par Elisabeth Studer

ZF arrête de développer pour les moteurs thermiques

Signe des temps : l'équipementier automobile allemand ZF Friedrichshafen va interrompre ses développements destinés aux véhicules à combustion, a déclaré son PDG Wolf-Henning Scheider dans une interview accordée au Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Et ce, alors même qu'il est souvent présenté comme le roi de la boîte de vitesses pour moteur thermique. 

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

ZF Friedrichshafen re-déploie toutes ses ressources de développement pour VE et conduite autonome

ZF Friedrichshafen - troisième équipementier automobile allemand - a déplacé toutes les ressources de développement vers de nouvelles technologies pouvant contribuer de manière significative à l'autonomie et à l'efficacité des voitures électriques, a déclaré Wolf-Henning Scheider.

Plus aucune vente de moteur thermique en Europe en 2035, prédit l'équipementier

«Nous nous préparons au fait qu'en 2035, pratiquement aucun moteur à combustion interne ne sera encore vendu en Europe, et peut-être même aucun dans le secteur des voitures particulières», a déclaré Scheider au FAZ.

Les ventes de VE prennent de l'élan outre Rhin

L'adoption des véhicules électriques a été lente en Allemagne par rapport à de nombreux autres marchés, mais en 2020, le nombre de voitures électriques nouvellement immatriculées a considérablement augmenté.

Moteurs à combustion efficaces et carburants synthétiques n'ont pas dit leurs derniers mots

Si l'industrie automobile allemande s'est engagée en faveur d'une mobilité climatiquement neutre d'ici 2050, certaines entreprises rejettent toutefois de se focaliser uniquement sur la mobilité électrique et insistent sur le fait que des moteurs à combustion efficaces et des carburants synthétiques sont également essentiels pour atteindre les objectifs climatiques.

Alors que les principaux constructeurs automobiles du pays se concentrent fortement sur la mobilité électrique, son important secteur d'équipementiers automobiles (lequel inclut notamment Bosch et Continental) insiste sur la poursuite de technologies alternatives, en particulier les piles à hydrogène et les carburants synthétiques fabriqués à partir d'hydrogène renouvelable.

Alliance BMW / ZF  dans les moteurs

ZF compte bien mettre l'accent sur les moteurs hybrides. Cela lui permet notamment de capitaliser sur sa maîtrise des boîtes de vitesses et de ne pas supprimer d'emplois. Une oprientation plus franche en faveur des moteurs électriques aurait pu quant à elle impacter l'emploi, ce type de motorisation étant plus simple à maintenir.

En avril 2019, ZF a signé avec BMW le « plus gros contrat » de son histoire, soit plus de 10 milliards d'euros pour fournir au constructeur un moteur « tout en un ». Le principe est celui d'une boîte de vitesses qui intègre un moteur électrique modulable en fonction des besoins de ses clients. Cette boîte de vitesses nouvelle génération sera mise en production à partir de 2022 sur le site de Sarrebrück.

En juillet 2019, l'équipementier a conclu un accord de même type avec FCA.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que certains estiment que l'essor actuelle des VE est dû en grande partie au politiques initiatives gouvernementales qui trouvent là un secteur "idéal" pour relancer croissance et consommation - l'objectif étant au final beaucoup plus économique qu'écologique -  l'abandon total des moteurs thermiques n'est peut-être pas aussi judicieux que cela puisse paraitre.

D'autant plus que des voix s'élèvent – preuves à l'appui - pour remettre en cause les supposées vertus écologiques des véhicules électriques. Pointant notamment du doigt les lourdes batteries qui les composent et l'impact sur l'environnement des procédés d'extraction des matières premières rentrant dans leur fabrication mais également les émissions des véhicules eux-mêmes, leur poids nécessitant de les équiper de pneumatiques pas des plus écologiques. Sans compter sur les besoins énergétiques que de telles motorisations engendrent.

Sources : FAZ / Der Spiegel

A lire également : 

. Equipementier vs constructeur, thermique vs électrique (Allemagne)

OCDE : freins et pneus bientôt plus polluants que les moteurs

Pour résumer

Signe des temps : l'équipementier automobile allemand ZF Friedrichshafen va interrompre ses développements destinés aux véhicules à combustion, a déclaré son PDG Wolf-Henning Scheider dans une interview accordée au Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Et ce, alors même qu'il est souvent présenté comme le roi de la boîte de vitesses pour moteur thermique. 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.