par La rédaction

Marché français: en avant le downsizing bis !

La large catégorie des petites voitures règne en maîtresse du marché automobile français en ce premier trimestre 2008. Et on a beau pointer du doigt ou saluer le bonus dEtat pour cela (au choix !), le litre de super à 1,5 a probablement son rôle à jouer également dans le choix des consommateurs français. Les premiers bénéficiaires de ce changement de braquet sont de plus nos constructeurs nationaux !

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La large catégorie des petites voitures règne en maîtresse du marché automobile français en ce premier trimestre 2008. Et on a beau pointer du doigt ou saluer le bonus dEtat pour cela (au choix !), le litre de super à 1,5 a probablement son rôle à jouer également dans le choix des consommateurs français. Les premiers bénéficiaires de ce changement de braquet sont de plus nos constructeurs nationaux !

Vous avez pu suivre lévolution spectaculaire du marché automobile français depuis la mise en place du bonus malus fin 2007 début 2008. Les citadines ont rapidement pris lascendant et confirment aujourdhui royalement sur lensemble du premier trimestre de cette année.

Ainsi les voitures citadines, petites ou moyennes (voitures de moins de 4 mètres) représentent 50 % des ventes de voitures en France ces trois premiers mois, contre 38% en 2004 par exemple.

Plus en détail les voitures émettant plus de 160 g/km de CO2 ont perdu 10% de leurs ventes, celles en émettant moins de 130 g/km ont gagné 12%.

Il reste pour lensemble des constructeurs que leurs marges vont sen trouver réduites, celles-ci étant moindre sur ces petits modèles où la guerre des prix fait rage.

Plus inquiétant pour la suite du dispositif Bonus/Malus, durant ce premier trimestre lEtat aurait accumulé un déficit de 100 millions deuros à cause du mécanisme, alors quil devait être à léquilibre selon les prévisions gouvernementales.

Source : Les Echos

Pour résumer

La large catégorie des petites voitures règne en maîtresse du marché automobile français en ce premier trimestre 2008. Et on a beau pointer du doigt ou saluer le bonus dEtat pour cela (au choix !), le litre de super à 1,5 a probablement son rôle à jouer également dans le choix des consommateurs français. Les premiers bénéficiaires de ce changement de braquet sont de plus nos constructeurs nationaux !

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.