par Elisabeth Studer

Air Liquide pour de l’hydrogène issu d'une énergie renouvelable

Air Liquide, groupe français de gaz industriels envisage de produire la moitié de son hydrogène à partir de sources d'énergie bas carbone d'ici 2035. Il souhaite une "mise à disposition d'énergies renouvelables fiables" pour être à même de satisfaire aux besoins croissants de la filière hydrogène.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Air Liquide prévoit de tripler son chiffre d'affaires hydrogène d’ici 2035

Au cours d'une conférence de présentation des objectifs de développement durable d’Air Liquide, son PDG Benoît Potier, a indiqué que le groupe prévoyait de tripler son chiffre d'affaires hydrogène d’ici 2035. Une performance due à la demande croissante en hydrogène du secteur des transports - pour sortir du moteur thermique – et des grands industriels de la chimie ou de l'acier pour décarboner leur activité.

D'ici à 2030-2040, Air Liquide prévoit qu'un "peu plus de la moitié" de ses ventes d'hydrogène le soient à la grande industrie "pour décarboner son activité", 40% au secteur de la mobilité (avions, trains, voitures), et 10% pour des "applications diverses".

Air Liquide souhaite plus d’investissements en énergie renouvelable

"D'ici à 2030-40, on aura atteint une majorité d'hydrogène produit à partir d'électrolyse" avec différentes technologies, alors qu'il est actuellement "à 99% produit à partir de gaz naturel", a indiqué Benoît Potier.

Sur cette moitié, "15% environ" de l'hydrogène produit viendra d'énergies renouvelables", comme le biogaz issu de l'agriculture en France ou des décharges aux Etats-Unis, a-t-il expliqué. Les 35% restant (de la moitié) "seront sur la base de gaz, mais avec captage et séquestration de CO2", et "le reste sur base fossile avec nécessité de décarboner", a indiqué M. Potier.

"Pour que l'hydrogène soit totalement renouvelable, il faudrait qu'il y ait ces quantités (d'électricité renouvelable). Nous poussons avec tout le Conseil hydrogène pour qu'il y ait plus d'investissements en matière d'énergie renouvelable", que ce soit "le vent, le Soleil ou l'hydroélectrique" a-t-il dit, "c'est un des points sensibles".

Benoît Potier a souligné que beaucoup d'industriels passaient déjà des contrats d'approvisionnement en énergie renouvelable à l'international, notamment aux Pays-Bas et aux Etats-Unis.

Notre avis, par leblogauto.com

Se pose ainsi le réel intérêt de l’hydrogène … au niveau environnemental.

Si les gouvernements de l’Union européenne ont vu le secteur comme un « créneau porteur » permettant de relancer la croissance, voire même de renouveler le parc de véhicules, la production de cette nouvelle énergie dite verte pose de nombreux défis environnementaux.

En France, le gouvernement a promis de dépenser plus de 7 milliards d’euros sur dix ans pour développer ce secteur en pleine transformation.

Précisons-le, l’hydrogène pur est très peu présent à l’état naturel. Aujourd’hui, plus de 95 % de l’hydrogène produit dans le monde est issu du méthane, du pétrole ou du charbon, par des procédés très polluants, notamment en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

À la demande de Reporterre, une équipe de chercheurs de l’Atelier d’écologie politique a calculé combien d’électricité serait nécessaire pour faire rouler les camions grâce à de l’hydrogène produit par électrolyse avec de l’électricité non fossile. Résultat : pour alimenter cent mille camions de plus de seize tonnes parcourant une moyenne de 160.000 km/an, il faudrait 92,4 TWh/an (térawattheures par an), soit quinze réacteurs nucléaires ou 910 km² de panneaux solaires. Et si on cherchait à remplacer la totalité du parc de poids lourds en faisant rouler trois millions de camions à l’hydrogène, il faudrait alors 2.772 TWh/an, soit 427 réacteurs nucléaires ou 27.200 km² de panneaux solaires.

Sources : AFP, Reporterre

Pour résumer

Air Liquide, groupe français de gaz industriels envisage de produire la moitié de son hydrogène à partir de sources d'énergie bas carbone d'ici 2035. Il souhaite une "mise à disposition d'énergies renouvelables fiables" pour être à même de satisfaire aux besoins croissants de la filière hydrogène.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.