par La rédaction

Fiat Multipla RS!? : le Japon relève le gant

Au pays du Soleil Levant, la nationalité d'une voiture commande son caractère, et définit son propriétaire. Et dans le cas des italiennes, c'est le cuore sportivo qui compte, quel que soit le modèle envisagé. C'est ainsi que le Multipla RS, un exemplaire unique, est né, devant l'apathie de Fiat à proposer une version sportive de son excellent monospace. Monsieur Oe, par ailleurs propriétaire d'une Mazda Roadster, a trouvé après quelques mois d'usage, à juste raison, que la topologie particulière de la Fiat controversée lui donnait une tenue de route brillante qu'il serait dommage de ne pas mettre à profit sur circuit.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Au pays du Soleil Levant, la nationalité d'une voiture commande son caractère, et définit son propriétaire. Et dans le cas des italiennes, c'est le cuore sportivo qui compte, quel que soit le modèle envisagé. C'est ainsi que le Multipla RS, un exemplaire unique, est né, devant l'apathie de Fiat à proposer une version sportive de son excellent monospace. Monsieur Oe, par ailleurs propriétaire d'une Mazda Roadster, a trouvé après quelques mois d'usage, à juste raison, que la topologie particulière de la Fiat controversée lui donnait une tenue de route brillante qu'il serait dommage de ne pas mettre à profit sur circuit.

Après tout, selon l'école de pensée explicitée au paragraphe précédent, la destinée véritable de toute voiture sortie des chaînes de montage de Fiat est le sport, ni plus ni moins qu'une Ferrari, Alfa Romeo, Lancia ou Maserati. C'est dans les gènes, puisqu'on vous le dit. Alors au travail: nouveaux amortisseurs Koni, barres antiroulis, barres antirapprochement, gros filtre à air, nouvel échappement, etc. Pour l'extérieur, pas d'oripeaux tuning, ce n'est pas le but, juste une robe toute blanche et un sigle en clin d'oeil à la Porsche affutée.

Et en avant la musique, notre Multipla est prêt à en découdre dans les courses de club et à faire l'objet de l'admiration générale dans les rassemblements de Multiplas nippons, là où je l'ai rencontré. Le valeureux pilote, à qui n'échappe pas l'humour de la situation, tient un blog où sont détaillées les aventures de son Multipla de course, ce qui nous le rend doublement sympathique.

Forza, Oe san !

Amical salut à Florent, l'autre fan français du Multipla RS

Crédit photos: +++[ Multipla RS!? ]+++ et Le Blog Auto

Lire également:


Un dimanche à l'italienne

Fiat Grande Punto Raceline MS Design





Pour résumer

Au pays du Soleil Levant, la nationalité d'une voiture commande son caractère, et définit son propriétaire. Et dans le cas des italiennes, c'est le cuore sportivo qui compte, quel que soit le modèle envisagé. C'est ainsi que le Multipla RS, un exemplaire unique, est né, devant l'apathie de Fiat à proposer une version sportive de son excellent monospace. Monsieur Oe, par ailleurs propriétaire d'une Mazda Roadster, a trouvé après quelques mois d'usage, à juste raison, que la topologie particulière de la Fiat controversée lui donnait une tenue de route brillante qu'il serait dommage de ne pas mettre à profit sur circuit.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.