Accueil Cabriolet Rétromobile 2009: Lancia Aurelia B24

Rétromobile 2009: Lancia Aurelia B24

106
3
PARTAGER

Sa ligne sculpturale en fait -sinon la plus belle- un icône du design italien des années 50. Elle consacre Pininfarina comme LE carrossier transalpin de la période à venir. Dans « le Fanfaron » aux mains de Vittorio Gassman, véhicule personnel de Roger Vadim utilisé pour « Et dieu créa la femme », c’est l’outil de travail du latin lover. Ces lignes galbées font écho aux rondeurs à la mode des deux côtés de l’atlantique. Pare brise panoramique, pare chocs ourlés, portes minimales et capote symbolique, la B24 « Spider America » exporte la Dolce Vita à Hollywood. Les dessous de la belle ne sont pas en reste. Roues indépendantes, boite accolée au pont arrière et 6 cylindres en V, elle est fidèle à l’esprit innovant de la marque. A peine plus raisonnable, plus pratique et moins rare (521 exemplaires contre 240), le cabriolet se négocie deux fois moins cher. Mais reste, comme toute Aurelia, dans les hautes sphères de l’italienne exclusive.

Lire également: Tiroirs de l’insolite: Les cales de l’Andrea Doria

162630162633162636162639162642162645162648162623162627

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz