Accueil Hydrogène Le Maire : alliance avec l’Allemagne dans l’hydrogène

Le Maire : alliance avec l’Allemagne dans l’hydrogène

0
33
PARTAGER

Tous les voies semblent bonnes pour relancer l’économie, y compris l’hydrogène. Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire a ainsi déclaré mardi que le plan de relance de l’économie française allait inclure des éléments de développement dans l’hydrogène, et ceci dans le cadre d’un partenariat avec l’Allemagne.

Développement de la filière hydrogène avec l’Allemagne

« Tout le monde me dit ‘il faut développer l’hydrogène’, j’y suis très favorable. Dans le plan de relance, il y aura aussi des éléments très forts pour développer la filière de l’hydrogène et nous le ferons en liaison avec l’Allemagne, dans un partenariat avec l’Allemagne », a déclaré Bruno Le Maire sur BFM TV.

L’hydrogène a le vent en poupe en Allemagne

Pour rappel, en 2018, la France s’est donné pour objectif d’octroyer un financement de 100 millions d’euros par an en faveur de l’hydrogène, en juin 2020, l’Allemagne a quant à elle annoncé qu’elle prévoyait d’investir 9 milliards dans le domaine désormais porteur. Précisons que l’hydrogène peut être utilisée pour la production ou le stockage d’énergie, il a l’avantage par les temps qui courent d’être neutre en carbone.

La France pourrait produire son propre hydrogène propre

Evoquant la possibilité que la France produise son propre « hydrogène propre » à partir de son électricité nucléaire, le ministre a en outre réaffirmé que celle-ci gardait « toute sa pertinence » sur le long terme.

« Je suis un défenseur du nucléaire. Comme beaucoup de scientifiques beaucoup plus chevronnés que moi le sont parce que le nucléaire n’émet pas de CO2 et qu’aujourd’hui (il) a deux avantages : (il) nous permet d’être l’un des pays qui émet le moins de CO2 pour sa production d’électricité et ça nous garantit quelque chose dont tout le monde parle matin midi et soir, ça nous garantit notre indépendance », a-t-il affirmé.

BMW mise sur l’électrique ET l’hydrogène

En guise de préambule au Salon automobile de Francfort 2019, BMW avait fait part de son objectif d’avoir un million de véhicules électrifiés en circulation d’ici à 2021. Une déclaration faite par le président du groupe, Oliver Zipse.

BMW compte proposer différentes options de motorisation à ses clients. Parmi lesquelles devraient figurer des voitures électriques à batteries, des hybrides rechargeables et à l’avenir des voitures à piles à combustible.

Selon le constructeur, les motorisations faisant appel à la technologie hydrogène pourraient être une solution d’avenir, notamment pour les trajets longue distance.

BMW Group s’attend à ce que la demande de cette technologie augmente au cours de la deuxième moitié de la décennie à venir. Le constructeur lancera un parc d’essais de véhicules à pile à combustible en 2022. Dans le cadre de cette stratégie, le véhicule de développement BMW i Hydrogen NEXT a été présenté au salon IAA de Francfort 2019.

BMW en désaccord avec VW sur la stratégie de réduction des émissions CO2

Oliver Zipse avait alors également réaffirmé la politique de BMW à l’égard des stratégies de réduction des émissions de CO2. Contrairement à son compatriote Volkswagen, le constructeur allemand plaidait en faveur d’une liberté de choix de solutions à mettre en œuvre pour atteindre l’objectif.

Le groupe Volkswagen est favorable quant à lui à une stratégie unique, souhaitant que tous les investissements soient utilisés pour développer un seul type de transmission. Ce qui signifierait pour le constructeur à l’origine du scandale du dieselgate de mettre tous les moyens techniques et financiers sur les voitures électriques à batteries.

En mai dernier, Matthias Rabe, fraîchement nommé directeur des opérations de développement technique de Volkswagen, a indiqué au media ‘Autocar que la marque n’avait pas pour le moment l’intention d’adopter cette technologie, et ce en dépit du fait qu’Audi mène actuellement des recherches approfondies sur ce type de motorisation au nom du groupe VW.

Même si « en tant que groupe, nous regardons dans cette direction, pour Volkswagen dans un avenir proche, ce n’est pas une option », a ainsi déclaré le dirigeant pour qui l’hydrogène est actuellement une technologie avant tout adaptée aux véhicules utilitaires.

Notre avis, par leblogauto.com

En parallèle à l’Airbus des batteries verra-t-on la mise en place d’un Airbus de l’hydrogène ? Le cas échéant, espérons que le projet se concrétisera plus rapidement que la collaboration européenne sur les batteries destinées aux véhicules électriques. Laquelle a eu du mal à démarrer.

Pour rappel, de plus en plus de constructeurs misent désormais sur le développement de la pile à combustible. Si Hyundai, Toyota et Honda commercialisent à l’heure actuelle les Nexo, Mirai et Clarity, Renault a récemment lancé les Kangoo et Master Z.E. Hydrogen. BMW prévoit quant à lui un X5 à hydrogène.

Sources : Reuters, BFM TV, BMW, Automobilwoche, Autocar

Poster un Commentaire

33 Commentaires sur "Le Maire : alliance avec l’Allemagne dans l’hydrogène"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Très bonne initiative, car l’Asie entière progresse très vite dans ce domaine.
Le développement peut être long… 5-10 ans et les priorités doivent être pour les flottes d’engins lourds dans un premier temps comme pour les poids lourds.
Il faut développer les sources de production à base d’EnR en priorité aussi.

SGL
Invité

« Poids lourd à hydrogène, Hyundai tire le premier avec son XCIENT »
https://www.moteurnature.com/30473-poids-lourd-a-hydrogene-hyundai-tire-le-premier-avec-son-xcient

SGL
Invité

Toujours l’Asie !
L’Europe à la remorque… Est-ce normal ?

SGL
Invité

Bel exemple d’un type de voiture qui propose en option la PAC à hydrogène… c’est « exceptionnel » en 2020 mais ça sera d’une banalité d’ici 2030.
Mais il faut se préparer dès maintenant pour les infrastructures.
https://www.moteurnature.com/30460-le-pick-up-electrique-nikola-badger-ouvert-reservation

Amazon
Invité

les batteries et l’hydrogène vont être en concurrence directe sur les véhicules, mais les 2 technologies vont surement perdurer surtout en ville, car l’hydrogène reste quand même plus dangereux qu’un autre carburant liquide, il lui suffit d’oxygène pour exploser.. et le poids du réservoir renforcé n’est pas très différent de celui d’une batterie de même capacité.
Par contre pour les grands trajets, les camions, les trains, les avions, les bateaux il y a un vrai potentiel

SGL
Invité
Moi, je dirais qu’ils sont complémentaires pour plusieurs raisons. – Déjà un véhicule à PAC à Hydrogène est une VE à la base. – A partir de 2 tonnes en ordre de marche et pour avoir de l’autonomie, la PAC à Hydrogène devient extrêmement intéressant, bien quand 2020 les inconvénients dépassent largement les avantages. – Indépendamment des véhicules, les EnR sont appelées à se développer énormément dans le proche futur, stocker l’énergie électrique pour le fournir à la demande va devenir primordiale d’ici 2025. Mais je suis content que de plus en plus de gens prennent l’hydrogène au sérieux maintenant,… Lire la suite >>
robert
Invité

sgl l’hydrogène est déjà une réalité , une micheline roule en allemagne sans interruption depuis plus d’un an , sans problèmes d’après mes confrères . En asie huyndai est le plus avancé dans ce domaine . Je me réjouis de lire l’engouement de l’hydrogène par vous tous . Deux bmw x5 roule en belgique . la station de remplissage est à forest (bruxelles) et les gars remplissent leurs réservoir eux même . (employé de bmw , sans doutes )

Amazon
Invité

l’hydrogène est une solution très coûteuse. le bilan énergétique est désastreux (la PAC ne rend que 50% de l’énergie contenue dans le carburant) et produire l’hydrogène coûte cher.
Avant que le grand public ne se l’approprie, on aura tous une batterie Li ion, pas chère, sans danger et de toute taille.

https://www.connaissancedesenergies.org/tribune-actualite-energies/le-duel-batteries-hydrogene-pour-la-motorisation-decarbonee-du-transport-routier

SGL
Invité

En 2020, le bilan n’est pas bon… dans 5 ans ça sera mieux pour le coût des PAC.
Pour donner une idée de progression de la concurrence asiatique.
Je crois que Toyota a produit 3.000 autos à PAC à l’hydrogène en 2019 et 30.000 en 2020 prévus… et Hyundai détrône déjà Toyota.

SGL
Invité

… Alors en 2030 !!!?

Ozzzzz14
Invité
L’article n’est pas très claire et mériterait des corrections: « Précisons que l’hydrogène peut être utilisée pour la production ou le stockage d’énergie, il a l’avantage par les temps qui courent d’être neutre en carbone. » => Oui l’utilisation de l’hydrogène pour produite de l’eelectricité n’est pas émetteur de carbone. Il faut toutefois voir en amont, la production de cet hydrogène. « BMW mise sur l’électrique ET l’hydrogène » => BMW mise sur l’électrique à batterie ET l’électrique à l’hydrogène? A moins que BMW n’est relancé ses activités concernant les moteur à pistons à l’hydrogen (Flotte de Série 7 que BMW avait mis en… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Je dis depuis des années que l’avenir est là et je me réjouis enfin de voir qu’ils en prennent conscience. Il aura fallu le coronavirus pour re-parler d’indépendance énergétique et de sécurité de nos sources d’approvisionnements dans de nombreux secteurs, pour qu’ils se réveillent.

wpDiscuz