Accueil Actualités Entreprise Volvo sous le contrôle du Chinois Geely ?

Volvo sous le contrôle du Chinois Geely ?

37
20
PARTAGER

Amis de la rumeur et des spéculations, bonjour ! Selon diverses agences de presse internationales, Ford et le Chinois Geely auraient finalement trouvé un terrain d’entente pour le rachat par le constructeur de l’empire du milieu de la filiale nordique. Une lettre d’intention aurait été signée. Selon ces mêmes agences de presse, il reterait nombre de détails à régler comme le coût, le transfert des technologies, les lieux de production ou le positionnement alors de la marque Volvo. Bref, encore une fois pas mal de conditionnel même si il y a plus d’un mois environ le gouvernement chinois aurait donné son accord à Geely et tiré la ligne de crédit facilitant l’acquisition financière.

Alors, info ou intox ? Intox ou info ? Choisissez votre camp alors que plusieurs organes de presse donnent crédit aux dernières rumeurs envoyant le constructeur Volvo sous le contrôle du Chinois Geely. Il est assez délicat de savoir où placer le curseur de la « vérité » tant depuis la dispersion de GM notamment les constructeurs chinois semblent être prêts à se placer pour l’achat de telle ou telle filiale. Si ceci venait à être avéré, cela renforcerait les rumeurs les plus insistantes du passé.

On se souvient notamment que des émissaires du constructeur chinois s’étaient rendus en Suède afin de rencontrer leurs homologues Volvo (tout en niant plus tard un quelconque intérêt). Plus concrètement, bien que toujours au conditionnel, la production devrait être rapatriée sur l’usine Geely de Dongguan (province de Guanzhou) avec la production actée du premier modèle. Ce serait le XC90 et ce à partir de 2011. En outre Geely (qui aurait donc soufflé l’achat à son homologue BAIC) aurait promis des investissements à hauteur d’une dizaine de milliards de dollars (sans pour autant préciser le calendrier ni la durée) et le montant de la transaction s’élèverait à 1,5 milliards de dollars.

Deux bémols ? Ford réclamait aux dernières nouvelles six milliards de dollars et le gouvernement suédois aurait-il accepté telle casse sociale en accordant le transfert de la production en Chine ? Ford n’a pas commenté l’information. Geely non plus. Et Volvo ? « Pure spéculation« , à en croire un porte-parole de la marque.

A lire également. Volvo : les tribulations d’un Chinois en Suède, Volvo : Geely n’est pas acheteur mais Volvo sera Chinois quand même et Geely nie un quelconque intérêt pour Volvo.

Sources : Motortrend et China Daily.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz