Accueil Berlines Peugeot, Peugeot, Peugeot!

Peugeot, Peugeot, Peugeot!

194
15
PARTAGER

McLaren_F1.jpg

Après Citroën et Renault, il semblait logique de faire une rétrospective Peugeot. Oui monsieur, c’est une vraie McLaren/Peugeot. Et en plus, elle n’a pas beaucoup roulé…

Boillot au grand prix de France 1914. Peugeot y va (presque) les mains dans les poches, alors que le rival Mercedes inaugure la stratégie: Pilette (futur père et grand-père de pilotes de F1) et Wagner doivent rouler pied au plancher pour « fatiguer » les Peugeot, tandis qu’au stand, on a prévu des pneus à « démontage rapide » (on en n’est quand même pas au pistolet pneumatique.) Bilan: Lautenschlager, Salzer et Pilette offrent le triplé à Mercedes, devant Boillot. Quelques jours plus tard, l’archiduc François-Ferdinand est assassiné…
Peugeot_F1.jpg

A Sochaux, la petite équipe qui a convaincu la direction de s’engager en grand prix est surnommé les « charlatans » par les autres ouvriers: le sport, c’est jeter l’argent par les fenêtres… La Peugeot recoltera de nombreux lauriers, notamment ici, à Indianapolis 1919 avec Jules Goux. Consommation du pilote: 1 litre de rouge par arrêt (soit 4 litres au total)! Harry Miller, impressionné par les Français, copiera le 4 cylindres double-arbre… Et Ettore Bugatti copiera plus tard Miller.
Goux.jpg

La Peugeot 402, qui, par la magie du dessinateur, mesure 10m de long…
Peugeot_402.jpg

Sur la route de l’exode, en juin 1940.
Exode.jpg

Magie du dessin N°2, avec ce cabriolet 203 de 1952 (en vraie, elle est plus petite qu’une 207CC!)
Peugeot_203_cabriolet.jpg

Paul Bouvot, patron du design Peugeot, vers 1965. C’est la 204 (que l’on devine sur la table à dessin) qui le met dans cet état?
Paul_Bouvot.jpg

L’arrivée du rallye du Bandama 1979: Timo Makinen (pantalon orange) va bien fêter sa victoire sur 504 V6 (de toute façon, même s’il avait perdu, il aurait fait la fête quand même.) Au premier plan, son navigateur, Jean Todt, époque talonettes et pat d’eph’.
Peugeot_504.jpg

Le coupé Griffe 4 de Pninfarina annonçait dés 1985 la 405 (cf. la nervure latérale.) C’est pourtant une 205 qui se cachait dessous.
Griffe_4.jpg
San Remo 1986. A peine arrivée, les trois 205 Turbo 16 sont exclues par les commissaires locaux. Du coup, Marku Alen (Lancia) a le champ libre pour le titre (comme par hasard…) Quelques semaines plus tard, la FIA annulera le résultat et Juha Kankkunen (Peugeot) sera sacré.
205_San_Remo_1986.jpg

Au salon de Paris 1988, Peugeot présente Oxia. C’est à la fois un teaser de la 605 et une ébauche de la 905…
Peugeot_Oxia.jpg

La voiture électrique Française produite en série a existé! Qui se souviens des 106, Clio et AX Electric?
106_Electric.jpg

Comment parler de Peugeot sans évoquer la 905?
Peugeot_905.jpg

Ray Charles,  conducteur d’une 306 Cabriolet le temps d’une pub tournée sur un lac salée. Sacré Ray, avec lui, même une apparition « alimentaire » devient magique…
Ray_Charles.jpg

Gilles Panizzi en 1995. Il n’était alors qu’un jeune espoir du rallye. Du coup, il était déjà content que Peugeot lui demande de tester la future 306 Maxi, même si à l’époque, dans l’hexagone, les Renault font la loi.
Panizzi_1996.jpg

Peugeot 907: je ne suis qu’un prototype.
Peugeot_907.jpg

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Peugeot, Peugeot, Peugeot!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
James
Invité

Bel article.

Fastbear
Invité

Peugeot a une belle histoire est une légitimité enviable dans le sport. Dommage que cela ne se vois pas dans la rue. Sympa de multiplier les protos mais ce n’est pas la dessus que ce construit une image.

opil
Invité

je vois pas où tu as vu que peugeot n’a « pas d’image »
peugeot a une image tout à fait correcte en tant que constructeur français
une image que d’autres auraient même tendance à envier…

Anonyme
Invité

Esthétiquement, je verrai tout à fait la 106 électrique telle qu’elle est présetnée convenir au marché chinois.

Seth
Invité

Surtout Peugeot est encore dans la course aujourd’hui !

wpDiscuz