concours de design Renault 4 Ever. Si le sujet consacré au projet réalisé par David Obendorfer n’a pas manqué d’alimenter le débat, très vite vos impressions ont aussi été orientées vers une proposition annexe suite au commentaire d’un lecteur. Souhaitant davantage se rapprocher de son lectorat et espérant susciter des vocations, la rédaction du blog auto prenait donc contact avec Sébastien Cabanel alias Chusky…

Graphiste freelance installé à Béziers, Sébastien s’est gentiment prêté au petit jeu des questions/réponses nous offrant au passage quelques esquisses virtuelles de sa propre 4L revisitée. Entretien.

Comment avez vous eu vent du concours ?

« J’ai pour rituel de passer en revue mes quelques « favoris » orientés design automobile et c’est au détours de l’un d’eux (carbodydesign.com) que j’ai pris connaissance de ce concours. Je ne me suis toutefois lancé dans l’aventure qu’après que votre blog a relaté l’évènement car je tenais à m’assurer bien cerner un sujet appréhendé jusque là dans la langue de Shakespeare« .

Pourquoi avoir choisi d’y participer ?

« J’entretiens depuis toujours une certaine fascination pour le design automobile. En 2000, Peugeot lançait son premier concours de design ouvert à tous. Ayant quelques connaissances en 3D, je me suis prêté au jeu. A défaut de m’être classé, mon travail a tapé dans l’œil d’une entreprise australienne qui m’a contacté pour un partenariat sur un projet de véhicule électrique. Fort de cette expérience, j’ai renouvelé ma participation aux éditions suivantes et en me hissant dans les 30 projets finalistes. C’était pour moi quelque chose d’incroyable et cette émotion m’a définitivement donné le virus pour ce genre d’épreuve. Et puis remporter une 4L collector, c’est pas la classe à Dallas ?« .

Quelles étaient vos ambitions en prenant part à ce concours ?

« Gagner ! Plus raisonnablement, j’espérais figurer dans les 50 projets finalistes. Même si il m’est arrivé de m’imaginer au volant de la 4l à gagner, je garde toujours à l’esprit que le web regorge de personnes très talentueuses et professionnelles en ce domaine. On ne s’invente pas designer et n’ai aucune prétention en ce sens. Il y a des règles, des codes visuels et des bases dont je ne dispose pas, mais avant tout, il faut innover. Je suis parti investi, motivé mais humble avant tout« .

Comment avez-vous travaillé pour réaliser votre projet ?

« Je me suis d’abord intéressé  au cahier des charges de la 4L d’époque. J’ai ensuite cherché à travers la toile différent exemples de « revivals », la question  étant comment appréhender cette 4L ? Devais-je partir sur un style rétro prononcé ou sur une interprétation plus en phase avec les canons de beauté du moment… J’ai opté pour la seconde option. A défaut de savoir correctement dessiner et poser mes idées sur papier, je me suis directement lancé dans la modélisation du projet. Je suis parti d’un cube que j’ai dégrossi, « subdivisé » et travaillé en fonction de ce que j’avais en tête. Rien de très académique en fait. Une fois les grandes lignes établies je me suis confronté à mon plus gros souci : mon manque de technique. Bien des fois j’ai recommencé mon travail de la veille en fonction des solutions que je découvrais en pratiquant mes logiciels. Le travail sur la partie arrière du véhicule a été la plus délicate à traiter. Être autodidacte a ses limites… Par exemple, je ne savais pas comment découper et rendre fonctionnelles les ouvertures comme le capot ou les portes. Je les ai ajoutés sous « toshop ». Au final et après de nombreuses nuits blanches, j’ai remis mon projet, pétri de doutes mais avec malgré tout la satisfaction du devoir accompli« .

Au fait, si je vous dis 4L, vous me répondez quoi ?!

« Simplicité, praticité  et polyvalence ! Je me suis basé essentiellement sur ces critères pour réaliser mon modèle. Je souhaitais aussi lui donner une « bouille » sympathique. J’ai toujours trouvé cette voiture conviviale. J’en ai vu du reste un nombre impressionnant via ce concours. Elles ont pourtant toujours été là, se fondant parfaitement dans le parc automobile actuel, presque intemporelles. Pour autant, le sujet du concours était plus subtil et exigeant. Je reconnais avoir un peu léger autours de ma réflexion sur le concept d’économie circulaire« .

Pour conclure, Chusky dans le civil, c’est ?

« Sébastien, graphiste freelance installé à Béziers, autodidacte passionné qui a trouvé via le numérique un fantastique outils de création, d’inspiration et d’expression !« .

La rédaction du blog auto remercie Sébastien pour s’être prêté au jeu. Pour découvrir son portfolio et nombreuses réalisations, n’hésitez surtout pas à cliquer ici. Enfin, pour conclure et en revenir au cœur du sujet, voici ci-dessous quelques esquisses de sa 4L.

4L-Concept-file24L-Concept-file54L-Concept-file64L-Concept-file14L-Concept-file44L-Concept-file3

A lire également. Renault 4 Ever : un revival de Quatrelle par David Obendorfer, Saline4Fun : une 4L de 290 ch à la Speed Week et 280 km/h dans le viseur, La photo du jour : Renault 4L 3000, La 4L prépare ses noces d’or et Rétromobile 2011: R4 & 4L.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Nos lecteurs ont du talent : Sébastien et son revival de 4L"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nicolo
Invité

Avant sympa, c’est vrai que les deux ailes réunies en une seule pièce ne ferait pas rire un ingénieur.
Arrière par contre laborieux, un peu à oublier le mélange ancienne C3/ ancienne micra.
Je te souhaite bonne chance pour la suite.
Un autre graphiste Free.

jr
Invité

on dirait plus c3 pluriel

r.burns
Membre

C’est exactement ça, une C3 Pluriel en 5 portes

Mixée avec une Dacia Sandero

jerome
Invité

j’trouve qu’il s’en sort pas mal
à l’égard du travail à accomplir….
en effet la 4L, sans occulter son formidable aspect pratique
n’a jamais eu le charme d’une mini ou d’une 500……

ikloh
Invité

ayant une 4L, je trouve la réinterprétation très réussie.

joli dessin.

et puis, c’est un dessin. en cas de lancement grande série, il est clair que les ingénieurs reprennent la main sur les pieces à mettre en oeuvre.

la 4L etait simple, et dans sa conception et dans sa réalisation.

belle vison en tout cas.

Carlos Ghost
Invité
A part les jantes, trop mastoc, rien à redire (et je préfère la , qui est déjà en fond d’écran de mon ordi). Mais je doute que vous arriviez à intéresser Renault : – Votre dessin n’est pas assez tarabiscoté, pas assez je m’la-pète, pas assez agressif*, trop lisible dès le premier abord. – Vos surfaces vitrées sont trop grandes, alors que la mode est au fourgon cellulaire pour les passagers de l’arrière, voir le coupé Mégane. – En conséquence, la ligne de caisse est horizontale, alors que la mode est au profil « cale de bois » Et si… Lire la suite >>
wpDiscuz