Où sont passés les véhicules abordables ?
par Thibaut Emme

Où sont passés les véhicules abordables ?

Ford Ka, Peugeot 107 (et sa jumelle Citroën C1), Toyota Yaris (la vraie), Renault Twingo ou autres. Toutes ces petites voitures abordables disparaissent du paysage automobile, ou sont devenues inabordables et électriques. A qui profite le crime ?

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

L’ONG Transport & Environment (T&E) dévoile que l'inflation des prix des petits véhicules automobiles dépasse largement les niveaux d'inflation globaux. Ainsi, l'étude montre que les augmentations tarifaires entre 2019 et 2023 pour les constructeurs européens on atteint en moyenne 41% ! Cela fait une moyenne de 9% par an, largement plus que l'inflation.

Et cette hausse colossale est constatable sur tous les segments de "petite" voiture comme la Twingo, mais aussi de "citadine" et de certaines "compactes". T&E prend par exemple la Mercedes Classe A dont le prix de départ est passé de 26 900 € à 36 900 € entre 2019 et 2023.

Pour T&E le passage à l'Euro 7 ne coûte pas si cher que cela

Evidemment, T&E ne sort pas cette étude au hasard. Elle arrive au moment où les constructeurs pleurent au niveau de l'Europe pour éviter un Euro 7 trop drastique selon eux, qui renchérirait forcément le prix des véhicules. Selon l'ONG le coût sera de 200 € par voiture. Bien loin des +41% en moyenne notés en 4 ans sur les prix des véhicules.

Mais, au-delà de l'aspect "militant" de l'étude (pour l'Euro 7), tout le monde a pu constater la disparition des petites voitures abordables. Chez Renault, la Clio Evolution est à 18 500 € avec le SCe 65 chevaux (!). "Pas assez chère, mon fils" disait la publicité de la Clio il y a longtemps. Eh bien maintenant on y est ! Même son de cloche chez Peugeot avec la 208 Like (PureTech 75 ch) qui débute à 19 200 €.

Le constat peut être fait partout. Chez Toyota, l'Aygo est passé de 3,45 m de long à 3,70 m en devenant Aygo X. Et le prix a gonflé lui aussi avec 18 900 € pour la version Dynamic avec le 1 litre VVT-i de 72 chevaux. En juillet 2021, l'Aygo 2, encore "mini citadine" débutait à 13 990 € avec le même bloc VVT-i de 72 chevaux.

Ne cherchez pas, les mini-citadines se font la malle ou sont hors de prix. La Fiat 500 thermique n'est plus officiellement au catalogue (on attend son retour...) et coûte un bras. Mais, heureusement, il reste encore la Panda 1.0 Hybrid 70 ch à 13 600 €. Chez Ford, la Ka est du passé, la Fiesta est vendue sur stock avant de tirer sa révérence définitivement. La voiture la moins chère chez l'ovale bleu est désormais le Puma qui débute en prix public à 26 500 € !

Seules trois voitures sous les 15 000 € en France ?

C'est simple, la liste des voitures "abordables" en neuf tient sur les doigts d'une main. La moins chère de toute est la Dacia Sandero à partir de 11 990 € avec le même SCe 65 ch que la Clio. Après on va avoir la Fiat Panda qui concurrence en matière de prix la Kia Picanto (1.0 DPi 67 ch) à partir de 13 240 €. Et ce sont les seules sous les 15 000 € à priori !

La Mitsubishi Space Star (1.2 MIVEC 71 ch) est à 15 990 €. Même chez Suzuki, l'Ignis débute à 15 090 € et la Swift à 15 790 €. Très rapidement, on file vers les 18 000 € en prix de base, sans option et on dépasse allègrement les 20 000 € à la moindre peinture colorée métallisée.

A son lancement en 2005, la Dacia Logan était à 7500 € ! En tenant compte de l'inflation, ces 7500 € de 2005 représentent 10 200 € de 2023. Moins cher que la Sandero actuelle. Les constructeurs usent et abusent de tous les arguments pour justifier de grosses hausses de prix. Un coup c'est une norme Euro, un coup ce sont les ADAS (aides à la sécurité) obligatoires, un autre c'est la Guerre en Ukraine, ou une éruption solaire. Tous les prétextes sont bons.

La vérité c'est que les constructeurs ont compris, depuis la chute de Carlos Ghosn, qu'il valait mieux vendre moins en volume, mais vendre bien plus cher. En 2019, la nouvelle Clio 5e génération débutait à 14 100 € avec le 3 cylindres SCe 65 asthmatique. Vos revenus ont pris +31,2% depuis 2019 ? Le prix de départ de la Clio, oui.

Quelle solution ?

Si on n'est pas attaché à avoir un véhicule "raide neuf", il y a la solution des véhicules "0 km". Ces véhicules déjà immatriculés (d'exposition ou de démonstration) n'ont pas ou peu de kilomètres, mais voient leur prix baisser fortement. L'inconvénient principal reste que la garantie a déjà commencé à courir et sera amputée de X mois. On peut aussi aller voir l'occasion récente (1 ou 2 ans, moins de 30 000 km par exemple).

Si on tient absolument à avoir un véhicule neuf, il faut alors viser les promotions des constructeurs et des commerciaux. Les fins d'année sont souvent propices. Il faut atteindre les objectifs et si le commercial en est loin il peut se montrer généreux. Mais les constructeurs aussi. Il n'est pas rare de voir des 1500 €, 1800 € ou plus de remise "exceptionnelle" par la marque. En revanche, attention aux prix alléchants comme une Panda à 6 990 € avec un petit renvoi qui parle systématiquement de la prime de conversion de l'Etat au maximum. Le prix public est souvent bien moins attractif.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les petites voitures abordables ont disparu du marché automobile français. Pire, les "petites" voitures ont vu leur prix grimper en moyenne de 41% selon l'ONG Transport&Environment. Les constructeurs ont compris que même avec des voitures dépassant les 15 000 €, ils en vendraient et feraient ainsi de plus grosses marges financières.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.