Accueil Dodge Dodge Journey

Dodge Journey

214
11
PARTAGER

2007_journey_01_250.jpgDepuis des années, Chrysler cherche à prendre pied de façon plus durable sur un marché Européen abandonné en 1978. Si durant pas mal d’années, l’expérience a surtout ressemblé à de l’acharnement thérapeutique, les nouveaux modèles semblent désormais plus adaptés à nos marchés. Aujourd’hui, cette pénétration Européenne a un enjeu d’autant plus important que Chrysler est redevenu indépendant, et reste malgré tous ses efforts, concentré sur l’unique marché Américain. Pour prouver sa détermination, Dodge dévoile son tout nouveau crossover, Journey, en première mondiale au salon de Francfort…

Avec ce nouveau modèle, Dodge, et Chrysler dans quelques mois avec sa propre version du véhicule, semble prendre le train en marche. Car tout crossover soit-il, il s’apparent surtout à un SUV et trouve face à lui des véhicules tels que les Hyundai SantaFe et autres Rav4 ou CR-V, ainsi que les nouvelles générations telles que les GMC Acadia / Saturn Outlook ou Ford Edge… En Europe, même moins nombreux, ses concurrents se nommeront Tiguan, Antara, Captiva, Koleos, Kuga, mais aussi, 4007, C-Crosser, et Outlander
2007_journey_012007_journey_022007_journey_032007_journey_042007_journey_05

Transition aisée entre l’Outlander et ses clones, car le Journey reprend la même plateforme commune Chrysler / Mitsubishi, qui sert également aux Mitsu Lancer, Chrysler Sebring, Dodge Avenger, Caliber, Jeep Compass et Patriot… La parenté s’arrête là, car le Journey dispose d’une ligne bien à lui, qui tend à le rapprocher de l’Avenger par le traitement de sa face avant. L’ensemble n’est pas particulièrement réjouissant ni original, surtout pour une Dodge serait on tenté d’ajouter.

2007_journey_062007_journey_072007_journey_082007_journey_09

L’intérieur fait très Américain, avec une symétrisation de la planche de bord, de gros boutons, et des plastiques pas forcément très flatteurs. On y trouve aussi beaucoup de rangements, réfrigérés ou pas, des porte-gobelets, des prises 12V ou 110V… Le tout accompagné d’une modularité assez soignée, banquette coulissante (sur 120 mm) fractionnée 1-3 / 2-3 avec un dossier central rabattable faisant office d’accoudoir, accès aisé au troisième rang, siège passager avant rabattable… Dommage que le plancher en soit pas parfaitement plat entre le seuil et le second rang lorsque les deux sièges arrière sont repliés. Le Journey ajoute à cela des portes arrière ouvrant à 90° ainsi que des rehausseurs enfants intégrés à la banquette de rang 2.

2007_journey_192007_journey_202007_journey_212007_journey_222007_journey_26

La troisième rangée de siège, non obligatoire, propose deux places légèrement rehaussées, avec dossier inclinable. Un rangement est situé sous le plancher derrière ces deux places. Sur les versions à 5 places, on trouve un grand rangement sous plancher en trois parties à la place des deux sièges arrière.

Coté équipement, on retrouve l’essentiel des petits plus proposés sur les Caliber / Avenger / Sebring. Citons pêle-mêle navigation avec stockage des cartes sur disque dur, port USB pour le système audio, boîte à gant réfrigérée « Chill Zone », lampe torche rechargeable au plafonnier arrière, caméra de recul, radio Satellite Sirius (USA / Canada uniquement), téléphonie mains libres Bluetooth…
2007_journey_252007_journey_272007_journey_28

Le moteur entrée de gamme est un 4 cylindres 2.4 délivrant 129 kW / 173 ch et 225 Nm, avec une boîte manuelle à 5 rapports, ou automatique à 4 rapports en Amérique du Nord. Un V6 2.7 de 138 kW / 186 ch et 191 Nm sera proposé sur certains marchés, avec une boîte auto à 6 rapports. Il sera systématiquement livré en version FlexFuel en Amérique du Nord, avec boîte automatique 4 rapports. Le haut de gamme disposera d’un V6 3.5 de 175 kW / 235 ch et 315 Nm, avec boîte auto à 6 rapports, et surtout 4 roues motrices disponible. Il s’agit de la seule version à 4 roues motrices de la gamme… le Journey sera donc un simple véhicule traction en Europe.
Car chez nous, l’essentiel des ventes sera effectué par la version dotée du 2.0 TDi fourni par Volkswagen dans sa version 140 ch. Un offre qui sera même proposée avec la boîte DSG, mais sans transmission intégrale.
2007_journey_102007_journey_112007_journey_122007_journey_132007_journey_14

2007_journey_152007_journey_162007_journey_172007_journey_18

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Dodge Journey"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Toutall
Invité

j’adore le dessin des feux! super beau!

Cygnus
Invité

Tableau de bord de camionette, plastique dur et attrappe poussière (électricité statique) comme sur le Nitro…
La face avant est sympa, elle me fait penser au Tahoe de Chevrolet mais lui au moins il est plus joli. L’arrière, une impression de déjà vu.

La glacière, une belle cachette, cacher sous un tapis et hop, on passe quelques colis sans problème à la douane.

PBV
Invité

Beau concentré de modularité avec de vraies places en troisième rang avec même un reste de coffre, une belle alternative aux monospaces bien tristes chez nous !
Vu la différence Euro/dollar, il pourrait arriver chez nous pour 20.000 Euro et lancer un pavé dans la marre !

Niko
Invité

pour info il ne s’agit pas d’un ennième SUV mais d’un monospace qui viendra remplacer en 2008 l’actuel Voyager…. Chrysler gardant sous son patronyme le Grand Voyager ( Town and country aux US ). Concernant la qualité c’est vrai que chez Dodge on ne peut pas enfoncer ses pdoights dans le plastique du tableau de bord mais bon qu’est ce qu’on s’en tape… de plus pour rappelle la marque au bélier est en moyenne 20% moins chere que ces concurrentes… et on critique moins TOY et autres japonnais qui pourtant utilisent le même genre de plastique c’est bizarre non?

Hilios
Invité

Les Dodge, j’ai toujours aimé pour la gueule de leurs caisses, quel que soit le gabarit.

Mais, l’intérieur m’a souvent déçu en rapport avec l’extérieur. Dommage… MAis avec le temps, ça risque de changer. Le Nitro offre déjà beaucoup pour son prix.

wpDiscuz