par Thibaut Emme

La SUDA SA 01 dangereuse, mais avec bonus électrique

Peut-on encore vendre en Europe une voiture sans ESP, sans airbag, sans antipatinage et dont le crash-test laisse songeur ? Visiblement oui, et avec bonus en plus.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

C'est l'ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club), bien expérimenté dans les crash-test, qui a décidé de médiatiser cette drôle d'affaire. La SUDA SA01 est une voiture 100% électrique made in China et récemment importée en Allemagne. L'ADAC a décidé de la soumettre à ses différents tests d'homologation et le résultat est plus qu'effrayant.

En effet, la voiture est dépourvue d'airbag et d'une conception archaïque. L'automobile club estime que c'est l'équivalent de nos voitures européennes de la fin des années 90. Autant dire qu'en cas de choc frontal à 64 km/h, c'est bouillie d'humains en tôle froissée arrosée de lithium.

Mortelle pour les passagers et dangereuse pour les secours

Sur la vidéo, on voit bien la structure frontale s'écraser sans absorber suffisamment le choc et par conséquent l'habitacle se déforme. Sans airbag, le pauvre mannequin conducteur vient s'écraser sur le volant. Ah oui, car en plus, il n'y a pas de "prétensionneur" de ceinture ! Ce n'est pas compliqué, le mannequin conducteur est rouge pour la tête, le torse, les deux chevilles et la jambe gauche, orange pour le reste. Bref, il est mort... Un triste rappel du Landwind en 2005 ou de la Brilliance BS6 en 2007.

Avec la déformation due au choc, il est quasiment impossible d'ouvrir les portières. L'accès au "disjoncteur" d'urgence du système électrique (sous le capot) est lui aussi rendu impossible ou presque. Tout cela complique et rend très dangereuse l'intervention des secours sur les lieux d'un accident.

Sur la piste, la Suda se révèle là aussi totalement dépassée. Sans ESP le contrôle est hasardeux et un évitement se transforme en séance de contrebraquage. Le freinage est lui aussi à l'envi avec 41,8 m mesurés pour s'arrêter depuis 100 km/h. Pour comparaison, l'ADAC prend l'Opel Corsa-e qui pèse 100 kg de plus que la Suda. La Corsa-e ne prend que 32,3 mètres dans le même exercice. Au moment où la Corsa s'arrête, la Suda est encore à 50 km/h.

Comment la SUDA SA01 peut être homologuée en Europe ?

L'Europe a prévu des dérogations à ses normes d'homologation pour les véhicules en petite série. C'est l'article 22 de la directive 2007/42/CE. Selon cette directive, si un véhicule est produit à moins de 1000 exemplaires par an, alors il peut déroger aux règles. Habituellement, ce sont les artisans qui en passent par là pour moins de paperasserie, mais également pour homologuer des véhicules comme la Noble M600 par exemple.

L'homologation en petite série vaut pour toute l'Europe. Ainsi, si cette voiture est importée en Allemagne, elle peut être vendue en France. 19 390 euros en prix de vente en Allemagne, elle est 100% électrique et d'un prix de moins de 45 000 €. Elle bénéficie donc d'un bonus électrique.

Actuellement et jusqu'en juin 2021, le bonus est de 7000 € maximum pour une voiture de moins de 45 000 €. Mais, ici, il faut prendre en compte l'autre valeur maximale de 27% du prix de vente. Cette SUDA SA01 bénéficie donc d'une aide de l'état de 5 235 euros, faisant passer le prix d'acquisition de ce bout de ferraille à moins de 14 155 €.

Bonne affaire la Suda SA01 ?

Pour ceux qui ne tiennent pas trop à leur vie ni à celle de leurs passagers, regardons les données de cette SUDA. La SUDA SA 01 est une berline de 4,50 m de long, produite depuis 2019 par Henan Suda Electric Vehicle Technology Co., Ltd.

Elle embarque 39,5 kWh de batterie ce qui lui autorise 200 km selon le cycle WLTP. En vmax, elle dépasse de peu les 130 km/h (134 km/h) et dispose d'un moteur électrique de 80 kW (107 ch). Par contre, le chargeur embarqué semble d'une puissance limitée à 3,7 kW (soit une prise renforcée 16 A max). En courant continu, les premiers modèles pourront charger à 22 kW, les suivants sont annoncés avec une charge compatible à 50 kW.

Quitte à comparer, regardons ce qui arrive en véhicule Chinois électrique. Le Dacia Spring débarque bientôt chez nous avec une autonomie annoncée de 225 km WLTP. Moins long (3,73 m), le Spring, dérivé du Renault City K-ZE, dispose de 6 airbags, d'un ESP, et autres béquilles électroniques modernes. En termes de crash test on ne sait pas encore ce qu'il vaut. Cependant, il devrait pouvoir viser entre 3 et 5 étoiles Euro NCAP. Ici, la SUDA SA 01 en devrait à l'Euro NCAP tellement elle se plie comme une cannette de soda.

Et côté prix, le Spring devrait débuter plus ou moins à 18 000 € avant bonus. De quoi achever cette SUDA qui n'a définitivement rien pour elle. Le pire ? Les constructeurs Chinois savent parfaitement faire des voitures qui passeraient les homologations européennes. Quelle mauvaise publicité !

Que faire de l'homologation Européenne petite série ?

Cette SUDA SA 01 met les projecteurs médiatiques sur cette directive de réception Européenne en petite série. Si elle part d'un "bon sentiment" pour sauver les artisans de l'automobile, elle ouvre la porte à des dérives comme cette voiture Chinoise qui ne répond à aucune norme correcte.

Alors que faut-il faire ? Arrêter l'homologation petite série quitte à faire disparaître des artisans qui font des voitures largement plus sûres que la SA01 ? Ou continuer avec la directive, tout en mettant des gardes fous comme l'impossibilité d'obtenir une aide étatique sans la présence d'équipement comme l'ESP, les airbags et autres ? La communication obligatoire sur la sécurité des voitures serait déjà pas mal.

Illustration : copie d'écran vidéo ADAC

Pour résumer

Peut-on encore vendre en Europe une voiture sans ESP, sans airbag, sans antipatinage et dont le crash-test laisse songeur ? Visiblement oui, et avec bonus en plus.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.