Accueil Actualités Entreprise BAIC en course pour racheter Volvo ?

BAIC en course pour racheter Volvo ?

37
1
PARTAGER

Dans tous les feuilletons actuels vente/achat du paysage automobile international, l’actualité de ces derniers jours et ultimes semaines a surtout été marquée par Opel et Saab. Bon, si l’avenir du premier cité semble quasi définitivement acquis, le second constructeur nommé navigue encore à vue. Tiens Saab n’a-t-il pas du reste comme ultime prétendant le Chinois BAIC celui-là même qui avait tenté de déposer une offre de dernière minute pour s’offrir Opel ? Si, si. Et bien même s’il n’a pas officiellement nié ses vues sur Saab, BAIC déboule ce jour comme candidat très crédible pour le rachat de Volvo. Oui le dossier Volvo/Ford, l’autre sujet un peu passé sous silence depuis quelque temps. Pékin a-t-il donné son feu vert à BAIC en lui garantissant des deniers à taux préférentiel ?

Bon, Opel c’est manqué. Saab, je suis encore en course. Allez hop et quid de Volvo ? Ford cherche toujours un acheteur, non ? Oui, allez pourquoi pas Volvo histoire de donner plus de crédibilité mondiale au secteur automobile chinois tout en débarquant réellement sur le vieux continent.

BAIC donc serait entré en négociations avec les responsables de Ford et Volvo. Conditionnel de rigueur bien entendu. Une équipe de dirigeants chinois serait même actuellement en Suède pour visiter le siège de Volvo, faire le point sur les infrastructures et commencer à jouer carte sur table.

Attention, le dialogue n’en serait toujours qu’au stade préliminaire. BAIC entrerait ainsi en concurrence directe avec son homologue Geely même si concernant ce dernier, entre annonces puis démentis et nouvelles informations, on ne sait plus trop à quel saint se vouer. Selon diverses sources, quatre candidats (mais pas Daimler ou Renault un temps évoqués), dont ces deux Chinois, seraient finalement en course pour le rachat de Volvo.

N’ayant pas demandé de soutien financier à l’administration Obama, Ford, qui compte revenir dans le vert pour 2011, cherche depuis la fin de l’année à se séparer de sa dernière filiale étrangère et donc quelques liquidités. Un constructeur scandinave que les Américains avaient acquis en totalité pour 6,45 milliards de dollars en 1999 et dont ils réclament aux dernières nouvelles la somme de 6 milliards de dollars. Pas évident que le deal soit signé pour tel montant alors que l’identité du repreneur devrait faire surface à la fin du mois…

A lire également. Volvo : les tribulations d’un Chinois en Suède, Volvo : Geely n’est pas acheteur mais Volvo sera chinois quand même, Vente de Volvo : le dossier avancerait et Ford demande six milliards pour Volvo.

A voir également. Galerie Volvo S80L Chine.

142437142441142444142447

Source : diverses.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz