par Elisabeth Studer

La Chine va réduire de 20 % ses subventions pour les VE

La Chine va réduire de 20 % en 2021 les subventions accordées pour l'achat de véhicules à énergie nouvelle - tels notamment les voitures électriques - a annoncé en fin de semaine le ministère des Finances. L'Empire du Milieu cherchant tout à la fois à réduire l'importante pollution qui sévit sur tout son territoire et à former des champions locaux dans le secteur automobile.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La Chine réduit les subventions pour les véhicules à énergie nouvelle (NEV)

En avril dernier, la Chine avait annoncé qu'elle allait réduire de 10% en 2020 les subventions accordées aux véhicules à énergie nouvelle (New Electric vehicle, lesquels comprennent véhicules électriques, hybrides rechargeables et les véhicules à pile à hydrogène). Une annonce faite alors par le ministère des Finances chinois, faisant suite à sa décision de poursuivre les mesures d’incitations à l’achat de véhicules plus propres, mesure prise en mars 2020.

Le ministère des Finances avait alors ajouté que les subventions seraient réduites de 20% en 2021 et de 30% en 2022. Les subventions sur les NEV commerciaux à des fins publiques ne devant quant à elles pas être réduites en 2020.

Les subventions seront réduites de 10% sur les NEV vendus dans le cadre des transports publics, y compris les bus et les taxis, a ajouté le ministère dans un communiqué publié sur son site Web.

Pékin a progressivement mis la pédale douce  sur un généreux programme de subventions d’une durée de 5 ans pour les NEV, débuté  en 2016.  Le gouvernement avait  auparavant affirmé qu’il prévoyait de supprimer progressivement les subventions après 2020, alors que certaines entreprises étaient devenues trop dépendantes de ces fonds.

La Chine tente de consolider son secteur automobile

La Chine renforcera également la réglementation sur les nouveaux investissements et la fabrication dans le secteur automobile. Objectif : éviter la surcapacité.

Le pays prendra des mesures pour stimuler davantage la consolidation dans l'industrie automobile et construire une chaîne d'approvisionnement plus complète, a ajouté le ministère.

La Chine souhaite que d'ici 2025 20 % des ventes concernent des NEV

La Chine, le plus grand marché automobile au monde, s'est fixé comme objectif de faire des NEV 20% des ventes d'automobiles d'ici 2025, contre 5% actuellement.

Le marché chinois des véhicules électriques éclipse celui des autres pays et le gouvernement a l'intention de poursuivre son expansion dans le cadre d'engagements visant à réduire l'utilisation des combustibles fossiles.

Le pays prévoit de vendre 1,8 million de NEV l'année prochaine, contre environ 1,3 million cette année.

Les constructeurs internationaux accélèrent la production de véhicules électriques en Chine

Tenant de faire face à la concurrence chinoise, les constructeurs automobiles internationaux tels que Volkswagen, General Motors(GM), Toyota et Tesla accélèrent la production de véhicules électriques en Chine. Ils font face à la concurrence des constructeurs automobiles nationaux, notamment celle de Nio, Xpeng et Li Auto.

Sources : Reuters

Pour résumer

La Chine va réduire de 20 % en 2021 les subventions accordées pour l'achat de véhicules à énergie nouvelle - tels notamment les voitures électriques - a annoncé en fin de semaine le ministère des Finances. L'Empire du Milieu cherchant tout à la fois à réduire l'importante pollution qui sévit sur tout son territoire et à former des champions locaux dans le secteur automobile.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.