par Elisabeth Studer

Hybride rechargeable (PHEV) : l’Allemagne serre la vis

Les nouvelles conditions d'éligibilité du gouvernement allemand rendront plus difficile l'accès des personnes à une subvention gouvernementale pour l'achat d'une voiture hybride rechargeable, rapporte l' agence de presse dpa.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Subventions hybride rechargeable : la motorisation électrique mise en avant

Le nouveau projet de loi du ministère de l'énergie ( BMWi ) augmente considérablement les aides versées aux acheteurs de voitures électriques, mais les hybrides rechargeables ne seront éligibles aux subventions que s'ils ont une plus grande autonomie en mode purement électrique (plus de 60 km à compter de octobre 2022 et plus de 80 km à partir de 2024).

Des hybrides rechargeables trop souvent conduits en mode thermique

Pour rappel, les hybrides rechargeables combinent un entraînement électrique avec un moteur à combustion et, selon les règles actuelles, doivent soit respecter une certaine valeur d'émission de CO2, soit avoir une autonomie électrique minimale.

Les écologistes critiquent les subventions accordées aux véhicules hybrides rechargeables, car beaucoup sont conduits presque exclusivement en mode moteur thermique.

L’industrie automobile allemande et les constructeurs internationaux déjà vent debout

L'Association allemande de l'industrie automobile ( VDA ) et l'Association des constructeurs internationaux de véhicules automobiles (VDIK) ont d’ores et déjà averti que la montée en puissance de l' électromobilité pourrait être ralentie par des exigences plus strictes.

Le président du VDIK, Reinhard Zirpel, a quant à lui déclaré que les nouvelles règles signifieraient qu'environ 50 % des hybrides rechargeables vendus par les membres du VDIK ne seraient plus éligibles aux subventions.

1,32 milliard d'euros déjà versés au 1er semestre 2021 en Allemagne

Au premier semestre 2021, le gouvernement allemand a subventionné plus de 270.000 véhicules avec la prime acheteurs et versé environ 1,32 milliard d'euros . La prise en charge s'élève à 9 000 euros pour les voitures purement électriques (6 750 € pour les hybrides rechargeables) avec un prix catalogue inférieur à 40 000 euros et à 7 500 euros (5 625 €) pour les modèles plus chers. Le programme - avec les nouvelles règles pour les hybrides rechargeables - doit être prolongé jusqu'en 2025.

Notre avis, par leblogauto.com

La majorité de ces véhicules – dotés d’un moteur thermique et d’une batterie rechargeable sur secteur permettant de rouler en mode 100% électrique sur une petite distance – « est juste mal conçue » affirmait pour sa part en novembre 2020 l’ONG Transport & Environment (T&E) après avoir analysé le comportement de trois des modèles les plus vendus en 2020.

Ses arguments : ces modèles ont « des moteurs électriques faibles, des moteurs thermiques volumineux et polluants, et se chargent généralement lentement ».

De plus, des tests, réalisés par Emissions Analytics sur le BMW X5, la Volvo XC60 et le Mitsubishi Outlander, font apparaître des émissions de CO2 entre 28% et 89% supérieures à celles que les constructeurs ont annoncé dans des conditions optimales de fonctionnement et avec la batterie chargée à plein.

« Avec une batterie vide, ils ont émis trois à huit fois plus de CO2 que les valeurs officielles et lors d’une conduite en mode recharge de batterie (…) les chiffres étaient alors trois à douze fois supérieurs », selon l’étude.

« Le gouvernement français doit supprimer au plus vite les aides à l’achat des véhicules hybrides et les incitations fiscales pour les véhicules d’entreprise » exhortait encore l’ONG.

Sources : DPA, AFP, Transport & Environment

Pour résumer

Les nouvelles conditions d'éligibilité du gouvernement allemand rendront plus difficile l'accès des personnes à une subvention gouvernementale pour l'achat d'une voiture hybride rechargeable, rapporte l' agence de presse dpa.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.