Accueil Audi Essai Audi A3 Sportback : mini break ?!

Essai Audi A3 Sportback : mini break ?!

343
4
PARTAGER

Vous hésitez pour une berline compacte mais le manque de coffre vous bloque dans votre choix ? Alors n’hésitez plus, Audi a réalisé votre rêve en greffant deux portes à son Audi A3 mais en lui donnant aussi un peu plus de coffre : l’Audi A3 Sportback est née. Présentation.

Lancée en 2004 et restylée en 2008, l’Audi A3 commence à avoir de l’âge mais ce n’est pas pour autant que la marque germanique laisse tomber un de ses best-sellers en attendant sa relève, prévue pour fin 2011, voire même 2012. Dénommée « Sportback », la version 5 portes reprend les caractéristiques du style Audi tout en apportant sa touche « famille » grâce au coffre de celle-ci, plus important que sa sœur 3 portes. Explications.

 Il parait peu facile de se différencier des autres au niveau du style des compactes 5 portes mais pourtant, la marque d’Ingolstadt a innové le segment grâce à cette version Sportback aux allures de mini break. Audi aurait pu, en effet, tout simplement greffer 2 portes supplémentaires à sa version 3 portes, comme il l’avait fait sur la précédente génération. Mais, Audi a voulu montrer sa touche personnelle et cette carrosserie donne l’impression d’un break tout en gardant le style d’une compacte. Cependant, on ne peut pas considérer la version Sportback comme un vrai break mais plutôt comme une compacte avec du coffre.

Apparue en 2004, l’Audi A3 Sportback subit également le facelift de la gamme au printemps 2008. Comme toutes les nouvelles Audi qui sortent sur le marché, l’A3 Sportback adopte la calandre « Single Frame », typique du nouveau style de la marque aux anneaux. Niveau esthétique, elle reçoit un nouveau bouclier avant et arrière, un nouveau capot et de nouvelles optiques, ces dernières sont équipées de la technologie LED. Les rétroviseurs sont maintenant équipés de rappels clignotants (disposés sur les ailes avant sur l’ancienne génération).

De nouvelles options seront dorénavant disponibles comme le Magnetic-Ride (amortissement piloté) ou la nouvelle boîte de vitesses S-Tronic 7 rapports. On peut également choisir une version 4 roues motrices, dénommée « Quattro ». Enfin, une version S3 de la Sportback apparaît pour coiffer la version haut de gamme et sportive de la marque, elle est équipée du 2.0 TFSI qui développe 265 chevaux. Ames sensibles s’abstenir.

A lire également :
Essai Audi A3 Sportback : petit cœur, gros souffle
Essai Audi A3 Sportback : à bord, simple mais efficace

A voir également : Galerie Essai Audi A3 Sportback

240045240058240070240079240085

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz