Accueil Pratique Dossier : comment bien choisir son pneu hiver ?

Dossier : comment bien choisir son pneu hiver ?

2448
26
PARTAGER
Un pneu hiver sur la neige

Après l’été, l’automne et après l’automne, l’hiver. Et avec lui les températures qui se rapprochent de zéro. À cette occasion, certains d’entre vous pensent peut-être à permuter leurs gommes pour des pneus hiver. Intéressons-nous donc à leur utilité, aux différents choix possibles en la matière et aux alternatives disponibles sur le marché.

Pour paraphraser l’un des héros de la série Game of thrones : l’hiver vient… Et avec lui la question de savoir s’il faut ou non troquer ses gommes été pour des homologues plus adaptés aux températures et aux intempéries de saison. Quelle est l’utilité du pneu neige ? Quelles sont ses spécificités ? Que proposent les équipementiers ? Existe-t-il des alternatives ? Autant de questions auxquelles nous allons vous proposer des réponses dans ce dossier.

Quelle différence entre pneu hiver et pneu neige ?

Hiver, neige, ces deux appellations désignent en réalité le même type de pneu. C’est à la marque allemande Continental qu’en revient la parenté, lorsqu’elle lance en 1972 le premier pneu neige sans clous, nommé ContiWinterContact. Les techniques utilisées ayant considérablement évolué depuis, le niveau sonore de ces pneus s’est amélioré permettant leur utilisation sur route, et plus uniquement sur la neige.

On aurait coutume de penser que ces pneus spécifiques n’ont d’utilité que dans les régions montagneuses. Il n’en est rien. Car ce type de pneumatique commence à avoir un avantage lorsque les températures descendent en-dessous de 7°. De par leur composition, ces gommes spécifiques offrent alors un meilleur niveau d’adhérence qu’un pneu été. Celui-ci, en effet, aura tendance à durcir à mesure que le thermomètre descend, allongeant notamment les distances de freinage.

Un pneu hiver en détails

Par rapport à son homologue été, le pneu hiver est composé d’une plus grande quantité de caoutchouc, alliée à une quantité également plus conséquente de silice. Ce mélange permet de conserver un pneu plus malléable, même à des températures très fraîches. De plus, les rainures spécifiques du pneu hiver permettent d’évacuer plus efficacement boue et neige, tandis que les lamelles taillées dans la gomme lui permettent d’adhérer plus efficacement à la route.

En revanche, le pneu hiver se montre de par son dessin plus bruyant que le pneu été sur sol sec. D’où la tendance à permuter les deux montes pour un meilleur confort auditif dès que le printemps pointe son nez. Enfin, sachez que s’il n’y a pas obligation en France de s’équiper de pneus hiver, nos voisins allemands l’imposent de novembre à avril, et ce depuis le 1er octobre 2012. Et en Italie, ces pneumatiques sont également obligatoires, mais uniquement sur certaines routes.

Côté tarif, sur des dimensions standards, les prix des pneus hiver sont légèrement plus élevés que ceux pratiqués sur les été (comptez 10% de plus). L’intérêt de vérifier les prix sur un comparateur et d’autant plus intéressant. Le site tiregom.fr propose par exemple ce type de services.

Pneu hiver : quelle offre existe sur le marché ?

Des échoppes de spécialistes aux sites internet, les possibilités pour trouver et acheter ses pneus hiver ne manquent pas. De même, nombreuses sont les marques à proposer ce type de produit. Pour y voir plus clair, nous allons prendre trois véhicules, récents et de différents segments et étudier quelles sont les possibilités pour chacun.

Nous avons retenu le SUV Citroën C3 Aircross dans sa finition d’entrée de gamme Feel (chaussé en 195/60 R16), la citadine Ford Fiesta en version haut de gamme Vignale (205/45 R17) et l’Opel Insignia Grand Sport en déclinaison intermédiaire Innovation (215/55 R17). Ce comparatif ne se veut pas exhaustif, mais a plutôt pour objet de cerner les points forts et les points faibles au sein des différentes gammes de prix.

Préférence nationale oblige, commençons avec le C3 Aircross. L’offre démarre avec le Snowdragon HP de la marque anglaise Imperial, proposé à 45 euros. En haut de l’échelle, c’est le Pirelli W210 Sottozero qui se révèle le plus onéreux, avec un prix moyen de 85 euros. L’un comme l’autre offrent un bon niveau d’adhérence même sous la pluie, en revanche leur impact sur la consommation est important.

En termes de compromis, Michelin de son côté propose le X-Ice, économe en matière de consommation mais moins efficace que le Pirelli. Question tarif, les deux équipementiers se marquent à la culotte puisque le pneumatique français s’affiche à 80 euros.

Rouler sur la neige

Pour la Fiesta, c’est en revanche le Michelin Alpin 5 qui se montre le plus onéreux (environ 140 euros), mais avec 68dB, il bénéficie d’un niveau sonore moins élevé que ses concurrents, et notamment le Pirelli Sottozero (72dB). En milieu de tableau, l’on retrouve Firestone  avec le Winterhawk 3 et Nankang  avec le Winter Activa SV-2 dont les performances sont similaires. A noter que le premier coûte 92 euros l’unité, tandis que le second est affiché à 66 euros… Enfin, pour les petits budgets, c’est à nouveau Imperial qui se démarque avec le Snowdragon 3 à 50 euros, économe en carburant mais qui pèche en étant assez sonore (71 dB).

Terminons avec l’Insignia Grand Sport. Pour elle, c’est le Goodyear Ultragrip Performance G1 qui tient le haut du panier. Peu énergivore et capable de très bonnes performances sous la pluie, il est affiché à 135 euros. Plus bas dans la hiérarchie, on retrouve le Nankang (73 euros l’unité), plus bruyant (71 dB contre 69 au Goodyear) et au bilan consommation moins intéressant. Au rang des premier prix, c’est le Powertrac Snowstar qui représente la meilleure affaire, à 52 euros. Energivore lui aussi, il possède cependant de bonnes aptitudes sur chaussée humide et se paie le luxe d’être plus silencieux que le Nankang avec 70 dB.

En résumé, le choix d’un pneu hiver se fera selon les critères suivants :

  • le budget alloué
  • l’incidence de la monte sur la consommation
  • le niveau sonore
  • la performance sur les terrains autres que la neige ou le verglas

Pneu clouté, chaussettes à neige : des alternatives intéressantes ?

A contrario du pneu hiver, le pneu clouté n’a que peu d’utilité en-dehors des régions montagneuses où la neige tombe en quantité et tient à la route. En cas de pluie, n’espérez pas avoir une adhérence aussi importante qu’avec des pneus hiver, le métal des clous et le bitume mouillé ne faisant pas bon ménage. De plus, l’utilisation des pneus à clous est encadrée.

L’arrêté du ministère des transports du 18 juillet 1985 précise en effet qu’ils ne peuvent être utilisés « que du samedi précédant le 11 novembre jusqu’au dernier dimanche de mars l’année suivante ». En cas de circonstances climatiques exceptionnelles toutefois, le Préfet peut modifier ces dates. Ce même arrêté ministériel précise également qu’ainsi chaussé, la vitesse est limitée à 90 km/h.

Comportement d'un pneu sur la neige

Et les chaussettes à neige alors ? Alternative crédible aux traditionnelles chaînes depuis plusieurs années, elles ont le mérite d’être plus simples à installer que les traditionnelles chaînes (ceux qui ont déjà monté des chaînes en gardant leur calme, levez la main…). S’accommodant plus facilement avec les aides à la conduite actuelles (ESP, ABS pour les principaux), les chaussettes peuvent être intéressantes mais uniquement dans le cadre d’une utilisation sur bitume enneigé. De plus, il est préconisé de ne pas dépasser 30 à 40 km/h ainsi équipé. Si certains produits dépassent la centaine d’euros, comptez entre 40 et 70 euros la paire.

Au moment de conclure, nous espérons que ce tour d’horizon sur les pneus neige et leurs dérivés vous aura aidé à y voir plus clair. Mais bien entendu la pertinence d’un changement de monte et le choix du matériel (ou plutôt des armes…) n’appartient qu’à vous.

Illustrations : Bridgestone / Michelin / Pirelli

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Dossier : comment bien choisir son pneu hiver ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
diedir
Invité

Merci pour le sujet de saison… mais Quid des pneus michelin « all-seasons » sont-ils pertinents ou à éviter ?

Lichi
Invité

Pour les pneus toutes saisons, vous pouvez regarder du coté du TCS qui met en ligne des essais (pneus hiver et été aussi accessoirement).
https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/tests/pneus/pneus-toutes-saisons.php

Perso j’utilise leurs tests depuis plusieurs année pour choisir mes pneus neige et de mettre le curceur ou je le souhaite entre tenue neige/pluie/usure, etc plutot que de choisir au hasard!

labradaauto
Invité
Pour avoir vécu longtemps dans les sapins avec des hivers qui portaient leur nom, j’ ai pu essayer multitude de pneus hiver, pneus neige cloutés, puis pneus lamellisés cloutés, pneus compétition. Je ne vais pas faire de propagande pour l’une ou l’autre des marques, je conseille à chacun de voir son budget . Evidemment il faut au minimum en hiver des pneus hiver lamellisés, On peut aussi consulter son choix dans les pneus rechappés. J’ai été très surpris des gommes très tendres usités pour ces rechappés, et avec un petit cloutage homologué , j’ai trouvé une option presque équivalente à… Lire la suite >>
oscar
Invité

Aucun professionnel digne de ce nom ne te les recommandera! jamais 😉 sauf peut être un vendeur d’accessoires auto qui veut juste… vendre

labradaauto
Invité
oui oui, très certainement oscar !très juste réponse ! Déjà, le cloutage des pneus: c’est du temps passé pour les ouvriers! Le temps: c’est de l’argent !- Ensuite chacun a le droit de considérer sa position son choix ! Depuis des années, il a été jusqu’à divulguer le canular qui a pris un certains temps que les pneus à clous étaient interdits ! oui! on a tous entendu ça à cause de certains de nos voisins qui n’en veulent plus sur leurs autoroutes. Il y a aussi des enseignements des anciens pneus à clous du grand père à grosse embases… Lire la suite >>
Le Chuck
Invité

« Nous avons retenu le SUV Citroën C3 Aircross dans sa finition d’entrée de gamme Feel (chaussé en 195/60 R16), la compacte Ford Fiesta en version haut de gamme Vignale (205/45 R17) »

Depuis quand la Fiesta est une compacte ?

Invité

Depuis quand le C3 aircross est un SUV?

Thomas Roux
Invité

Et pourtant c’en est un…😉

Invité

Non, c’est comme ça que Citroën le markette, mais c’est un minispace à peine rehaussé…

Maxence
Invité

Le pneu hiver n’a pas été inventé par Continental mais par Nokian… en 1934 !

Attention également. La gamme hiver de Michelin c’est l’Alpin, pas le X-Ice qui est un pneu nordique, un pneu fait pour des conditions hivernales sévères…

Maxence
Invité

Quant au choix dimensionnel, il est pour le moins étrange ! Il aurait fallu comparer sur les montes les plus courantes du marché comme le 205/55R16 ou le 225/45R17 pour les compactes (308, Golf, Megane…), les 185/65R15 et 195/55R16 qui équipent la majorité des citadines récentes (Clio, 208…), le 215/65R17 pour les SUV…

labradaauto
Invité

vous avez raison de soulever la question. Evidemment la logique voudrait qu’on monte des pneus étroits en hiver. ça tracte mieux, arrive plus tôt au tarmac pour ralentir, mais les assureurs sont formels, si on veut conserver sa couverture d’assurance, il faut observer les dimensions précisées pour le type de véhicule. Oui les autos actuelles ont des pneus larges ! Ce n’est pas qu’un inconvénient, car les routes sont bien dégagées généralement et en conduite mixte, la sécurité a été jugée meilleure.

bobix
Invité

« avantage lorsque les températures descendent en-dessous de 7° »

des preuves ? J’ai jamais vu de comparatif sur route secs

wpDiscuz